Jeûne – jour 1 : Au commencement….

By Philosophine | Le jeûne

Au commencent, il y a moi… mon jus vert, mes plantes, mon psyllium et mon Quinton. Ma seule pitance pour ces prochains jours. Bien que cette expérience m’enchante, je m’attends à passer des moments plus ou moins hard rien que par le fait de ne rien manger. L’alimentation me sert encore trop souvent de refuge lorsque le moral est en baisse ou lorsque le stress monte. Reflet de l’état de mes intestins me direz-vous ? 😉




 

14h : pas très matinale aujourd’hui !

Enfin, je me décide à sortir de mon lit dans lequel j’ai passé presque 14h à dormir, rêver, me réveiller, rêvasser, me rendormir. J’en avais bien besoin de cette grosse nuit de sommeil. Mes rêves ont été intenses et étranges. Cela faisait longtemps que ça ne m’était pas arrivée. Vous rappelez-vous de vos rêves ? Les notez-vous ?

Je l’ai fait il y a plusieurs années. J’arrivais même à me souvenir jusqu’à sept rêves ou du moins 7 scènes différentes par nuit. Je ne les analysais pas par le biais de la symbolique, je me contentais de les écrire et de les relire plusieurs jours après. Ce qui en découlait était assez intéressant. Et puis la prise de psychotropes est venue interrompre cette pratique. Bref ! Aujourd’hui, je vais y aller tout en douceur pour commencer cette expérience car après tout ce sont les vacances que j’attends depuis si longtemps et j’en ai bien besoin 😉

J’attaque donc ma routine « matinale » (ou presque 😛 ) : oil pulling (cliquez sur la photo à droite pour l’agrandir) + rinçage à l’eau salée, prise des plantes ABC de la nature et eau de Quinton. Puis préparation du jus vert pour la journée : concombre – courgette – carottes – céleri branche – basilic – gingembre. Soit plus ou moins 2 litres. Je n’ai plus rien pour mesurer de manière précise, mon adorable chat a tout cassé.

16 h : Premier verre de jus.

Hey ! Regardez qui est venue m’encourager ? (Cf première photo de droite). Perchée sur sa feuille de basilic je l’entends s’écrier « Courage Philo ! Tu peux le faire !  » Que c’est mignooonnnnn !!! La coccinelle me parle ! Première crise de delirium ? 😯

Un peu fade le jus vert sans pomme (je mets toujours de la pomme dans mes jus verts) mais pas mauvais. Très doux. J’aime bien les jus doux contrairement à ma mère qui apprécie les jus acides à tel point où j’appréhende à chaque fois qu’elle veut m’en offrir un verre au risque de me voir bondir à la première gorgée. C’est pourquoi, bien que vivant sous le même toit, il est très rare que nous partagions un jus ou même un repas tant nos gouts et nos besoins du moment sont différents.

Mon parcours alimentaire en bref :

D’ailleurs, vous ai-je déjà parlé de mon alimentation ? Il me semble que non, du moins pas sur ce site. Je ne consomme plus de viande ni de produits laitiers depuis 10 ans (sauf le fromage et le beurre que j’ai arrêté beaucoup plus tard).

Mon alimentation a longtemps été basée sur les céréales et légumineuses. Beaucoup de légumes mais peu de fruits car je ne les digérais pas. Jusqu’au début de l’été 2013 où je découvre les jus par le biais de Thierry Casasnovas. J’ai alors petit à petit augmenté ma ration de fruits et de cru sans pour autant devenir crudivore. J’en avais pas du tout l’intention.

Puis, suite à un moment de relâche où je me suis gavée de gluten, j’ai fait une grosse crise de dépression qui n’a pas duré longtemps mais qui a été très forte avec des envies suicidaires. De là, j’ai arrêté gluten, fromage et beurre du jour au lendemain. C’était en octobre 2013. Si je me permets encore aujourd’hui un petit morceau de fromage de chèvre ou de brebis de temps à autre par plaisir, je reste stricte sur le gluten (sauf craquage).

Plus les mois passent, plus le crudivorisme s’installe naturellement, petit à petit. Si on m’avait prédis cela il y a quelques années, je ne l’aurais jamais cru 😛

18h : un peu bof…

Non pas que je n’ai pas le moral mais je me sens bizarre, déboussolée et je commence à ressentir la faim. Il me reste un peu moins de la moitié de mon jus. Ca ira mieux demain. C’est comme lorsqu’on part en vacances, il faut en général une journée ou deux pour décompresser et se relâcher complètement. Ben là c’est pareil. Ah ! J’avais dit que je me pèserai ! Je n’ai pas pour habitude de le faire quotidiennement mais je vais faire une exception pour l’expérience, par curiosité. Du moins si j’y pense. 50,7 kilos. C’est vraiment très peu… mais je me sens bien, je ne me sens pas en état de faiblesse donc tout va bien.

19h27 : les bananes me font de l’oeil

Au secours ! Je rezieute tout ce qui ce mange ! C’est pas de ma faute, ce sont mes yeux qui se posent là où il ne faut pas ! Je me doutais bien que ce serait le soir le plus dur. Bon et bien je m’en vais trier un peu et faire deux ou trois cartons loin, trèèèèèèès loin de la cuisine.

20h46 : mouches suicidaires ?

Je m’apprêtais à boire mon dernier verre lorsque j’ai vu trois petites mouches baignant dans mon jus, inertes. Baignade accidentelle ? Suicide ? Nul ne le saura jamais. Sont pénibles ces mouches ! Ma mère a eu la bonne idée de ramener du raisin sauvage hier. Aujourd’hui c’est l’invasion et rien n’y fait. Ni les bouchons en liège coupés en deux, ni le vinaigre, ni le piège à base de fruits, ni même le répulsif naturel. Faut se rendre à l’évidence, il va falloir cohabiter.

21h37 : j’ai faim !

Alors je m’en vais dévorer un livre. Cela fait longtemps que je souhaite relire La prophétie des Andes ainsi que découvrir la suite. Je m’étais dit que ce serait ma lecture pendant mon jeûne. Puis il y a quelques jours, j’ai acheté ce livre virtuel : Se nourrir en conscience. Cette lecture, bien qu’appropriée à ma démarche actuelle risque fortement de me donner encore plus faim rien qu’en lisant le titre et en regardant l’image de couverture… Du coup, il me semble plus sage de rester sur ma première idée. Et puis, j’ai envie de me plonger dans un bon roman 😉

Douce nuit et à demain !

La suite, par ici : Jour 2 : Trop fastoche ! Enfin presque….

Jeûne : au commencement

🍃

Technique de l’Oil pulling
(Cliquez sur l’image pour l’agrandir)

Jeûne : au commencement

🍃

Optez pour un extracteur de jus !
(Cliquez sur l’image pour accéder au produit)

 

Jeûne : au commencement

🍃




 

🍃

Se nourrir en conscience – Dr. Gabriel Cousens
(Il semblerait que le livre ne soit plus disponible…)

Jeûne : au commencement

🍃

L’intégrale de la prophétie des Andes – James Redfield
(Cliquez sur l’image pour accéder au produit)

Jeûne : au commencement

🍃

La petite Âme et le Soleil

By Philosophine | L'âme en éveil , Spiritualité

La Petite Âme et le Soleil est une adaptation de Conversations avec Dieu de Neale Donald Walsch, destinée avant tout aux enfants. Je suis certaine que bon nombre d’entre vous la connaissance déjà, mais il me tenait à coeur de partager ce petit conte initiatique tant il m’aide au quotidien à accepter chacune de mes relations.

🌟




 

🌟

1-BOUGIEIl était une fois, au temps d’avant le temps, une Petite Âme qui dit à Dieu : « Je sais qui je suis ! »
Et Dieu dit : « C’est merveilleux ! Qui es-tu ? »
Et la Petite Âme cria : « Je suis la Lumière ! »
Dieu sourit d’un grand sourire. « Oui, c’est ça ! » s’exclama-t-il. « Tu es la Lumière. »

La Petite Âme était si heureuse, car elle avait résolu le mystère que toutes les âmes du Royaume étaient venues résoudre. « Wow, » dit la Petite Âme, « ça c’est vraiment cool ! »

Mais bientôt, de savoir qui elle était ne lui suffit plus. La Petite Âme sentait des remous à l’intérieur, et maintenant elle voulait être celui qu’elle était. Et donc la Petite Âme retourna voir Dieu (ce qui n’est pas une mauvaise idée pour toutes les âmes qui veulent être Celui qu’Elles Sont Vraiment) et dit : « Salut, Dieu ! Maintenant que je sais Qui Je Suis, est-ce que j’ai aussi le droit de l’être ? »
Et Dieu dit : « Tu veux dire que tu veux être Celui Que Tu Es Déjà ? »
« Eh bien, » répondit la Petite Âme, « c’est une chose de savoir Qui Je Suis, et une autre totalement différente de l’être vraiment. Je veux sentir ce que ça fait d’être la Lumière ! »
« Mais tu es la Lumière, » répéta Dieu, avec un autre sourire.
« Oui, mais je veux voir comment on se sent ! » s’écria la Petite Âme.
« Bon, » dit Dieu avec un petit gloussement, « je suppose que j’aurais dû le savoir. Tu as toujours été le plus aventureux. »

Puis l’expression de Dieu changea. « Il y a juste une chose… »
« Quoi ? » demanda la Petite Âme.
« Eh bien, il n’existe rien d’autre que la Lumière. Vois-tu, je n’ai rien crée d’autre que ce que tu es ; alors, il n’y a pas de manière facile pour toi de faire l’expérience de Ce Que Tu Es, puisqu’il n’y a rien que tu n’es pas. »
« Hein ? » dit la Petite Âme, qui était maintenant un peu perplexe.
« Penses-y de cette façon, » dit Dieu. « Tu es comme une bougie dans le Soleil. Oh, tu y es, c’est certain. Avec un million, un milliardion d’autres bougies qui constituent le Soleil. Et le soleil ne serait pas le Soleil sans toi. Non, il serait un soleil sans l’une de ses bougies… et ça ne serait pas le Soleil du tout ; car il ne brillerait pas avec autant d’éclat. Et pourtant, comment te connaître en tant que Lumière quand tu es parmi la Lumière – c’est la question. »
« Eh bien, » dit la Petite Âme toute ragaillardie, « tu es Dieu. Trouve quelque chose ! »

Dieu sourit encore une fois. « Je l’ai déjà fait, » dit Dieu. « Puisque tu ne peux pas te voir en tant que Lumière quand tu es dans la Lumière, nous allons t’entourer d’obscurité. »
« Qu’est-ce que c’est, l’obscurité ? » demanda la Petite Âme.
Dieu répondit : « C’est ce que tu n’es pas. »
« Est-ce que j’aurai peur de l’obscurité ? » s’écria la Petite Âme.
« Seulement si tu le choisis, » répondit Dieu. « Il n’y a vraiment rien à craindre, à moins que tu ne le décides. Vois-tu, nous inventons tout ceci. Nous faisons semblant. »
« Oh, » dit la Petite Âme, et déjà elle se sentait mieux.

IMG_8494 - copiePuis Dieu expliqua que pour pouvoir faire l’expérience de quoi que ce soit, son exact opposé allait apparaître. « C’est un grand cadeau, » dit Dieu, « parce que sans cela, tu ne pourrais pas savoir à quoi ressemble quoi que ce soit.

« Tu ne pourrais pas connaître le Chaud sans le Froid, le Haut sans le Bas, le Vite sans le Lent. Tu ne pourrais pas connaître la Gauche sans la Droite, Ici sans Là-bas, Maintenant sans Jadis. « Et donc, » conclut Dieu, « quand tu seras entouré par l’obscurité, ne brandis pas ton poing et n’élève pas ta voix et ne maudis pas l’obscurité.

« Sois plutôt une Lumière vis-à-vis de l’obscurité, et ne sois pas fâché de cela. Alors tu sauras Qui Tu Es Vraiment, et tous les autres le sauront aussi. Laisse tant briller ta Lumière que tous sauront combien tu es spécial ! »
« Tu veux dire que j’ai le droit de montrer aux autres combien je suis spécial ? » demanda la Petite Âme.
« Bien sûr, » dit Dieu avec un gloussement. « Tu en as tout à fait le droit ! Mais souviens-toi, “spécial” ne veux pas dire “meilleur”. Tout le monde est spécial, chacun à sa façon ! Et pourtant bien des autres ont oublié cela. Ils ne verront qu’ils ont le droit d’être spécial que si toi-même tu reconnais que tu as le droit d’être spécial. »
« Wow, » dit la Petite Âme, dansant et sautillant et riant et sautant de joie. « Je peux être aussi spécial que je veux ! »
« Oui, et tu peux commencer tout de suite, » dit Dieu, qui dansait et sautillait et riait avec la Petite Âme. « Quelle partie du spécial veux-tu être ? »

« Quelle partie du spécial ? » répéta la Petite Âme, « je ne comprends pas. »
« Eh bien, » expliqua Dieu, « être la Lumière, c’est être spécial, et être spécial comprend beaucoup d’éléments. C’est spécial d’être gentil. C’est spécial d’être doux. C’est spécial d’être créatif. C’est spécial d’être patient. Est-ce que tu peux trouver d’autres façons d’être qui sont spéciales ? »

La Petite Âme resta assise en silence pendant quelques instants. « J’ai trouvé beaucoup de façons d’être spécial ! » s’exclama alors la Petite Âme. « C’est spécial d’être quelqu’un qui aide. C’est spécial d’être quelqu’un qui partage. C’est spécial d’être amical. C’est spécial d’être attentif aux autres ! »
« Oui ! » approuva Dieu, « et tu peux être toutes ces choses, ou n’importe quel élément du spécial que tu souhaites être, à tout moment. C’est ça que ça veut dire, être la Lumière. »

« Je sais ce que je veux être, je sais ce que je veux être ! » annonça la Petite Âme toute excitée. « Je veux être la partie du spécial qui s’appelle “celui qui pardonne”. Est-ce que ce n’est pas spécial de pardonner ? »
« Oh oui, » assura Dieu à la Petite Âme. « C’est très spécial. »
« D’accord, » dit la Petite Âme. « C’est ça que je veux être. Je veux être celui qui pardonne. Je veux faire l’expérience d’être comme ça. »
« Bien, » dit Dieu, « mais il y a une chose que tu dois savoir. »
La Petite Âme commençait maintenant à s’impatienter un peu. Il paraissait toujours y avoir des complications.
« Qu’est-ce que c’est ? » dit la Petite Âme en soupirant.
« Il n’y a personne à qui pardonner. »
« Personne ? » La Petite Âme pouvait à peine croire ce qui venait d’être dit.
« Personne ! » répéta Dieu. « Tout ce que j’ai fait est parfait. Il n’y a pas une seule âme dans toute la création qui soit moins parfaite que toi. Regarde autour de toi. »

C’est alors que la Petite Âme réalisa qu’une large foule s’était réunie. Des âmes étaient venues de près et de loin – de tout le Royaume – car la nouvelle s’était répandue que la Petite Âme avait cette conversation extra­ordinaire avec Dieu, et chacun voulait entendre ce qu’ils disaient.

Regardant les innombrables autres âmes réunies là, la Petite Âme dût acquiescer. Aucune ne paraissait moins merveilleuse, moins magnifique, ou moins parfaite que la Petite Âme elle-même. Tel était le prodige des âmes réunies autour d’elle, et si brillante était leur Lumière, que la Petite Âme pouvait à peine les regarder.
« Alors, à qui pardonner ? » demanda Dieu.
« Bon, ça ne va pas être drôle du tout ! » grommela la Petite Âme. « Je voulais faire l’expérience d’être Celui Qui Pardonne. Je voulais savoir quel effet ça faisait d’être cette partie-là du spécial. » Et la Petite Âme apprit ce que c’était que d’être triste.

la petite âme féeMais juste à ce moment-là, une Âme Amicale s’avança de la foule. « Ne t’inquiète pas, Petite Âme, » dit l’Âme Amicale, « je vais t’aider. »
« Tu vas m’aider ? » la Petite Âme s’illumina. « Mais qu’est-ce que tu peux faire ? »
« Je peux te donner quelqu’un à qui pardonner, tiens ! »
« Tu peux ? »
« Certainement ! » gazouilla l’Âme Amicale. « Je peux venir dans ta prochaine vie et faire quelque chose que tu pourras pardonner. »

« Mais pourquoi ? Pourquoi ferais-tu cela ? » demanda la Petite Âme. « Toi qui es un Être d’une telle perfection achevée ! Toi, qui vibres à une telle vitesse que cela crée une Lumière si brillante que je peux à peine te regarder ! Qu’est-ce qui pourrait te faire vouloir ralentir ta vibration à une telle vitesse que ta brillante Lumière deviendrait sombre et dense ? Toi qui es si léger que tu danses sur les étoiles et que tu te déplaces à travers tout le Royaume à la vitesse de ta pensée – qu’est-ce qui te ferait venir dans ma vie et te rendre si lourd que tu pourrais faire cette mauvaise chose ? »
« C’est simple, » dit l’Âme Amicale, « je le ferais parce que je t’aime. »

La Petite Âme parut surprise par la réponse.
« Ne sois pas si stupéfait, » dit l’Âme Amicale, « tu as fais la même chose pour moi. Tu ne te souviens pas ? Oh, nous avons dansé ensemble, toi et moi, bien des fois. À travers les éternités et les âges, nous avons dansé. À travers le temps tout entier, et dans bien des lieux, avons nous joué ensemble. C’est juste que tu ne te souviens pas. « Nous avons tous deux été l’Ensemble de Toutes Choses. Nous en avons été le Haut et le Bas, la Gauche et la Droite. Nous en avons été le Ici et le Là-bas, le Maintenant et le Jadis. Nous avons été le mâle et le femelle, le bon et le mauvais – nous en avons été et la victime et le méchant.

« Ainsi nous nous sommes rencontrés, toi et moi, maintes fois auparavant ; chacun apportant à l’autre l’exacte et parfaite occasion d’Exprimer et d’Expérimenter Qui Nous Sommes Vraiment. « Et donc, » continua d’expliquer l’Âme Amicale, « Je vais venir dans ta prochaine vie et cette fois-ci je serai le « méchant ». Je ferai quelque chose de vraiment terrible, et alors tu pourras faire l’expérience d’être Celui Qui Pardonne. »
« Mais que vas-tu faire, » demanda la Petite Âme, un tout petit peu nerveuse, « qui sera si terrible ? »
« Oh, » répondit l’Âme Amicale avec une étincelle, « nous trouverons bien quelque chose. »

Puis l’Âme Amicale parut devenir sérieuse, et dit d’une voix douce : « Tu as raison à propos d’une chose, tu sais. »
« Et c’est quoi ? » voulut savoir la Petite Âme.
« Il me faudra ralentir ma vibration et devenir très lourd pour faire cette chose pas-très-gentille. Il me faudra prétendre être quelque chose de très différent de moi. Alors, j’ai une seule et unique faveur à te demander en échange. »
« Oh, n’importe quoi, n’importe quoi ! » s’écria la Petite Âme, et elle commença à danser et à chanter. « Je vais pouvoir pardonner, je vais pouvoir pardonner ! »
Puis la Petite Âme vit que l’Âme Amicale restait toute silencieuse. « Qu’est-ce qui se passe ? » demanda la Petite Âme. « Qu’est-ce que je peux faire pour toi ? Tu es un tel ange de bien vouloir faire ceci pour moi ! »

« Bien sûr que cette Âme Amicale est un ange ! » interrompit Dieu. « Tous le sont ! Souviens-toi toujours : je ne t’ai jamais envoyé que des anges. »
Alors la Petite Âme voulut plus que jamais exaucer la demande de l’Âme Amicale. « Qu’est-ce que je peux faire pour toi ? »
demande de nouveau la Petite Âme.
« Au moment où je te frapperai et te terrasserai, » répondit l’Âme Amicale, « au moment où je ferai la pire chose que tu puisses imaginer – à ce moment précis… »
« Oui ? » interrompit la Petite Âme, « oui…? »
L’Âme Amicale devint encore plus silencieuse. « Souviens-toi de Qui Je Suis Réellement. »
« Oh, je le ferai ! » s’écria la Petite Âme, « je le promets ! Je me souviendrai toujours de toi comme je te vois ici même, à cet instant ! »

« Bien, » dit l’Âme Amicale, « parce que, vois-tu, j’aurai fait semblant tellement fort, que je me serai oublié. Et si tu ne te souviens pas de moi tel que je suis réellement, je ne pourrai peut-être pas m’en souvenir pendant très longtemps. Et si j’oublie Qui Je Suis, tu peux même oublier Qui Tu Es, et nous serons perdus tous les deux. Alors nous aurons besoin qu’une autre âme s’en vienne et nous rappelle à tous les deux Qui Nous Sommes. »
« Non, cela ne se passera pas ! » promit de nouveau la Petite Âme. « Je me souviendrai de toi ! Et je te remercierai de m’apporter ce cadeau – la possibilité de faire l’expérience de Qui Je Suis. »

Et ainsi, l’accord fut conclu. Et la Petite Âme s’engagea dans une nouvelle vie, toute excitée d’être la Lumière, ce qui était très spécial, et toute excitée d’être cette partie du spécial appelée le Pardon.

Et la Petite Âme attendit anxieusement de pouvoir faire l’expérience d’être Celui Qui Pardonne, et de remercier l’Âme qui le lui permettrait. Et dans tous les moments de cette nouvelle existence, chaque fois qu’une nouvelle âme faisait son apparition, que cette nouvelle âme amène de la joie ou de la tristesse – et surtout si elle amenait de la tristesse – la Petite Âme pensait à ce que Dieu avait dit. « Souviens-toi toujours, » et Dieu avait souri, « je ne t’ai jamais envoyé que des anges. »

🌟👼🏼🌟

La petite Âme et le Soleil en version audio.

 

🌟

La petite Âme et le Soleil en version album pour enfants.

(Cliquez sur l’image pour accéder au produit)

le petite âme soleil

 

🌟

La petite Âme et la Terre (la suite de l’histoire…)

« Il était une fois, hors du temps, une Petite Âme… Et cette Petite Âme voulait comprendre le pardon. Sauf que la Petite Âme ne voulait pas seulement comprendre le pardon – elle voulait faire l’expérience du pardon et savoir ce qu’on ressent à pardonner. Alors, Dieu l’aida de la meilleure des façons : en plaçant la Petite Âme dans le corps de Mégane, un nouveau-né qui commençait tout juste à explorer toute la magie que le monde a à offrir. »

(Cliquez sur l’image pour accéder au produit)

le petite âme terre

 

🌟

Suggestions de lecture :

Neale Donald Walsh

Conversations avec Dieu – Tome 1

Conversations avec Dieu – Tome 2

Conversations avec Dieu – Tome 3

« Vous êtes sur le point d’entrer en conversation avec Dieu. Oui, oui. Je sais… ce n’est pas possible. Vous croyez probablement (on vous l’a enseigné que ce n’est pas possible. On peut parler à Dieu, bien sûr, mais pas avec Dieu. (…) C’est ce que je croyais, moi aussi.

Conversations avec Dieu est un dialogue extraordinaire. Neale Donald Walsh pose des questions à Dieu et Dieu répond. Comme des millions de gens à travers le monde, ne le croyez pas, mais lisez-le pour vous convaincre que, si Dieu existe, Il ne peut être qu’un Dieu d’amour, de sagesse et de compassion ultime.

Constitué de trois tomes indissociables, Conversations avec Dieu aborde des sujets essentiels comme l’amour, le bien et le mal, la sexualité, la politique, les guerres, l’éducation… et éclaire d’un jour nouveau les injustices, les inégalités et les jeux de pouvoir qui divisent les hommes depuis la nuit des temps. »

(Cliquez sur l’image pour accéder au produit)

la petite âme - conversations-avec-dieu-

 

🌟

Les 10 premiers chapitres de Conversation avec Dieu Tome 1

en version Audio :

Emission de radio à laquelle j’ai participé dans la nuit du 28 au 29 septembre 2012 dans Tarot dans la Nuit, animée par Franck Dumouilla sur IDFM Radio Enghien. A quatre voix, nous avons lu Conversation avec Dieu en direct durant 6h d’antenne. Une nuit magique, une expérience inoubliable ! 😍

(Cliquez sur l’image pour accéder au lien)

le petite âme idFMEnghien

🌟

Conversations avec Dieu, le film.

Le film raconte le parcours de l’auteur Neale Donald Walsh, ce qui l’a amené à l’écriture de la trilogie « Conversations avec Dieu ». Une histoire touchante qui j’espère vous plaira tout autant qu’à moi.

🌟

Conversations avec Dieu, le site

Découvre le site dédié à Neale Donald Walsh et à son oeuvre.

(Cliquez sur l’image pour accéder au lien)

la petite âme Neale_Donald_Walsch

🌟

Suggestions d’articles :

Le pouvoir divin de l’homme

La marche de vision, être à l’écoute de son moi profond

L’intuition, comment et pourquoi l’écoute pour en faire notre meilleure alliée

🌟

 

L’incontournable bain dérivatif 💦

By Philosophine | Beauté Santé

Le bain dérivatif est la méthode la plus simple, la plus économique et la plus étonnante que je connaisse ! Depuis ma découverte du « BD » je ne cesse de le venter auprès de mes ami(e)s tant les bienfaits sont nombreux.

Si vous êtes adeptes et convaincus, n’hésitez pas en parler autour de vous. Partagez cet article, laissez des témoignages ! Il est temps que chacun d’entre nous se ré-approprie cette méthode ancestrale.

bain dérivatif
Lire la suite...

Couper les liens d’attachement négatifs

By Philosophine | Spiritualité

Aujourd'hui, je vous propose deux exercices pour couper les liens d'attachement conscients ou non, qui vous relient aux autres. Ces deux méthodes vont vous permettre de couper les liens toxiques entre vous et l'autre personne, tout en conservant les liens d'amour.  

couper les liens d'attachement

Ainsi, il est bon de les appliquer régulièrement, dès que le besoin se fait sentir.

Il n'est pas rare de ressentir immédiatement les bienfaits ou de constater des changements dans les jours qui ​suivent, tels que la résolution d'un problème, une sensation de paix, des nouvelles inattendues d'une personne...

Lire la suite...

Recette de lessive maison 100% naturelle 🌱

By Philosophine | Ma maison écolo

Parce que la lessive ça coute cher et c’est bourré de produits chimiques pas bons ni pour la santé ni pour la planète. Parce que ça ne favorise pas le zéro déchet et parce que c’est plus drôle de la faire soi-même que d’aller l’acheter au rayon lessive du supermarché où tu poireautes des heures devant des dizaines de bidons (aux slogans bien pourris) à chercher le produit miracle pas cher et le moins cracra... je te propose de faire ta lessive maison 100% naturelle !

lessive maison

​La recette de lessive maison que tu t'apprêtes à découvrir me vient de mon amie Julie. Elle est​ simple, économique et écologique. Elle convient parfaitement pour le linge souillé du quotidien.

Lire la suite...

Mon journal de réflexions année après année

By Philosophine | Développement personnel

Lorsqu’on souhaite travailler sur soi-même, il est bon et fort utile de laisser des traces écrites de nos idées, de nos pensées, de nos émotions, de nos actions. Ainsi lorsqu’on les relie quelques mois ou quelques années après on se rend compte du chemin parcouru. Le plus drôle c’est qu’on retombe parfois sur des choses que nous avions complètement oubliées au point même de douter d’en être l’auteur. « Quoi, c’est moi qui écrit cela ?!! » Cela m’est déjà arrivée. Pas vous ?

C’est ainsi que l’on constate notre évolution.

Le journal des 5 ans de réflexions que je vous propose aujourd’hui est une manière parmi d’autres de conserver des traces. Simple mais efficace, il s’agit de se limiter à quelques lignes par jour, de noter un événement, une pensée, une émotion en répondant à une question. À première vue, cela peut paraitre réducteur mais on se rend compte que c’est suffisant pour laisser entendre comment l’on se sent. Ce qui compte ce n’est pas le nombre de lignes, de mots mais l’énergie qu’on y met lorsqu’on l’écrit et cette énergie laisse une trace que l’on peut ressentir même des années après.

📚

 




 

📚

Comment utilise-t-on ce journal ?

Ce journal de 365 pages s’utilise sur 5 années. Chaque page est dotée d’une question, de 5 petits paragraphes de 4 lignes pour y répondre. Les questions sont tantôt superficielles, tantôt plus recherchées et demandent parfois un petit temps de réflexion.

Quelques exemples :

« Quelle est votre mission de vie ? »

« Quelles couleurs portez-vous ? »

« La grosse tuile du jour ? »

« Votre obsession du moment ? »

« La preuve d’une puissance supérieure ? »

« Le dernier navet regardé ? »

Pour conclure, je trouve ce journal esthétiquement très joli. J’aime son style ancien et sa tranche dorée. À ce propos, le mien date de la première édition c’est pourquoi il est de couleur kraft. Les suivants sont rouges mais ont conservé leur jolie tranche dorée. À présent, il me suit quotidiennement pour la 4ème année consécutive et c’est un réel plaisir de relire chaque jour les réponses des années précédentes. Ainsi, je constate mon évolution ou du moins le chemin parcouru.

📚

Et vous, aimez-vous conserver des traces écrites de votre vie ? Ce petit journal vous plait ? Dites-moi tout !

mon journal de réflexions

📚

Mon journal de réflexions

5 ans de réflexions
(Cliquez sur l’image pour accéder au produit)

mon journal de réflexions

 

📚

La version pour les mamans !

5 ans de ma vie de Maman
(Cliquez sur l’image pour accéder au produit)

mon journal de réflexions

Testez vos chakras !

By Philosophine | Spiritualité

Les chakras possèdent aussi leur propre mantra. Réciter ces mantras est l’une des manières de rééquilibrer les chakras. C’est ce que vous allez découvrir sur le site Eclectic Energies que je vous propose aujourd’hui. Mais avant de passer à cette étape, testez vos chakras !

Le site Eclectic Energies met à disposition un test qui permet d’évaluer grosso modo où en sont vos chakras. Personnellement, je m’en sers environ une fois par mois mais jamais plus.

Pour cela, je vous conseille de répondre aux questions en vous fiant à votre état du moment, à l’instant présent et non de manière générale. Puis notez vos réponses et lorsque vous recommencerez le test ultérieurement, vous pourrez comparer les résultats.

Testez vos chakras

Lorsque vos chakras sont déséquilibrés, il est possible de travailler à l’aide des mantras comme cela est expliqué sur le site ou en suivant la vidéo des Pijas mantras.

Icone_attentionMise en garde : les pijas mantras sont ultras puissants. Je vous conseille de commencer par réciter une dizaine de fois chaque mantra et d’augmenter petit à petit.

Testez vos chakras

🌸

16 méthodes naturelles pour soulager les maux de tête

By Philosophine | Beauté Santé

​Douloureux ou sournois, rare ou récurrent, le mal de tête touche un grand nombre d’entre nous. Comme toute douleur, le mal de tête est un signal que le corps  envoie pour prévenir d’un dysfonctionnement. Stress, surmenage, effort intellectuel, rhume, indigestion, syndrome prémenstruel, gueule de bois… le mal de tête peut également être l’un des symptômes d’une maladie plus grave. 

soulager les maux de tête

​Dans le cas d’une douleur inhabituelle et persistante, consultez votre médecin.

Lire la suite...

L’intuition, comment et pourquoi l’écouter et en faire notre meilleure alliée.

By Philosophine | Développement personnel

​« Ecoute ton coeur » ce fameux bon conseil que nous avons tous une fois sous-estimé et ignoré en choisissant d’écouter notre esprit rationnel et pragmatique, pour le regretter par la suite. En réalité, il fait appel à l'intuition. 

Et pourtant, quand on sait l’apprivoiser et aller à sa rencontre, une des plus belles sinon LA clef qui peut nous conduire tout droit vers le bonheur. 

l'intuition
« Le mental intuitif est un don sacré et le mental rationnel est un serviteur fidèle. Nous avons créé une société qui honore le serviteur et a oublié le don. » Albert Einstein
Lire la suite...

Se débarrasser des ondes négatives pour purifier sa maison.

By Philosophine | Ma maison écolo

​Lors d'un déménagement de lieu d'habitation, il est possible que vous vous sentiez mal à l'aise dans votre nouvel environnement. Sans raison apparente, vous vous sentez fatigué, vous avez des problèmes de sommeil, vous êtes anormalement déprimé et d'humeur changeante... 

​Cette sensation d'oppressement peut durer jusqu'à plusieurs semaines voire plusieurs mois après votre emménagement. Peut-être êtes-vous victime des énergies inférieures psychiques que les anciens occupants ont laissées sans le vouloir.

Lire la suite...
>