Category Archives for "Le jeûne"

J’ai jeûné durant 5 jours pour bien commencer l’année !

By Philosophine | Je me régénère , Le jeûne , Se nourrir

Quelques mots sur ma dernière expérience de jeûne, ça vous dit ? Oh je sais que vous aimez les témoignages de jeûne ! J’ai jeûné durant 5 jours pour bien commencer l’année !  Allez, on y va !

Rétrospective de 2017

L’année 2017 n’a pas été très chouette en terme de santé/bien-être. J’ai été forcée de mettre entre parenthèses ma régénération et de lâcher prise sur mon alimentation pour me sortir d’une situation énergivore. Ayant été en hyper-vigilance nuit et jour durant de long mois pour les raisons évoquées dans ce précédant article : Retour sur mon absence du blog et des réseaux sociaux, mon système nerveux a été sollicité plus qu’il ne pouvait le supporter. Petit à petit, j’ai replongé dans l’alimentation « réconfort » : sucre, gluten, produits laitiers, plats chauds et consistants.

L’idée de jeûner m’était totalement inconcevable tant j’avais besoin de compenser par l’alimentation. Quant aux fruits & légumes crus, ils ne m’apportaient pas satisfaction et me refroidissaient, même en plein été. 

Si j’ai fini par accepter cet état sachant que ce ne serait que provisoire, mon corps a rapidement manifesté son mécontentement. De vieux symptômes, dont j’avais parfois oublié leur existence, ont refait leur apparition : douleurs au ventre, boutons, règles douloureuses, envies d’uriner fréquentes, début de myopie, manque de concentration, fatigue, irritabilité…

J’ai déménagé en octobre dernier, mettant fin à cette situation énergivore, avec en prime un appartement plus confortable et des voisins sympas. Cela aurait dû suffire à reprendre soin de moi mais je ne me sentais pas prête. J’avais encore besoin de réconfort. Et puis, décembre approchait. Décembre et son pain d’épices, ses chocolats, ses biscuits de Noël… tant de douceurs enfantines à côté desquelles je n’avais pas envie de passer cette année. J’ai donc remis mon bien-être physique à plus tard pour profiter de ces instants magiques, de retrouver le plaisir de revivre à travers les bricolages de Noël, une sortie dans la neige, le Calendrier de l’Avant, la décoration du sapin… En somme, préparer des fêtes d’une manière inédite pour moi, avec simplicité et authenticité. 

Mais les symptômes étaient toujours là eux… et je me serais bien passée de leur présence de plus en plus envahissante. Et s’il était temps de reprendre soin de moi ? 

Le jeûne : 

Le mois de janvier sera destiné à la reprise de meilleures alimentation et hygiène de vie. Et pour ce faire, rien de tel qu’un bon petit jeûne. C’est efficace et gratuit. Mais avant, je prévois une semaine, ou plus, de transition et de préparation comme il est conseillé de le faire avant un jeûne, en me nourrissant aussi sainement que possible et en diminuant petit à petit ma charge calorique. 

Mes attentes :

Je sais que je ne devrais pas avoir d’attente et laisser faire les choses… mais si je pouvais me désintoxiquer à nouveau du gluten, du sucre, et retourner petit à petit à une alimentation « santé », laisser mon corps réparer ce qu’il y a à réparer, prendre du temps pour moi et me reposer… ce serait parfait ! 

Jeûne sec, à l’eau, que choisir ? 

Sec, au bouillon, à l’eau, au jus ou aux tisanes selon les jours… je me laisse le choix en fonction de mes besoins du moment. Je sais par expérience qu’il ne sert à rien de planifier le déroulement d’un jeûne car on ne sait jamais comment va réagir le corps. Chaque jeûne est une expérience unique.

Combien de temps ? 

C’est une question que je ne me pose plus. Mon corps m’indiquera quand il sera temps d’arrêter. 

Le repos. 

Pour une fois, je ne vais pas essayer de gambader à travers les chemins en m’extasiant de ma performance mais favoriser le repos, quitte à rester des heures alitée. J’ai plein de livres à lire de toute façon. 

L’EFT

J’ai découvert un petit document à télécharger qui allie jeûne et EFT, fort utile notamment pour les novices dont les doutes et les peurs empêchent de se lancer. Sachez qu’il est possible de s’aider de l’EFT et que ça fonctionne plutôt bien !  

Si je n’ai pas trop d’appréhension quant au jeûne en lui-même, j’ai peur de perdre trop de poids. J’ai un IMC de 16,5 en temps normal et je sais que je vais perdre quelques kilos (que je reprendrai aussitôt après) et je n’aime pas me voir et me sentir squelettique. Même si je ne me sens pas faible, rien que de monter sur la balance ou de voir mon visage tout maigre dans le miroir, me donne une sensation de faiblesse et me pousse à stopper mon jeûne. Cette fois, je compte bien travailler sur cette peur à l’aide de l’EFT. Et je m’engage à ne pas monter sur la balance, ni avant, ni pendant le jeûne. 

Voilà. Maintenant que le projet est mûr dans ma tête, il ne reste plus qu’à me lancer. 

La transition : 

Au revoir mes bûches de Noël adorées. À l’année prochaine ! À peine je termine ma première journée de transition que mon corps se manifeste bruyamment durant la nuit : maux de tête, puis vomissements. Le jeûne, c’est maintenant 😎 m’a-t-il dit. Ne pouvant plus rien avaler le lendemain, je n’ai pas eu d’autres choix que de l’écouter. 

Et c’est ainsi que je suis partie en jeûne sans aucune préparation après plusieurs mois de régime au gluten  🙄 

Déroulement  du jeûne 

Jour 1 : Après avoir passé une nuit avec un terrible mal de tête, des nausées, des vomissements, je me repose toute la journée dans mon lit. Le mal de tête finira tardivement par s’atténuer. Je n’ai bu que deux verres de tisane aujourd’hui et un peu d’eau. 

Jour 2 : La nuit a été correcte. Je me réveille à 8h, toujours avec ce petit mal de tête et me rendors jusqu’à 11h où je suis à nouveau prise de nausées. Je vomis ma tisane de la veille. Me sentant un peu mieux, je m’assoupie à nouveau. 1h après, rebelote. Je vomis et vais à la selle, après quoi je me sens beaucoup mieux. J’aurais bien fait un lavement parce que des intestins encombrés peuvent être à l’origine de cet inconfort mais je n’ai plus de bock à lavement temporairement. Tant pis. Je continue de me reposer. 

Vers 16h, je me lève enfin avec une énergie d’enfer. Ces petits douleurs au ventre qui ne me quittent pas depuis plusieurs semaines, semblent s’accentuer. C’est bon signe. Ça nettoie.

Bonne clarté d’esprit, je trouve des solutions à des problèmes qui trainent depuis longtemps…

Impossible de m’endormir avant 5h du matin à cause de cette incroyable énergie. J’ai envie d’aller gambader dehors ou de changer le papier peint… mais j’ai dit que je devais me reposer, alors je me repose. Et puis si je commence à bricoler à 3h du matin, pas sûre que les voisins apprécient, je tiens à rester en bons termes avec eux  :mrgreen: 

Jour 3 :  Réveillée à 9h, soit 4h de sommeil, sans sensation de fatigue mais je reste dans mon lit et finis par me rendormir jusque 11h. Puis, je lis, je m’assoupie, je relis… Je sens qu’à chaque réveil, un petit mal-être s’accentue, mon organisme se détoxifie. Douleurs au ventre qui s’accentuent. Je me lève à 14h, un peu faiblarde mais ça ne va pas durer longtemps. J’ai à nouveau une énergie d’enfer, je fais du ménage, je fais tout ce que j’ai à faire sans procrastiner, sans me poser de question. Je ressens une grande joie de vivre, ça faisait longtemps que ça ne m’était pas arrivé. Je prends un bon bain chaud pour une bonne détente puis je continue mon défoulement physique dans l’espoir de m’endormir plus tôt ce soir. Je commence seulement à avoir légèrement envie de manger… mais c’est juste une envie, mon corps peut continuer à jeûner. 

Jour 4 : Le défoulement de la veille n’a pas servi à me fatiguer. Je me sens en pleine forme malgré une petite nuit perturbée à cause de démangeaisons sur tout le corps (symptôme que je n’avais encore jamais eu durant un jeûne). Je reste quand même dans mon lit à lire jusque 14h, Métaphysique des tubes d’Amélie Nothomb que Clara m’a offert pour mon anniversaire. Faiblesse dans les jambes au lever qui va durer une petite heure avant de retrouver ma forme olympique. Je décide d’aller faire quelques emplettes  de… Noël (le Père Noel est très en retard cette année 🙄 ).

Avant de sortir, je prends soin de poudrer légèrement mon visage, de peur de ressembler à un zombi et je remarque que j’ai le blanc des yeux jaunes. On dirait bien que le foie travaille !

Tout se passe à merveille, je trouve tout ce que je veux alors que ça faisait des semaines que je chipotais sur les cadeaux. Je ne suis pas tentée par la nourriture même en faisant mes courses pour ma prochaine reprise. Et puis, cerise sur le gâteau, la dame à la caisse me dit que je suis belle. Ouf, je ne suis pas si décharnée que ça !  😆 

Jour 5 : Encore une petite nuit (4-5h) mais pas de fatigue au réveil. Je me lève vers 13h avec moins de faiblesse que la veille. Mais j’ai soif, de plus en plus soif au fil de la journée alors je bois. Et dès que je me remets à boire, j’ai froid et je ressens la fatigue. Ah oui, parce que j’ai oublié de préciser que je n’ai presque rien bu les jours précédents, pas de tisane, seulement quelques gorgées d’eau au besoin.

J’ai de plus en plus froid, j’ai la vision qui se trouble et je me sens plus faible. Je pense qu’il est temps pour moi d’arrêter. Ce soir, je vais me faire une tisane et boire davantage pour éliminer. 

Jour 6 : la reprise. 

Je me réveille très tôt pour aller aux toilettes et j’ai la tête qui tourne avec difficulté à tenir sur mes jambes. Chaque fois que j’en arrive à ce stade, je ne sais pas dire si c’est un phénomène de détox ou le fait que j’ai épuisé toutes mes réserves à la suite des kilos perdus. Je ne suis pas montée sur la balance mais tant que je n’aurais pas un poids de départ correct pour entrer en jeûne long, je ne prendrai pas le risque d’aller au-delà. 

La reprise : 

C’est l’heure de la reprise ! À chaque fois que je jeûne, je foire totalement mes reprises. Je me jette sur tout et n’importe quoi d’autant que j’ai souvent des souvenirs d’alimentation délétère de mon enfance durant le jeûne, ce qui n’aide pas. Mais cette fois ça n’a pas été le cas. 

Voyant mon état matinal faiblard, ma maman s’est empressée de préparer un bouillon de légumes à 7h du matin (c’est toujours bien d’avoir quelqu’un à ses côtés durant un jeûne, au cas où…). 

8h30 : premier bouillon de légumes avec un peu de choucroute crue. Miam. 

12h30 : second bouillon avec cette fois quelques légumes, choucroute crue et quelques cerneaux de noix. Miammmm. 

18h30 : 3ème bouillon avec beaucoup de légumes, choucroute crue et cerneaux de noix. Puis salade, concombre et olives. Très bon. Je termine par un yaourt de brebis citronné. J’ai évité le sucre tout au long de la journée pour ne pas faire grimper en flèche ma glycémie et ne plus rien contrôler. Je vais reprendre petit à petit. Ça fait du bien de remanger. 

Comme à chaque fois, je me sens un peu perdue de passer de l’état de jeûne à l’état de réalimentation. Ma première idée est de vouloir reprendre les kilos perdus en quelques heures, ce qui n’est pas possible et encore moins conseillé. Cela dit, je suis contente de cette reprise relativement douce. Peut-être pas aussi douce que certains le préconisent mais ça me semble me convenir. Au menu du demain : bouillon de légumes à midi et jus d’endive, persil, carotte, céleri (pour les yeux), patate douce et tubercule de cerfeuil (2 légumes qui se marient très bien ensemble) pour le soir. Et pour le reste, j’aviserai. 

Bilan : 

J’ai jeûné durant 5 jours et n’avais encore jamais été si loin, sans tisane, sans jus, sans Quinton, avec si peu d’eau. Je suis épatée par cette performance qui pour moi est due à plusieurs raisons : 

  • Meilleur confort de vie (appartement agréable, calme et chaleureux)
  • Du repos, j’avais tendance à faire de longues marches durant mes jeûnes précédents et à m’épuiser. 
  • Un jeûne presque à sec : j’ai bu le minimum d’eau, juste ce dont j’avais besoin = environ 30cl d’eau par jour sauf le 5ème jour. 
  • A aucun moment je ne me suis pesée, ce qui n’a pas influencé mes ressentis ni mes choix. 

Parmi les maux du début, les douleurs au ventre (estomac) ont fait des allers et venues et sont bien revenus en mangeant. À l’avenir je vais devoir prendre à nouveau soin de mon système digestif mais ça je m’y attendais. 

Les yeux : j’ai un début de myopie à l’oeil droit depuis environ 1 an. Si ma vue s’est nettement améliorée durant le jeûne, elle est redevenue trouble aussitôt après. Ce qui prouve que le problème est réversible. J’ai commencé à pratiquer le yoga des yeux ( cf. méthodes Bates). 

Enfin, j’ai très envie de reprendre l’habitude de jeûner un jour par semaine. 

Jeûne et animaux : 

Je profite de cet article pour parler brièvement de l’expérience de mes chats que j’ai fait jeûner 3 jours en même temps que moi. Lauviah, sujette aux infections urinaires de manière occasionnelle, avait des difficultés à uriner depuis quelques jours et faisait des petits pipis un peu partout dans la maison. Mes chats ayant déjà fait des jeûnes de plusieurs jours, je l’ai mise en jeûne sans hésitation (ainsi que ces deux compères, par solidarité 😎 ). Au bout du 2ème jour, non seulement Lauviah était plus alerte, plus joueuse et plus câline, plus en éveil que d’habitude (elle passe des heures à dormir comme beaucoup de chats) mais en plus, les soucis urinaires avaient disparu. 

Je compte bien les mettre au jeûne à nouveau un jour par semaine, eux aussi, pour les maintenir dans une forme olympique !  

Voilà ! En espérant que ce petit témoignage vous donne l’envie d’expérimenter à votre tour  😉 

 

 

j'ai jeûné durant 5 jours

🥕

🥕

Comme j’ai déjà mentionné quelques classiques en matière de jeûne dans mes précédents articles, voici d’autres ouvrages à découvrir (que je n’ai pas lu). 

Le jeûne holistique : manuel d’auto-guérison totale

(Cliquez sur l’image pour accéder au produit)

j'ai jeûné durant 5 jours🥕

Le jeûne – H.M. Shelton

(Cliquez sur l’image pour accéder au produit)

j'ai jeûné durant 5 jours🥕

Jeûne & EFT à télécharger gratuitement

j'ai jeûné durant 5 jours

🥕




🥕

Jeûner à la maison :

Le guide pratique pour faire un jeûne et une cure détox

(Cliquez sur l’image pour accéder au produit)

j'ai jeûné durant 5 jours

🥕

Série de vidéos sur le jeûne de Thierry Casasnovas

j'ai jeûné durant 5 jours

🥕

Série de vidéos sur le jeûne de Fabien Moine 

j'ai jeûné durant 5 jours

🥕 

Recette du bouillon de légumes 

  • 2 càs d’huile d’olive
  • 1 oignon
  • 1 ou 2 carottes
  • 1 navet 
  • 1/2 fenouil 
  • 1 poireau
  • 1 ou 2 branches de céleri
  • Herbes de provence
  • 1 feuille de laurier 
  • Epices (facultatif) 

Dans une grande marmite, faites doucement revenir les oignons dans l’huile d’olive sans qu’ils ne se colorent.

Ajoutez les légumes émincés et laissez-les cuire 5 min. 

Recouvrez d’1 à 2 litres d’eau, ajoutez les herbes et les épices et laissez mijoter 45 min à feu doux.

Filtrez si vous souhaitez ne boire que le jus ou bien servez avec les légumes. 

Suggestion : mettez une cuillère à soupe ou deux de choucroute crue au fond de votre bol, ainsi que quelques cerneaux de noix puis recouvrez de bouillon de légumes. 

Bon appétit ! 

🥕




🥕

Jeune : Le bilan.

By Philosophine | Le jeûne

Bilan post-jeûne

Je vous retrouve aujourd’hui pour un bilan post-jeûne. Il me fallait prendre du recul sur l’expérience et observer les changements sur mon corps.

Actuellement, j’ai reperdu cette fabuleuse énergie ressentie pendant les premiers jours du jeûne. Les énergies de l’automne semblent puissantes et déstabilisantes. Rajoutons à cela la préparation de mon déménagement qui chamboule mon quotidien. Bref, beaucoup de facteurs extérieurs m’empêchant de me concentrer d’avantage sur ma santé. C’est pourquoi mon alimentation est un peu aléatoire ces derniers jours. J’ai hâte de me poser dans ce nouvel appart et de reprendre de bonnes habitudes.

Mais revenons sur l’expérience de mon « mini-jeûne ». Deux jours de jus verts, deux jours d’eau, puis à nouveau deux jours de jus et reprise d’une alimentation solide. Bien qu’il n’ait pas duré longtemps, les effets bénéfiques se sont faits sentir les jours suivants la reprise.

Un regain d’idées et d’énergie.

Des nouvelles idées, de nouvelles envies touchant tous les domaines de ma vie. J’ai envie de virer tout mon matériel au profit d’un renouveau, d’un changement de mode vie. Envie également de changer de look en ciblant d’avantage ce qu’il me convient. Envie de travailler autrement en laissant tomber certains de mes projets car je me rends comptes qu’ils ne sont pas faits pour moi. Une reconnexion avec mes ressentis et mon intuition et retour en force des synchronicités et des phénomènes étranges qui m’accompagnent périodiquement.

Un changement d’alimentation

Des envies de verts, de jus verts, de légumes verts et un dégoût pour le sucre et le gras. Même les fruits ne me tentent pas plus que cela. Le lendemain de ma reprise, je m’offre un petit plaisir : rondelles de bananes trempées dans une sauce chocolat faite avec de la purée de cajou, du chocolat et de l’eau. Un dessert dont je raffolais il y a peu et qui m’a donné la nausée ce soir là jusqu’au lendemain matin.

Ce jour là, je devais me rendre à un salon bio. Cela faisait une éternité que je n’y étais allée. Je n’y ai pas trouvé le même plaisir qu’il y a 10 ans. Pire même, j’ai trouvé cela oppressant, centré sur la consommation à part quelques stands tout de même qui m’ont bien plus. J’ai un faible pour les bijoux en matière naturelle et j’en ai vu des magnifiques. Je suis repartie avec quelques idées de création en tête. Au niveau alimentaire et thérapie, j’ai l’impression de trouver tout ce qu’il me faut à travers la compréhension de la physiologie, de la régénération par le biais de choses simples mais essentielles. Le reste étant devenu business à mes yeux.

J’ai succombé pour un panini végétarien avec fromage de chèvre, petits légumes et un filet d’huile d’olive. Très bon au goût. On sent la qualité des produits utilisés. Mais qualité et bon au gout ne riment pas forcément avec physiologique… La digestion fût longue, quelques douleurs au ventre et une bonne diarrhée en milieu de nuit jusqu’au petit matin :p

Mon corps réagit. C’est bien. Je lui en suis très reconnaissante.

Envie de vert et reprise du poids perdu

La semaine ayant suivie ces deux expériences, je me suis gavée de vert, c’est ce que mon corps réclame. Jus verts, chou vert, haricot vert, brocoli, épinard etc… J’ai d’ailleurs tenté le smoothie vert comme vous pouvez le voir sur la photo ci-dessus. Banane, épinard, brocoli et le jus d’un concombre. C’est surprenant mais pas mauvais au goût. Seulement, j’ai trouvé cela beaucoup trop lourd à digérer. Je ne pense pas réitérer l’expérience. Je préfère les jus verts ou à les légumes à la croque.

Petit à petit, je réintroduits les fruits en jus, en smoothie et à la croque.

Ce jeûne m’a permis d’être encore plus à l’écoute de mon corps et me donne envie d’approfondir mes connaissances en physiologie. En fait, c’est comme si tout cela devenait naturel, une évidence, petit à petit et je n’ai plus à faire d’effort pour essayer de comprendre ce qu’il se passe.

Mais pour maintenir cet état, je sais qu’il me faudra refaire plusieurs expériences du jeûne soit à l’eau soit aux jus.

Ah ! J’allais oublier un détail ! J’ai repris tout le poids perdu. Je suis remontée à plus de 51 kilos en ne mangeant que des fruits & légumes (excepté le craquage évoqué plus haut). J’ai constaté que mes cheveux graissaient beaucoup moins vite. D’ailleurs, le prochain défi que je vous annoncerai bientôt portera sur No’poo (soit le lavage des cheveux uniquement à l’eau).

Cours d’étymologie !

Je vous laisse en compagnie d’une vidéo récente de Thierry sur les intestins, la constipation, vous verrez à quel point la santé passe le bon fonctionnement de nos intestins ! Mais avant cela, un petit cours d’étymologie par le biais de cet extrait de Marie-Claude Calary.

« Bonjour » et « Comment allez-vous ? » : deux clés de contact verbales parmi les plus usuelles pour la rencontre interhumaine. Si se souhaiter mutuellement que la journée soit bonne est décodé aisément par tous, en va-t-il de même pour le « Comment allez-vous ? ». Le sens de cette expression, banale et quotidienne, ne va pas de soi, semble-t-il, et c’est une surprise pour beaucoup de nos contemporains d’apprendre qu’elle signifie : « Comment allez-vous à la selle, à la garde-robe ? »

La langue ancienne était claire, affirmant sans détours (hormis ceux dits des circonvolutions intestinales) combien la vie, vécue dans un corps de chair, suppose un quotidien de circulation harmonieuse des substances vitales, centré sur le voyage d’un bol alimentaire d’abord oral, allant peu à peu vers son terme, qui le fait devenir bol fécal, ayant assuré au passage tous les prélèvements nécessaires au maintien de l’équilibre intérieur. L’un des sens du verbe « aller » est effectivement « évacuer par bas », sens encore usité dans certaines régions françaises où les patients peuvent consulter le médecin car ils « ne vont pas du ventre ». Les « je vais bien » ou « ça va bien » sont donc le reliquat actuel, pudique, d’une information concernant l’état de ce jeu d’équilibre intérieur-extérieur, perdu de vue par le moi conscient, auquel le surmoi social dicte les attitudes culturelles bien ou mal… séantes. »

En vous souhaitant une bonne régénération !

🍃

Optez pour des jus frais remplis de vitamines !

Offrez-vous un extracteur de jus !

(Cliquez sur l’image pour accéder au produit)

🍃

Constipé ?

🍃

Les jus frais de légumes – Norman Walker
(Cliquez sur l’image pour accéder au produit)

🍃

L’alimentation ou la troisième médecins – Jean Seignalet
(Cliquez sur l’image pour accéder au produit)

🍃

Jeûne – Jour 7 : la reprise

By Philosophine | Le jeûne

15h30 : imprévu

Un peu d’angoisse hier soir sans raison précise. Enfin si, j’ai appris une mauvaise nouvelle, le décès d’une personne.

Je suis enfin au calme. Ce début de journée fut intense et ce n’était pas prévu dans mon programme de reprise de jeûne. Je comptais passer une journée tranquille chez moi avec ma salade, mes jus et mon bouquin. Or, il se trouve que j’ai trouvé une table basse ronde d’occasion pour le nouvel appart mais elle se trouve assez loin de chez moi et comme par hasard, le lieu de la crémation de la personne se trouvait sur le même chemin. Autant donc cumuler le tout… Donc direction Metz. Je n’aime pas du tout la région de Metz. Trop de traffic, trop de routes, trop de bruits, trop d’odeurs nauséabondes, trop d’industries, trop de tuyaux moches et trop de pas beau. Du coup, j’ai eu une grosse perte d’énergie et même si ce n’est pas moi qui conduis, je fais le guide et c’est fatiguant.

Mais revenons au sujet principal. J’ai quand même pu faire ma petite routine avant de partir et boire mon jus vert dans la voiture et j’ai commencé ma reprise d’alimentation solide avec trois pommes achetées sur la route. Poids matinal : 47,8 kilos, ça remonte 😉

Provision de légumes au retour en passant chez un couple de retraités passionnés par le jardinage. Ils ont un magnifique jardin et potager et vendent leur production à petits prix (quand ils n’en donnent pas la moitié 😛 ). Du coup, je vais aller me faire une salade moi, parce que j’ai faim !! 😀

 

jeûne : la reprise16h : j’ai faim !

Ce que ça fait du bien ! Comme après chaque jeûne (il m’est arrivé plusieurs fois de jeûner 24h) je redécouvre les saveurs des aliments. J’adore particulièrement ce moment là. En fait, je crois que je pourrais jeûner à nouveau rien que pour revivre ces instants là. Ah ah ! C’est un peu comme si on les mangeait pour la première fois.

Ma salade du jour : salade, concombre, chou rouge, chou rave, tomate, quelques graines de tournesol et de courge. Un délice. J’ai essayé de manger lentement et en toute conscience afin que le corps en profite davantage. On ne se rend pas compte à quel point c’est important de manger dans de bonnes conditions, d’être au calme et de savourer chaque bouchée. D’ailleurs, ce sujet est rapidement évoqué dans la Prophétie des Andes car c’est l’une des manières de recevoir l’énergie, par la nourriture.

20h : légumes vapeurs

Quelques légumes à la vapeur pour le manger du soir, haricots verts, pommes de terre et quelques feuilles de salade en quantité raisonnable (parce que j’ai souvent les yeux plus gros que le ventre 😉 ).

Et ceci annonce donc la fin de mon expérience.

Le bilan

Tout d’abord, je suis assez surprise de l’étrange corrélation entre ce jeûne et celui fait il y a 8 ans. Tout deux se sont faits à quelques semaines avant déménagement. Et oui, il y a 8 ans, j’étais déjà dans les cartons au moment de mon jeûne. Jeûne qui avait été interrompu par un problème familial. Ma grand-mère, 91 ans à l’époque, avait fait un choc opératoire, ses reins ne fonctionnaient plus et elle ne devait pas passer la nuit. La famille était réunie, s’attendant au pire. Et puis finalement, tout est reparti, ma grand-mère a survécu et fêtera ses 100 ans au printemps prochain. Cette fois, mon jeûne n’a pas été interrompu mais quelque peu perturbé par le décès évoqué plus haut. Bien que ce soit les aléas de la vie, je trouve que ce sont d’étranges coïncidences…

Au final, je n’ai quasiment rien suivi de mon « protocole » mais je m’en doutais un peu. J’avais d’ailleurs bien précisé que j’agirai en fonction de mon ressenti et c’est ce que j’ai fait. Deux jours de jus verts, suivis de deux jours de jeune à l’eau, retour sur un jour de jus vert, puis un jour de jus ( jus vert + jus de pastèque) et un jour de reprise alimentaire en douceur. Ce n’est pas si mal que ça ! Je suis contente de moi 🙂

Par contre, j’aurai aimé me reposer davantage, pouvoir lâcher prise et m’occuper de moi. Je n’ai pas eu l’occasion de faire de séance de bain dérivatif (dont je voulais vous parler d’ailleurs…. car je trouve que cette pratique est d’une grande aide notamment pendant la transition alimentaire vers le cru, mais si cela vous intéresse vous pouvez vous référer à cet article : L’incontournable bain dérivatif) sauf avec les poches de gel, je n’ai pas fait le brossage de la peau tous les jours et quelques lavements mais pas suffisamment à mon sens. Et je pensais également avoir plus de temps pour lire, pour méditer. Les visites d’appartement ont empiété sur mes « vacances » et il a fallu se décider assez rapidement.

Une expérience positive

Cela reste malgré tout une expérience très positive qui m’a permis de mieux me connaître. J’ai en effet été très surprise de la facilité que j’ai eu à faire ce jeûne notamment les premiers jours. Honnêtement, je pensais que ce serait plus hard surtout le soir où j’ai l’habitude de grignoter. Par contre les derniers jours ont été plus difficiles de part cette rapide baisse de poids me laissant sans force.

J’ai remarqué aussi que durant ce jeûne, je n’ai quasiment pas bu hors les prises de plantes et de Quinton. Moi qui était une très grande buveuse (d’eau hein !), je n’ai pas souvent ressenti la soif.

Je ne peux pas vous dire grand chose de plus pour le moment, c’est encore trop « chaud » pour faire un bilan d’autant que mon esprit est un peu ailleurs aujourd’hui. Car même si je connaissais peu la personne, je ne me sens pas sereine par rapport à ce décès. C’est pourquoi je vais m’arrêter là pour aujourd’hui. Je vous remercie beaucoup de m’avoir suivie, encouragée ou mise en garde 😉 Je vous retrouve la semaine prochaine pour un bilan plus complet !

A bientôt !

La suite et fin (post-jeûne) par ici : Le bilan

jeûne : la reprise

🍃

Le guide de l’alimentation végétarienne et des salades – Norman Walker

(Cliquez sur l’image pour accéder au produit)

jeûne : la reprise

🍃

Le bain dérivatif ou D-CoolinWay – France Guillain

(Cliquez sur l’image pour accéder au produit)

jeûne : la reprise

🍃

Faites sécher vos fruits et légumes

(Cliquez sur l’image pour accéder au produit)

🍃




 

🍃

 

Jeûne – Jour 6 : dernier jour aux jus

By Philosophine | Le jeûne

14h30 : intuition

Je vais bien mieux qu’hier. Bonne nuit, réveil tôt puis repos une bonne partie de la matinée. Poids : 47,4. Je suis redescendue de quelques grammes seulement grâce aux jus d’hier. Aujourd’hui je vais en consommer d’avantage et demain, je reprends une alimentation solide.

C’est drôle, depuis quelques jours tout s’enchaine naturellement. Ce que je veux dire par là, c’est que tout arrive au bon moment. Je vis beaucoup de synchronicités. Comme je l’ai dit dans les premiers articles, je relis La prophétie des Andes, j’en suis au chapitre où le personnage principal apprend à se fier d’avantage à son intuition. Plus il se fie à son intuition et plus les synchronicités se présentent dans sa vie.

Pour cela, il lui faut augmenter son taux vibratoire. Comment ? Simplement en se concentrer sur la beauté de ce qu’il l’entoure. La beauté du paysage, d’une fleur, d’un visage, d’un objet. Petit à petit son regard change et l’énergie augmente. On peut ajouter à cela une alimentation saine et notamment à base de fruits et légumes. J’ai l’impression que c’est ce qui m’arrive depuis ses jours-ci. Cet état d’être que j’ai plusieurs fois connu par le passé mais qui s’était envolé avec le stress et divers soucis. Mon corps étant moins sollicité, ne serait-ce pas la digestion, il est à nouveau apte à élever son taux vibratoire, à être en état de réceptivité et à se fier à l’intuition. J’aime beaucoup ce livre. L’auteur a su passer de beaux messages spirituels à travers une banale histoire d’aventure. Si vous ne le connaissez pas encore, je vous le recommande 😉

Je n’ai encore rien bu, je n’avais pas faim. J’ai juste fait ma petite routine quotidienne (inutile de vous la répéter, vous la connaissez maintenant 😉 ) Mais je vais quand même me faire un bon jus vert !

10615972_857452180934586_7746205735993013531_n18h15 : je me suis ruinée !

Petit tour dans les friperies et magasin du style Emmaüs. J’adore acheter d’occasion. Petit souci pour m’habiller avant de partir, tout est trop large, je nage dans mon pantalon…. grrrr j’aime pas ça ! Heureusement, je vais vite remonter en reprenant mon alimentation habituelle. Comme d’habitude, il m’est très très très difficile de trouver un vêtement qui me va (pour les filles qui rêvent encore d’avoir la taille mannequin, sachez qu’il est très difficile de s’habiller à moins d’aller dans les boutiques et quand on est restreint niveau budget, c’est galère ! Alors restez donc comme vous êtes 😉 ). Finalement, j’y ai trouvé mon bonheur malgré tout puisque je suis revenue avec deux paires de chaussures, une belle ceinture, un sac, une paire de grandes chaussettes en laine et trois verres. Des pièces de qualité dont j’avais besoin. Le tout pour la modique somme de… de… 14 euros 50 ! Je jubile :mrgreen:

Bon là je raconte un peu ma vie mais je n’ai rien à dire de plus pour le jeûne si ce n’est que je viens de boire un grand verre de jus de pastèque avec du basilic et que c’était vraiment trop bon. D’ailleurs si je peux vous conseiller un jus, c’est bien celui-ci. Un délice ! Par contre, attention aux surrénales pour ceux qui ne sont qu’au début du chemin de la régénération. Si vos surrénales sont à plat, elles risquent de vous le faire sentir 😉

21h : lavement… ou presque

Première tentative de lavement au citron qu’un ami m’a conseillé : échec. L’eau ne veut pas entrer. Seconde tentative, à peine un demi-litre s’est écoulé. Evacuation de drôles de choses, encore du jamais vu… deux grands fils blancs (des vers ? 😯 Je ne pense pas…). Echec de la troisième et quatrième tentative. Peut-être est-ce le signe que le citron n’est pas fait pour moi.

Un bon verre de jus de pastèque pour finir ce jeûne aux jus et à l’eau puis lecture et dodo.

Je reprends l’alimentation solide dès demain, j’écrirai tout de même un article dans lequel j’évoquerai la reprise mais aussi un petit bilan de cette expérience. Puis, je laisserai passer quelques jours pour prendre du recul et je terminerai ce défi par un bilan plus complet.

A demain !

La suite par ici : Jour 7 : La reprise

🍉

Pour des jus frais & riches en minéraux,

optez pour un extracteur de jus !

(Cliquez sur l’image pour accéder un produit)

 

 

🍉

Les jus frais de légumes – Norman Walker

(Cliquez sur l’image pour accéder au produit)

🍉

Jeûne – Jour 5 : reprise des jus verts

By Philosophine | Le jeûne

14h50 : en état de faiblesse

J’ai bien dormi et je me suis réveillée très tôt mais pas en pleine forme comme la veille. En état de faiblesse, je me suis reposée toute la matinée. Je sens que j’ai atteint mes limites au niveau du jeûne à l’eau. Je suis d’ailleurs descendue à 47,6 kilos (pour 1m79), c’est la première fois que je descends si bas et je ne souhaite pas descendre plus au risque de me mettre en danger. En me levant, je n’avais plus aucune force, la tête qui tournait, la vue qui se trouble, mal au ventre et je tenais à peine sur mes jambes. Je pense que le lavement de la veille m’a bien secoué.

Comme il est très important d’écouter son corps avant tout, je reprends dès maintenant les jus verts. Voyez-vous, au final je ne suis pas du tout ce que j’avais « prévu ». Malgré tout, je suis très contente d’avoir réussi à jeûner un peu plus de deux jours sans difficulté. Je sais maintenant que je peux le faire et je recommencerai volontiers lorsque mon corps sera d’avantage régénéré.

Voici donc mon petit jus du jours : concombre – courgette – céleri branche – gingembre et un peu de pomme car besoin de fructose.

16h : du mieux

Je me sens beaucoup mieux et le mal de ventre est passé.

19h30 : fatiguée…

Je suis sortie un peu, pour récolter mes courgettes et les quelques tomates cerise qu’il reste sur les pieds. Je marche au ralenti mais ça va. J’ai croisé le tonton qui a vanté le goût de ses tomates, pommes de terre, carottes etc…. arfff ça donne envie quand même !

Si je n’ai pas beaucoup écrit aujourd’hui, c’est d’une parce que je suis fatiguée et de deux parce que je n’arrête pas de penser à l’aménagement de mon nouvel appartement dans lequel je vais pouvoir créer un vrai havre de paix en toute simplicité et reprendre un rythme et une alimentation physiologiques.

J’ai une tonne d’idées en tête pour rendre ce petit appart agréable et minimaliste. Un environnement épuré joue beaucoup sur le bien-être. D’ailleurs, je ferai prochainement quelques articles sur le sujet. Je pense également au magasin bio, à peine 100m à parcourir. Je vais pouvoir acheter au jour le jour et m’y retrouver financièrement. Finis les réserves, finie la perte et ça c’est super. Ce magasin est vraiment top, je le fréquente depuis des années et je n’ai jamais eu aucune déception même au niveau des fruits & légumes (si j’évoque le sujet, c’est parce que je lis beaucoup de personnes qui se plaignent des fruits pas mûrs des magasins bio). J’ai d’ailleurs moi-même fréquenté beaucoup de magasin bio à une époque et c’est celui-ci que je préfère 😉

Rendez-vous demain pour la suite

Je ne sais pas encore ce que je vais faire demain… peut-être réintégrer un peu de jus de fruits, j’ai une pastèque qui m’attend puis remanger du solide jeudi… je verrais bien. En attendant, je m’en vais boire un jus !

Bonne soirée 🙂

La suite par ici : Jour 6 : Dernier jour aux jus

jeûne : reprise des jus verts

🍃

Faites vos jus frais maison !

(Cliquez sur l’image pour accéder au produit)

🍃

Les jus frais de légumes – Norman Walker

(Cliquez sur l’image pour accéder au produit)

jeûne : reprise des jus verts

🍃

 

Jeûne – Jour 4 : enfin, le nettoyage commence…

By Philosophine | Le jeûne

12h21 : détox psychique ?

J’ai bien dormi, je me suis réveillée vers 7h ce matin après 6h de sommeil. En pleine forme ! Toujours pas de forts symptômes de detox, moi qui m’attendais à être bien plus mal que ça avec éruptions de boutons, langue chargée, maux de tête etc. ben non.

En revanche, j’ai fait de drôles de rêves, détox psychique ? 😛 Dans le premier, je me rendais à un supermarché espagnol appelé « Mercado », en ressortant je croisais Lilou Macé postée derrière un grand chariot. Elle vendait des objets de contrefaçon. Dans le second rêve, une énorme crevette géante de couleur sable nageait dans le canal. Elle prenait presque toute la largeur. Enfin dans le troisième, je me rendais dans un salon bio avec mon amie Clara. Il y avait plein de produits à goûter et sans réfléchir, j’ai pris une tranche de pain. Toute confuse, ce n’est qu’après l’avoir mangée que je me suis aperçue que j’avais interrompu mon jeûne.

Quelques symptômes :

Si je n’ai pas de symptome, j’ai malgré tout les yeux qui coulent encore beaucoup et ce matin l’écoulement était plus fluide que d’habitude. C’est un problème que j’ai depuis toute petite, c’est pourquoi j’ai fait des conjonctivites à répétitions durant des années. Je pense que c’est une mauvaise circulation de la lymphe. C’est pourquoi je prends parmi les plantes d’ABC de la nature, le mélange « Lymphe » qui permet de la faire mieux circuler.

Je prends également « Balai intestinal » qui aide au nettoyage des intestins, « Glandes surrénales » afin de les soutenir dans leur travail d’élimination et « Os et structure » pour me reminéraliser (notamment pour mes dents).

Je me suis reposée toute la matinée car cet après-midi, comme je l’évoquais hier, je dois aller visiter plusieurs appartements. J’irai donc en ville durant plusieurs heures et serait confrontée aux tentations, ne serait-ce que par les odeurs de cuisine en passant devant un restaurant. Et puis tous ces bruits, ces stimuli, le fait de se socialiser, tout cela est assez fatiguant pour moi. Nul n’empèche, j’ai hâte de les visiter ces apparts !

Ma petite routine :

Oil-pulling + rinçage à l’eau salée, plantes, Quinton et prise de psyllium puisque je compte faire un lavement prochainement. Le psyllium permet de décoller et d’éliminer plus facilement le mucus qui tapisse les intestins (la plaque mucoïde). Poids : 48,5 ! Aie aie aie… heureusement, je sais que je vais vite reprendre en reprenant mon alimentation.

20h30 : chouette après midi !

Voilà, je rentre de mon après-midi en ville et je suis agréablement surprise que tout ce soit si bien passé. Je me suis sentie bien, à l’aise. Bon un petit peu faible par moment. Je sens bien que je ne dois pas faire beaucoup d’efforts. Ça m’apprend à ralentir la cadence, étant donné que je suis habituellement assez speed. J’ai même fait les magasins, chose dont j’ai habituellement horreur.

Visite de deux apparts. Coup de coeur pour le premier bien qu’il ne soit pas spécialement comme je l’attendais et pas si « confortable ». Mais lumineux, bien placé, bien exposé, pas cher, avec le magasin à proximité bio et… avec un coeur découpé dans la porte de la salle de bain. C’est mignon :mrgreen:

23h00 : lavement

Je m’appretai à faire un lavement quand je me suis aperçue que j’avais perdu un peu de sang, comme un début de règles hors ces dernières se sont terminées il y a à peine une semaine. J’avais d’ailleurs eu un retard de 22 jours, ce qui ne m’était pas arrivé depuis des années. Mais avec mon changement d’alimentation, et d’après les témoignages que j’ai lus, il semble que les retards arrivent fréquemment. C’est le corps qui se nettoie et cela ne m’avait pas plus inquiétée que cela. Je pense également que cette petite perte de sang est lié au nettoyage.

Tous les symptômes dont je vous parle depuis le début de mon jeûne peuvent paraître inquiétants d’un point de vue extérieur mais personnellement, j’ai confiance, j’ai vu bien pire que ça. J’ai toujours eu tendance à avoir de fortes réactions que ce soit aux médicaments, aux plantes, à diverses méthodes thérapeutique même celles dites « douces ». Mon corps réagit au quart de tour, c’est pourquoi je ne me fais pas de souci face à ce qu’il m’arrive présentement.

Pour en revenir au lavement, j’ai évacué plein de choses bizarres (je n’ai pas de terme précis pour les décrire). Des chapelets de petites billes reliées entre-elles par des fils, un bon morceau de plaque mucoide gélatineux et un petit bidule tout bizarre fin et clair d’un genre que je ne connaissais pas. Enfin bref ! Désolée pour les détails mais si mon expérience peut servir, tant mieux 😉 En tout cas, je me sens bien mieux, comme libérée, soulagée au niveau du ventre et ceci certainement grâce au psyllium + mélange de plantes « Balai intestinal ». Super efficace !

La suite au prochain épisode

Demain j’attaque ma 5ème journée, soit mon troisième jour à l’eau et je pense que ce sera le dernier, mon expérience s’achèvera sur deux jours de jus. Jus vert pour le premier et certainement un petit peu de fruits pour le second, genre ajouter des pommes dans mon jus vert. Puis je ferai une douce transition entre les jus et mon alimentation normale.

C’est vraiment une chouette expérience que je vis. Je suis vraiment étonnée que tout se passe si bien !

Je vous dis à demain ! Bonne nuit !

La suite par ici : Jour 5 : Reprise des jus verts

Jeûne, le nettoyage commence

🍃

Séchez vos fruits et légumes à basse température !

(Cliquez sur l’image pour accéder au produit)

🍃




 

🍃

La santé de l’intestin : le côlon – Norman Walker
(Cliquez sur l’image pour accéder au produit)

Jeûne, le nettoyage commence

🍃

Jeûne – jour 3 : dur réveil mais journée au top !

By Philosophine | Le jeûne

13h00 : dur réveil

J’allume seulement mon ordinateur. Le vilain mal de tête d’hier soir a perduré quelques heures avant que je ne m’endorme. Je soupçonne ma dernière prise de Quinton, j’y suis allée un peu fort, ce n’est pas la première fois que je me sens mal après une prise d’eau de Quinton (l’eau de mer filtrée). Je vous laisse découvrir les bienfaits du Quinton en cliquant ici vous trouverez diverses vidéos et informations.

Pour en revenir à mon état, je suis me suis réveillée vers 6h ce matin, pas trop mal mais fatiguée. Je me suis rendormie jusqu’à 9h30. Dur réveil. Fortes nausée, douleurs au ventre et un mal être général avec palpations ainsi que douleurs dans la sphère ORL. J’ai vomi un peu de bile. Je me suis reposée toute la matinée avec mon gros chat sous la couette. Il vient rarement me voir, il a dû sentir que j’étais patraque.

À présent, je me sens beaucoup mieux. Plus de nausée, plus de douleur et pas d’état de faiblesse. Je n’ai pas faim et je pense entamer le jeûne à l’eau un jour à l’avance car l’idée de boire 1L de jus vert ne me tente pas du tout. 49 kilos aujourd’hui. Certes c’est peu, mais je suis déjà descendue plus bas tout en mangeant. Je m’en vais faire l’oil pulling & rinçage à l’eau salée + prise de plante et poche de gel (bain dérivatif que j’évoquerai dans un prochain compte rendu). Pas de Quinton pour le moment, ni de jus vert.

15h00 : résumé de mon parcours « santé »

Comme je vois que beaucoup de personnes s’inquiéter de ma démarche actuelle que ce soit au niveau du jeûne ou du cru, je vous offre quelques mots sur mon parcours. Depuis ma naissance, je cumule les problèmes de santé. Rien de « grave » à première vue mais qui me laisse dans un état de souffrance permanente : diverses allergies, maux de tête récurrents, crise de foie à répétition et l’état général qui se dégrade.

C’est durant l’adolescence que ces diverses symptômes sont devenus handicapants. Fortes réactions à diverses substances comme les pollens, les graminées, les frênes, les acariens, les chats, les additifs alimentaires etc. Conjonctivites à répétitions m’obligeant à passer des jours dans le noir, un linge humide sur les yeux. Crises de réaction allergique frisant la crise d’asthme. Les médicaments n’y changeaient rien si ce n’était qu’empirer la situation sauf les cachets de cortisone. Vers l’âge de 16 ans je commence à m’interroger sur mon alimentation. Petit à petit j’arrête la viande et les produits laitiers (j’en consommais déjà peu, je n’en ai jamais été fan) sauf les fromages à pâtes dures et le beurre.

Au moment où j’entre à la fac, je suis tout juste végétarienne et j’ai une alimentation principalement bio. Je n’avais pas internet à cette époque et je ne connaissais que deux personnes qui avaient entamé une transition de ce genre. Habitant en ville pour mes études, j’ai eu accès aux librairies, aux livres et c’est ainsi que je me suis documentée encore et encore négligeant mes études.

Pendant plusieurs années, j’ai expérimenté par moi même diverses régimes, méthodes, jeûne, régime sans gluten, protocole contre le Candida albicans, bain dérivatif au quotidien, amaroli en externe, nettoyage du foie (cure du Dr Clark) et j’en passe. J’ai eu des résultats mais j’ai surtout trouvé des techniques pour « limiter » les dégâts. Or la chose la plus importante que j’ai appris à faire, c’est d’écouter mon corps.

Ma crise spirituelle

Puis j’ai découvert la spiritualité. Je m’y suis plongée à fond durant plusieurs années, oubliant presque l’existence de mon corps physique. J’en ai été venue à l’idée que je pouvais résoudre mes soucis de santé par de simples techniques de visualisation, par la manipulation de l’énergie. Certes, cela peut grandement aider, mais ce n’est pas suffisant. Ma « crise spirituelle » étant passée, je me suis rendu compte que mon état de santé bien qu’amélioré n’était toujours pas au top. Allergies toujours présentes, maigreur excessive, fatigue, ezxcéma et surtout un mental défaillant avec des hauts et des bas en permanence.

Je découvre Thierry Casasnovas

Lorsque j’ai découvert les vidéos de Thierry Casanovas, beaucoup de ses propos m’ont parue évidents. Certaines de ses expériences me rappelaient fortement les miennes vécues quelques années plus tôt. J’ai rapidement compris le sens profond de sa démarche. Malgré tout je restais sceptique sur certaines de ses idées. Mais étant curieuse de nature, j’ai voulu expérimenter et j’ai dû à maintes reprises me rendre à l’évidence.

L’apport de jus, d’avantage de cru, l’arrêt du gluten et des produits laitiers ainsi que la nette diminution des céréales et légumineuse, les lavements, le brossage à sec de la peau et d’autres petits gestes simples ont changé ma vie. Plus de trace d’eczéma, allergies en nette diminution. Pas de conjonctivite cette année (une grande première). Terminés les hauts et les bas. S’il m’arrive de ne pas avoir le moral, cet état passe très rapidement.

Bien-sûr, se régénérer ne se fait pas du jour au lendemain et je suis encore loin de l’être. Cela demande de la patience, de l’écoute de soi, de la compréhension et l’étude de la physiologie ainsi que des réajustements en permanence. Cela implique de passer par la case « detox » quoique personnellement je n’ai pas été très touchée par celle-ci jusqu’à présent. Il faut dire que je prends mon temps.

Le choix du jeûne

Si aujourd’hui je me suis lancée dans le jeûne c’est parce que je sais, je sens que c’est le bon moment. Et je suis heureuse de constater que tout se passe très bien malgré quelques petits instants de mal-être mais croyez-moi, j’ai vécu bien pire ne serait-ce en pratiquant le nettoyage du foie ou en consommant gluten à outrance. Je sais aussi que je ne suis pas seule dans cette démarche contrairement lors de mes toutes premières expériences. Et ça change tout !

C’est pourquoi je voudrais remercier toutes ces personnes qui partagent leurs expériences, leurs découvertes, leurs connaissances, leurs lectures dans les différents groupes notamment sur Facebook. C’est grâce à quoi nous serons de plus en plus nombreux à prendre conscience que retrouver la pleine santé est non seulement possible mais également une nécessité à l’évolution de ce monde.

Bon, après ce long monologue, je m’en vais m’activer un peu ! Du tri et des cartons à faire, des annonces à publier et… un appartement à trouver 😉

18h00 : pas faim, ni soif

Pas faim ni soif et je me sens bien. Je prends quand même un petit peu de Quinton soit environ 150 ml isotonique (dilué avec de l’eau minérale). Cela me rappelle un rêve fait il y a quelques nuits où je voyais des minuscules poissons bleus nager dans mon verre de Quinton 🙄

18h30 : question débile…

À force de se minéraliser par le biais des jus verts et du Quinton, ne devient-on pas un minéral ? Un cailloux ? Une pierre ? Si c’est cela, moi j’opte pour une labradorite. Ou une améthyste ou… mince, je ne sais laquelle choisir en faite. Second delirium vous croyez ? 😯

À part cela, tout va bien :mrgreen:

21h17 : bilan de de la journée

À part le mal-être au réveil, la journée s’est super bien passée. Je n’ai pas bu de jus vert, pas eu l’envie. Ce fût donc une première journée de jeûne à l’eau. Je me sens bien et je suis surprise de ne pas avoir plus de symptômes de detox. Moi qui suit sujette aux maux de tête, rien eu à part celui d’hier soir. Je suis très étonnée.

Je vais poursuivre ma lecture puis dodo. Demain risque d’être fatiguant. Je vais en ville (avec toutes les tentations, les stimuli, la socialisation etc.) pour visiter plusieurs appartements.

Bonne nuit et à demain !

La suite par ici : Jour 4 : Enfin, le nettoyage commence…

🍃

Le bain dérivatif de D-CoolinWay – France Guillain (Cliquez sur l’image pour accéder au produit)

🍃

Pour des jus frais, riches en minéraux,

optez pour un extracteur de jus !

(Cliquez sur l’image pour accéder au produit)

 

🍃




 

🍃

Santé & guérison par le jeûne – Arnold Ehret

(Cliquez sur l’image pour accéder au produit)

🍃

Le régime sans mucus – Arnold Ehret

(Cliquez sur l’image pour accéder au produit)

🍃

Et si on s’arrêtait un peu de manger de temps en temps – Bernard Clavière

(Cliquez sur l’image pour accéder au produit)

🍃

 

 

 

Jeûne – Jour 2 : trop fastoche ! Enfin presque….

By Philosophine | Le jeûne

Le jeûne c’est trop fastoche ! Enfin, presque…

10h30 : bien dormi et même pas faim !

Je me suis réveillée à 9h30 soit un petit peu plutôt que la veille 😛 Je me sens bien et je n’ai même pas faim. Poids : 49,9… oups ! Ça faisait un p’tit moment que je n’étais pas descendue en dessous des 50. Confiance, tout va bien se passer. Comme à mon habitude, j’ai eu quelques difficultés à l’endormissement et ce matin au réveil, je reçois dans ma boite mail la vidéo du jour de Thierry Casasnovas : La cause profonde de l’insomnie. Sujet qui tombe à pic. Je vous laisse avec cette vidéo qui devrait en intéressant plus d’un, je m’en vais faire ma petite routine matinale : oil pulling – bain de bouche à l’eau salée – plantes ABC – Quinton – préparation de mon jus de la journée. A plus !




 

13h20 : lavement et 1er jus

Je viens de faire un lavement. Je me sens toujours un peu secouée après un lavement même si ça me fait beaucoup de bien. J’ai froid et la tête qui tourne légèrement. Je n’en suis pas moins contente par les morceaux de plaque mucoïde évacués, en ayant pris du psyllium la veille au soir. Les lavements, c’est extraordinaire. Bien sûr le top du top serait l’irrigation avec massages faits par un professionnel mais ça reste financièrement hors de portée pour moi actuellement. Les lavements avec auto-massages sont une bonne alternative.

Si le sujet vous intéresse, j’ai écrit un article humoristique sur le sujet : Un détraqueur dans mon ventre. Je ne peux pas m’empêcher de rire en relisant ce texte !

Comme je l’explique à la fin de l’article, le truc le plus spectaculaire que j’ai remarqué sur moi-même c’est cette connexion directe entre l’intestin et le cerveau. Lorsque j’avais une pensée négative, cela se répercutait dans mon ventre et une sensation de mal être apparaissait, parfois même des douleurs. Ce mal être, ces douleurs amplifiaient la pensée négative comme si cerveau et ventre se renvoyaient la balle jusqu’à ce que la pensée devienne une obsession. C’était quelque chose que je vivais au quotidien. Dès les premiers lavements, ce phénomène a disparu. Les pensées négatives et les coups de stress sont toujours présents de temps à autre mais ne tournent plus en obsession et le mal être au niveau du ventre s’est envolé 😉

Je commence seulement à avoir légèrement faim, je m’en vais boire mon premier verre de jus : concombre – courgette – chou rave – carottes – céleri branche – gingembre – persil – basilic.

17h51 : promenade sous le soleil

Je reviens d’une promenade de 7 ou 8 km sous le soleil. C’était pas prévu et je ne pensais pas qu’il faisait si chaud dehors. Je me suis trop habillée. Mais qu’est-ce que ça fait du bien ! J’ai un peu faim mais pas trop et il me reste un grand verre de jus vert. On dit que la marche c’est bon contre la constipation. Avant d’être sur la voie de la régénération, je n’avais pas remarqué de différence même après de grandes randonnées. Or, lors d’un week-end rando durant ce printemps dernier, j’ai ressenti le mécanisme se mettre en action dans mon ventre au point qu’il m’a fallu m’arrêter à plusieurs reprises pour faire des gros « popos » (un petit clin d’oeil à une amie qui se reconnaîtra 😛 ). Du jamais vu pour moi en 20 ans de randonnée !

Bon, vous remarquerez que ce compte rendu est un peu branché « caca », j’espère que vous n’êtes pas en train de manger en ce moment même et si c’est le ças, j’en suis désolée. Pour m’excuser, je partage avec vous l’un des clichés pris pendant la promenade : un petite fleur (en haut à droite de l’article) dont je ne connais pas le nom. C’est quand même plus joli et ça sent meilleur 😀

18h28 beurk…

Une odeur de pamplemousse règne dans l’appartement… beurk… j’ai la nausée. Certains d’entre-vous connaissent certainement le grand nettoyage du foie, du Dr Clark dans laquelle il faut boire un grand verre huile d’olive + pamplemousse. C’est pour moi la pire mixture que je n’ai jamais bue. Pouahhh quelle horreur !

Depuis ma dizaine de nettoyages, je n’ai pas pu remanger un seul pamplemousse. A chaque fois que j’y repense, j’en ai la nausée…. Sinon, pour le nettoyage, je vous le recommande… ou pas. Il peut-être utile en cas d’urgence mais il faut malgré tout une bonne préparation et surtout un bon nettoyage des intestins au préalable. Cette dernière étape étant très importante au risque de voir les calculs restés coincés dans l’intestin. Un livre à lire sur le sujet : Etonnant nettoyage du foie et de la vésicule biliaire. Bon, je m’en vais lire… non loin de la fumée d’un papier d’Arménie à la rose…. 😉

20h46 : début de la détox ?

Un léger petit mal de tête fait son apparition. Rien de bien méchant mais je sens que j’ai faim. Quoique… est-ce réellement de la faim ? Peut-être la detox va-t-elle pointer le bout de son nez….

21h30 : fatiguée…

Je viens de lire deux chapitre de mon livre et notamment le passage sur l’énergie. Cette énergie qui nous anime et qui fait que nous ne sommes qu’un. Passionnant. Mais je fatigue et le mal être s’amplifie de minute en minute. Je vais me faire une petite tisane et dodo.

A demain 🙂

La suite par ici : Jour 3 : Dur réveil mais journée au top !

jeûne : trop fastoche

🍃

Un détraqueur dans mon ventre :
le nettoyage des intestins à l’aide des lavements :

(Cliquez sur l’image pour accéder au lien)

jeûne : trop fastoche

🍃

La cause profonde de l’insomnie – Thierry Casasnovas

🍃




 

🍃

L’incroyable nettoyage du foie – Andreas Moritz

(Cliquez sur l’image pour accéder au produit)

jeûne : trop fastoche

🍃

 

 

Jeûne – jour 1 : Au commencement….

By Philosophine | Le jeûne

Au commencent, il y a moi… mon jus vert, mes plantes, mon psyllium et mon Quinton. Ma seule pitance pour ces prochains jours. Bien que cette expérience m’enchante, je m’attends à passer des moments plus ou moins hard rien que par le fait de ne rien manger. L’alimentation me sert encore trop souvent de refuge lorsque le moral est en baisse ou lorsque le stress monte. Reflet de l’état de mes intestins me direz-vous ? 😉




 

14h : pas très matinale aujourd’hui !

Enfin, je me décide à sortir de mon lit dans lequel j’ai passé presque 14h à dormir, rêver, me réveiller, rêvasser, me rendormir. J’en avais bien besoin de cette grosse nuit de sommeil. Mes rêves ont été intenses et étranges. Cela faisait longtemps que ça ne m’était pas arrivée. Vous rappelez-vous de vos rêves ? Les notez-vous ?

Je l’ai fait il y a plusieurs années. J’arrivais même à me souvenir jusqu’à sept rêves ou du moins 7 scènes différentes par nuit. Je ne les analysais pas par le biais de la symbolique, je me contentais de les écrire et de les relire plusieurs jours après. Ce qui en découlait était assez intéressant. Et puis la prise de psychotropes est venue interrompre cette pratique. Bref ! Aujourd’hui, je vais y aller tout en douceur pour commencer cette expérience car après tout ce sont les vacances que j’attends depuis si longtemps et j’en ai bien besoin 😉

J’attaque donc ma routine « matinale » (ou presque 😛 ) : oil pulling (cliquez sur la photo à droite pour l’agrandir) + rinçage à l’eau salée, prise des plantes ABC de la nature et eau de Quinton. Puis préparation du jus vert pour la journée : concombre – courgette – carottes – céleri branche – basilic – gingembre. Soit plus ou moins 2 litres. Je n’ai plus rien pour mesurer de manière précise, mon adorable chat a tout cassé.

16 h : Premier verre de jus.

Hey ! Regardez qui est venue m’encourager ? (Cf première photo de droite). Perchée sur sa feuille de basilic je l’entends s’écrier « Courage Philo ! Tu peux le faire !  » Que c’est mignooonnnnn !!! La coccinelle me parle ! Première crise de delirium ? 😯

Un peu fade le jus vert sans pomme (je mets toujours de la pomme dans mes jus verts) mais pas mauvais. Très doux. J’aime bien les jus doux contrairement à ma mère qui apprécie les jus acides à tel point où j’appréhende à chaque fois qu’elle veut m’en offrir un verre au risque de me voir bondir à la première gorgée. C’est pourquoi, bien que vivant sous le même toit, il est très rare que nous partagions un jus ou même un repas tant nos gouts et nos besoins du moment sont différents.

Mon parcours alimentaire en bref :

D’ailleurs, vous ai-je déjà parlé de mon alimentation ? Il me semble que non, du moins pas sur ce site. Je ne consomme plus de viande ni de produits laitiers depuis 10 ans (sauf le fromage et le beurre que j’ai arrêté beaucoup plus tard).

Mon alimentation a longtemps été basée sur les céréales et légumineuses. Beaucoup de légumes mais peu de fruits car je ne les digérais pas. Jusqu’au début de l’été 2013 où je découvre les jus par le biais de Thierry Casasnovas. J’ai alors petit à petit augmenté ma ration de fruits et de cru sans pour autant devenir crudivore. J’en avais pas du tout l’intention.

Puis, suite à un moment de relâche où je me suis gavée de gluten, j’ai fait une grosse crise de dépression qui n’a pas duré longtemps mais qui a été très forte avec des envies suicidaires. De là, j’ai arrêté gluten, fromage et beurre du jour au lendemain. C’était en octobre 2013. Si je me permets encore aujourd’hui un petit morceau de fromage de chèvre ou de brebis de temps à autre par plaisir, je reste stricte sur le gluten (sauf craquage).

Plus les mois passent, plus le crudivorisme s’installe naturellement, petit à petit. Si on m’avait prédis cela il y a quelques années, je ne l’aurais jamais cru 😛

18h : un peu bof…

Non pas que je n’ai pas le moral mais je me sens bizarre, déboussolée et je commence à ressentir la faim. Il me reste un peu moins de la moitié de mon jus. Ca ira mieux demain. C’est comme lorsqu’on part en vacances, il faut en général une journée ou deux pour décompresser et se relâcher complètement. Ben là c’est pareil. Ah ! J’avais dit que je me pèserai ! Je n’ai pas pour habitude de le faire quotidiennement mais je vais faire une exception pour l’expérience, par curiosité. Du moins si j’y pense. 50,7 kilos. C’est vraiment très peu… mais je me sens bien, je ne me sens pas en état de faiblesse donc tout va bien.

19h27 : les bananes me font de l’oeil

Au secours ! Je rezieute tout ce qui ce mange ! C’est pas de ma faute, ce sont mes yeux qui se posent là où il ne faut pas ! Je me doutais bien que ce serait le soir le plus dur. Bon et bien je m’en vais trier un peu et faire deux ou trois cartons loin, trèèèèèèès loin de la cuisine.

20h46 : mouches suicidaires ?

Je m’apprêtais à boire mon dernier verre lorsque j’ai vu trois petites mouches baignant dans mon jus, inertes. Baignade accidentelle ? Suicide ? Nul ne le saura jamais. Sont pénibles ces mouches ! Ma mère a eu la bonne idée de ramener du raisin sauvage hier. Aujourd’hui c’est l’invasion et rien n’y fait. Ni les bouchons en liège coupés en deux, ni le vinaigre, ni le piège à base de fruits, ni même le répulsif naturel. Faut se rendre à l’évidence, il va falloir cohabiter.

21h37 : j’ai faim !

Alors je m’en vais dévorer un livre. Cela fait longtemps que je souhaite relire La prophétie des Andes ainsi que découvrir la suite. Je m’étais dit que ce serait ma lecture pendant mon jeûne. Puis il y a quelques jours, j’ai acheté ce livre virtuel : Se nourrir en conscience. Cette lecture, bien qu’appropriée à ma démarche actuelle risque fortement de me donner encore plus faim rien qu’en lisant le titre et en regardant l’image de couverture… Du coup, il me semble plus sage de rester sur ma première idée. Et puis, j’ai envie de me plonger dans un bon roman 😉

Douce nuit et à demain !

La suite, par ici : Jour 2 : Trop fastoche ! Enfin presque….

Jeûne : au commencement

🍃

Technique de l’Oil pulling
(Cliquez sur l’image pour l’agrandir)

Jeûne : au commencement

🍃

Optez pour un extracteur de jus !
(Cliquez sur l’image pour accéder au produit)

 

Jeûne : au commencement

🍃




 

🍃

Se nourrir en conscience – Dr. Gabriel Cousens
(Il semblerait que le livre ne soit plus disponible…)

Jeûne : au commencement

🍃

L’intégrale de la prophétie des Andes – James Redfield
(Cliquez sur l’image pour accéder au produit)

Jeûne : au commencement

🍃

>