Jeûne – Jour 2 : trop fastoche ! Enfin presque….

By Philosophine | Le jeûne

Le jeûne c’est trop fastoche ! Enfin, presque…

10h30 : bien dormi et même pas faim !

Je me suis réveillée à 9h30 soit un petit peu plutôt que la veille 😛 Je me sens bien et je n’ai même pas faim. Poids : 49,9… oups ! Ça faisait un p’tit moment que je n’étais pas descendue en dessous des 50. Confiance, tout va bien se passer. Comme à mon habitude, j’ai eu quelques difficultés à l’endormissement et ce matin au réveil, je reçois dans ma boite mail la vidéo du jour de Thierry Casasnovas : La cause profonde de l’insomnie. Sujet qui tombe à pic. Je vous laisse avec cette vidéo qui devrait en intéressant plus d’un, je m’en vais faire ma petite routine matinale : oil pulling – bain de bouche à l’eau salée – plantes ABC – Quinton – préparation de mon jus de la journée. A plus !




 

13h20 : lavement et 1er jus

Je viens de faire un lavement. Je me sens toujours un peu secouée après un lavement même si ça me fait beaucoup de bien. J’ai froid et la tête qui tourne légèrement. Je n’en suis pas moins contente par les morceaux de plaque mucoïde évacués, en ayant pris du psyllium la veille au soir. Les lavements, c’est extraordinaire. Bien sûr le top du top serait l’irrigation avec massages faits par un professionnel mais ça reste financièrement hors de portée pour moi actuellement. Les lavements avec auto-massages sont une bonne alternative.

Si le sujet vous intéresse, j’ai écrit un article humoristique sur le sujet : Un détraqueur dans mon ventre. Je ne peux pas m’empêcher de rire en relisant ce texte !

Comme je l’explique à la fin de l’article, le truc le plus spectaculaire que j’ai remarqué sur moi-même c’est cette connexion directe entre l’intestin et le cerveau. Lorsque j’avais une pensée négative, cela se répercutait dans mon ventre et une sensation de mal être apparaissait, parfois même des douleurs. Ce mal être, ces douleurs amplifiaient la pensée négative comme si cerveau et ventre se renvoyaient la balle jusqu’à ce que la pensée devienne une obsession. C’était quelque chose que je vivais au quotidien. Dès les premiers lavements, ce phénomène a disparu. Les pensées négatives et les coups de stress sont toujours présents de temps à autre mais ne tournent plus en obsession et le mal être au niveau du ventre s’est envolé 😉

Je commence seulement à avoir légèrement faim, je m’en vais boire mon premier verre de jus : concombre – courgette – chou rave – carottes – céleri branche – gingembre – persil – basilic.

17h51 : promenade sous le soleil

Je reviens d’une promenade de 7 ou 8 km sous le soleil. C’était pas prévu et je ne pensais pas qu’il faisait si chaud dehors. Je me suis trop habillée. Mais qu’est-ce que ça fait du bien ! J’ai un peu faim mais pas trop et il me reste un grand verre de jus vert. On dit que la marche c’est bon contre la constipation. Avant d’être sur la voie de la régénération, je n’avais pas remarqué de différence même après de grandes randonnées. Or, lors d’un week-end rando durant ce printemps dernier, j’ai ressenti le mécanisme se mettre en action dans mon ventre au point qu’il m’a fallu m’arrêter à plusieurs reprises pour faire des gros « popos » (un petit clin d’oeil à une amie qui se reconnaîtra 😛 ). Du jamais vu pour moi en 20 ans de randonnée !

Bon, vous remarquerez que ce compte rendu est un peu branché « caca », j’espère que vous n’êtes pas en train de manger en ce moment même et si c’est le ças, j’en suis désolée. Pour m’excuser, je partage avec vous l’un des clichés pris pendant la promenade : un petite fleur (en haut à droite de l’article) dont je ne connais pas le nom. C’est quand même plus joli et ça sent meilleur 😀

18h28 beurk…

Une odeur de pamplemousse règne dans l’appartement… beurk… j’ai la nausée. Certains d’entre-vous connaissent certainement le grand nettoyage du foie, du Dr Clark dans laquelle il faut boire un grand verre huile d’olive + pamplemousse. C’est pour moi la pire mixture que je n’ai jamais bue. Pouahhh quelle horreur !

Depuis ma dizaine de nettoyages, je n’ai pas pu remanger un seul pamplemousse. A chaque fois que j’y repense, j’en ai la nausée…. Sinon, pour le nettoyage, je vous le recommande… ou pas. Il peut-être utile en cas d’urgence mais il faut malgré tout une bonne préparation et surtout un bon nettoyage des intestins au préalable. Cette dernière étape étant très importante au risque de voir les calculs restés coincés dans l’intestin. Un livre à lire sur le sujet : Etonnant nettoyage du foie et de la vésicule biliaire. Bon, je m’en vais lire… non loin de la fumée d’un papier d’Arménie à la rose…. 😉

20h46 : début de la détox ?

Un léger petit mal de tête fait son apparition. Rien de bien méchant mais je sens que j’ai faim. Quoique… est-ce réellement de la faim ? Peut-être la detox va-t-elle pointer le bout de son nez….

21h30 : fatiguée…

Je viens de lire deux chapitre de mon livre et notamment le passage sur l’énergie. Cette énergie qui nous anime et qui fait que nous ne sommes qu’un. Passionnant. Mais je fatigue et le mal être s’amplifie de minute en minute. Je vais me faire une petite tisane et dodo.

A demain 🙂

La suite par ici : Jour 3 : Dur réveil mais journée au top !

jeûne : trop fastoche

🍃

Un détraqueur dans mon ventre :
le nettoyage des intestins à l’aide des lavements :

(Cliquez sur l’image pour accéder au lien)

jeûne : trop fastoche

🍃

La cause profonde de l’insomnie – Thierry Casasnovas

🍃




 

🍃

L’incroyable nettoyage du foie – Andreas Moritz

(Cliquez sur l’image pour accéder au produit)

jeûne : trop fastoche

🍃

 

 

About the Author

Semeuse de graines de bien-être !

  • Denise HENNEBOIS SCHNEIDER dit :

    c »est une fleur de chicorée, celle dont la racine sert à faire un bol de chicorée après qu’elle est été grillée

  • >