Jeûne – jour 3 : dur réveil mais journée au top !

By Philosophine | Le jeûne

13h00 : dur réveil

J’allume seulement mon ordinateur. Le vilain mal de tête d’hier soir a perduré quelques heures avant que je ne m’endorme. Je soupçonne ma dernière prise de Quinton, j’y suis allée un peu fort, ce n’est pas la première fois que je me sens mal après une prise d’eau de Quinton (l’eau de mer filtrée). Je vous laisse découvrir les bienfaits du Quinton en cliquant ici vous trouverez diverses vidéos et informations.

Pour en revenir à mon état, je suis me suis réveillée vers 6h ce matin, pas trop mal mais fatiguée. Je me suis rendormie jusqu’à 9h30. Dur réveil. Fortes nausée, douleurs au ventre et un mal être général avec palpations ainsi que douleurs dans la sphère ORL. J’ai vomi un peu de bile. Je me suis reposée toute la matinée avec mon gros chat sous la couette. Il vient rarement me voir, il a dû sentir que j’étais patraque.

À présent, je me sens beaucoup mieux. Plus de nausée, plus de douleur et pas d’état de faiblesse. Je n’ai pas faim et je pense entamer le jeûne à l’eau un jour à l’avance car l’idée de boire 1L de jus vert ne me tente pas du tout. 49 kilos aujourd’hui. Certes c’est peu, mais je suis déjà descendue plus bas tout en mangeant. Je m’en vais faire l’oil pulling & rinçage à l’eau salée + prise de plante et poche de gel (bain dérivatif que j’évoquerai dans un prochain compte rendu). Pas de Quinton pour le moment, ni de jus vert.

15h00 : résumé de mon parcours « santé »

Comme je vois que beaucoup de personnes s’inquiéter de ma démarche actuelle que ce soit au niveau du jeûne ou du cru, je vous offre quelques mots sur mon parcours. Depuis ma naissance, je cumule les problèmes de santé. Rien de « grave » à première vue mais qui me laisse dans un état de souffrance permanente : diverses allergies, maux de tête récurrents, crise de foie à répétition et l’état général qui se dégrade.

C’est durant l’adolescence que ces diverses symptômes sont devenus handicapants. Fortes réactions à diverses substances comme les pollens, les graminées, les frênes, les acariens, les chats, les additifs alimentaires etc. Conjonctivites à répétitions m’obligeant à passer des jours dans le noir, un linge humide sur les yeux. Crises de réaction allergique frisant la crise d’asthme. Les médicaments n’y changeaient rien si ce n’était qu’empirer la situation sauf les cachets de cortisone. Vers l’âge de 16 ans je commence à m’interroger sur mon alimentation. Petit à petit j’arrête la viande et les produits laitiers (j’en consommais déjà peu, je n’en ai jamais été fan) sauf les fromages à pâtes dures et le beurre.

Au moment où j’entre à la fac, je suis tout juste végétarienne et j’ai une alimentation principalement bio. Je n’avais pas internet à cette époque et je ne connaissais que deux personnes qui avaient entamé une transition de ce genre. Habitant en ville pour mes études, j’ai eu accès aux librairies, aux livres et c’est ainsi que je me suis documentée encore et encore négligeant mes études.

Pendant plusieurs années, j’ai expérimenté par moi même diverses régimes, méthodes, jeûne, régime sans gluten, protocole contre le Candida albicans, bain dérivatif au quotidien, amaroli en externe, nettoyage du foie (cure du Dr Clark) et j’en passe. J’ai eu des résultats mais j’ai surtout trouvé des techniques pour « limiter » les dégâts. Or la chose la plus importante que j’ai appris à faire, c’est d’écouter mon corps.

​Le système de guérison du régime sans mucus : la méthode scientifique pour croquer la santé à pleines dents.

Cliquez sur l'image pour accéder au produit.

Ma crise spirituelle

Puis j’ai découvert la spiritualité. Je m’y suis plongée à fond durant plusieurs années, oubliant presque l’existence de mon corps physique. J’en ai été venue à l’idée que je pouvais résoudre mes soucis de santé par de simples techniques de visualisation, par la manipulation de l’énergie. Certes, cela peut grandement aider, mais ce n’est pas suffisant. Ma « crise spirituelle » étant passée, je me suis rendu compte que mon état de santé bien qu’amélioré n’était toujours pas au top. Allergies toujours présentes, maigreur excessive, fatigue, eczéma et surtout un mental défaillant avec des hauts et des bas en permanence.

Je découvre Thierry Casasnovas

Lorsque j’ai découvert les vidéos de Thierry Casanovas, beaucoup de ses propos m’ont parue évidents. Certaines de ses expériences me rappelaient fortement les miennes vécues quelques années plus tôt. J’ai rapidement compris le sens profond de sa démarche. Malgré tout je restais sceptique sur certaines de ses idées. Mais étant curieuse de nature, j’ai voulu expérimenter et j’ai dû à maintes reprises me rendre à l’évidence.

L’apport de jus, d’avantage de cru, l’arrêt du gluten et des produits laitiers ainsi que la nette diminution des céréales et légumineuse, les lavements, le brossage à sec de la peau et d’autres petits gestes simples ont changé ma vie. Plus de trace d’eczéma, allergies en nette diminution. Pas de conjonctivite cette année (une grande première). Terminés les hauts et les bas. S’il m’arrive de ne pas avoir le moral, cet état passe très rapidement.

Bien-sûr, se régénérer ne se fait pas du jour au lendemain et je suis encore loin de l’être. Cela demande de la patience, de l’écoute de soi, de la compréhension et l’étude de la physiologie ainsi que des réajustements en permanence. Cela implique de passer par la case « detox » quoique personnellement je n’ai pas été très touchée par celle-ci jusqu’à présent. Il faut dire que je prends mon temps.

Le choix du jeûne

Si aujourd’hui je me suis lancée dans le jeûne c’est parce que je sais, je sens que c’est le bon moment. Et je suis heureuse de constater que tout se passe très bien malgré quelques petits instants de mal-être mais croyez-moi, j’ai vécu bien pire ne serait-ce en pratiquant le nettoyage du foie ou en consommant gluten à outrance. Je sais aussi que je ne suis pas seule dans cette démarche contrairement lors de mes toutes premières expériences. Et ça change tout !

C’est pourquoi je voudrais remercier toutes ces personnes qui partagent leurs expériences, leurs découvertes, leurs connaissances, leurs lectures dans les différents groupes notamment sur Facebook. C’est grâce à quoi nous serons de plus en plus nombreux à prendre conscience que retrouver la pleine santé est non seulement possible mais également une nécessité à l’évolution de ce monde.

Bon, après ce long monologue, je m’en vais m’activer un peu ! Du tri et des cartons à faire, des annonces à publier et… un appartement à trouver.

​Et si on s''arrêtait un peu de manger... de temps en temps​ : le jeûne, premier moyen naturel de santé.

Cliquez sur l'image pour accéder au produit.

18h00 : pas faim, ni soif

Pas faim ni soif et je me sens bien. Je prends quand même un petit peu de Quinton soit environ 150 ml isotonique (dilué avec de l’eau minérale). Cela me rappelle un rêve fait il y a quelques nuits où je voyais des minuscules poissons bleus nager dans mon verre de Quinton.

18h30 : question débile…

À force de se minéraliser par le biais des jus verts et du Quinton, ne devient-on pas un minéral ? Un cailloux ? Une pierre ? Si c’est cela, moi j’opte pour une labradorite. Ou une améthyste ou… mince, je ne sais laquelle choisir en faite. Second delirium vous croyez ?

À part cela, tout va bien !

21h17 : bilan de de la journée

À part le mal-être au réveil, la journée s’est super bien passée. Je n’ai pas bu de jus vert, pas eu l’envie. Ce fût donc une première journée de jeûne à l’eau. Je me sens bien et je suis surprise de ne pas avoir plus de symptômes de detox. Moi qui suit sujette aux maux de tête, rien eu à part celui d’hier soir. Je suis très étonnée.

Je vais poursuivre ma lecture puis dodo. Demain risque d’être fatiguant. Je vais en ville (avec toutes les tentations, les stimuli, la socialisation etc.) pour visiter plusieurs appartements.

Bonne nuit et à demain !

La suite par ici : Jour 4 : Enfin, le nettoyage commence…

About the Author

Semeuse de graines de bien-être !

>