Jeûne – jour 1 : Au commencement….

By Philosophine | Le jeûne

Au commencent, il y a moi… mon jus vert, mes plantes, mon psyllium et mon Quinton. Ma seule pitance pour ces prochains jours. Bien que cette expérience m’enchante, je m’attends à passer des moments plus ou moins hard rien que par le fait de ne rien manger. L’alimentation me sert encore trop souvent de refuge lorsque le moral est en baisse ou lorsque le stress monte. Reflet de l’état de mes intestins me direz-vous ? 😉




 

14h : pas très matinale aujourd’hui !

Enfin, je me décide à sortir de mon lit dans lequel j’ai passé presque 14h à dormir, rêver, me réveiller, rêvasser, me rendormir. J’en avais bien besoin de cette grosse nuit de sommeil. Mes rêves ont été intenses et étranges. Cela faisait longtemps que ça ne m’était pas arrivée. Vous rappelez-vous de vos rêves ? Les notez-vous ?

Je l’ai fait il y a plusieurs années. J’arrivais même à me souvenir jusqu’à sept rêves ou du moins 7 scènes différentes par nuit. Je ne les analysais pas par le biais de la symbolique, je me contentais de les écrire et de les relire plusieurs jours après. Ce qui en découlait était assez intéressant. Et puis la prise de psychotropes est venue interrompre cette pratique. Bref ! Aujourd’hui, je vais y aller tout en douceur pour commencer cette expérience car après tout ce sont les vacances que j’attends depuis si longtemps et j’en ai bien besoin 😉

J’attaque donc ma routine « matinale » (ou presque 😛 ) : oil pulling (cliquez sur la photo à droite pour l’agrandir) + rinçage à l’eau salée, prise des plantes ABC de la nature et eau de Quinton. Puis préparation du jus vert pour la journée : concombre – courgette – carottes – céleri branche – basilic – gingembre. Soit plus ou moins 2 litres. Je n’ai plus rien pour mesurer de manière précise, mon adorable chat a tout cassé.

16 h : Premier verre de jus.

Hey ! Regardez qui est venue m’encourager ? (Cf première photo de droite). Perchée sur sa feuille de basilic je l’entends s’écrier « Courage Philo ! Tu peux le faire !  » Que c’est mignooonnnnn !!! La coccinelle me parle ! Première crise de delirium ? 😯

Un peu fade le jus vert sans pomme (je mets toujours de la pomme dans mes jus verts) mais pas mauvais. Très doux. J’aime bien les jus doux contrairement à ma mère qui apprécie les jus acides à tel point où j’appréhende à chaque fois qu’elle veut m’en offrir un verre au risque de me voir bondir à la première gorgée. C’est pourquoi, bien que vivant sous le même toit, il est très rare que nous partagions un jus ou même un repas tant nos gouts et nos besoins du moment sont différents.

Mon parcours alimentaire en bref :

D’ailleurs, vous ai-je déjà parlé de mon alimentation ? Il me semble que non, du moins pas sur ce site. Je ne consomme plus de viande ni de produits laitiers depuis 10 ans (sauf le fromage et le beurre que j’ai arrêté beaucoup plus tard).

Mon alimentation a longtemps été basée sur les céréales et légumineuses. Beaucoup de légumes mais peu de fruits car je ne les digérais pas. Jusqu’au début de l’été 2013 où je découvre les jus par le biais de Thierry Casasnovas. J’ai alors petit à petit augmenté ma ration de fruits et de cru sans pour autant devenir crudivore. J’en avais pas du tout l’intention.

Puis, suite à un moment de relâche où je me suis gavée de gluten, j’ai fait une grosse crise de dépression qui n’a pas duré longtemps mais qui a été très forte avec des envies suicidaires. De là, j’ai arrêté gluten, fromage et beurre du jour au lendemain. C’était en octobre 2013. Si je me permets encore aujourd’hui un petit morceau de fromage de chèvre ou de brebis de temps à autre par plaisir, je reste stricte sur le gluten (sauf craquage).

Plus les mois passent, plus le crudivorisme s’installe naturellement, petit à petit. Si on m’avait prédis cela il y a quelques années, je ne l’aurais jamais cru 😛

18h : un peu bof…

Non pas que je n’ai pas le moral mais je me sens bizarre, déboussolée et je commence à ressentir la faim. Il me reste un peu moins de la moitié de mon jus. Ca ira mieux demain. C’est comme lorsqu’on part en vacances, il faut en général une journée ou deux pour décompresser et se relâcher complètement. Ben là c’est pareil. Ah ! J’avais dit que je me pèserai ! Je n’ai pas pour habitude de le faire quotidiennement mais je vais faire une exception pour l’expérience, par curiosité. Du moins si j’y pense. 50,7 kilos. C’est vraiment très peu… mais je me sens bien, je ne me sens pas en état de faiblesse donc tout va bien.

19h27 : les bananes me font de l’oeil

Au secours ! Je rezieute tout ce qui ce mange ! C’est pas de ma faute, ce sont mes yeux qui se posent là où il ne faut pas ! Je me doutais bien que ce serait le soir le plus dur. Bon et bien je m’en vais trier un peu et faire deux ou trois cartons loin, trèèèèèèès loin de la cuisine.

20h46 : mouches suicidaires ?

Je m’apprêtais à boire mon dernier verre lorsque j’ai vu trois petites mouches baignant dans mon jus, inertes. Baignade accidentelle ? Suicide ? Nul ne le saura jamais. Sont pénibles ces mouches ! Ma mère a eu la bonne idée de ramener du raisin sauvage hier. Aujourd’hui c’est l’invasion et rien n’y fait. Ni les bouchons en liège coupés en deux, ni le vinaigre, ni le piège à base de fruits, ni même le répulsif naturel. Faut se rendre à l’évidence, il va falloir cohabiter.

21h37 : j’ai faim !

Alors je m’en vais dévorer un livre. Cela fait longtemps que je souhaite relire La prophétie des Andes ainsi que découvrir la suite. Je m’étais dit que ce serait ma lecture pendant mon jeûne. Puis il y a quelques jours, j’ai acheté ce livre virtuel : Se nourrir en conscience. Cette lecture, bien qu’appropriée à ma démarche actuelle risque fortement de me donner encore plus faim rien qu’en lisant le titre et en regardant l’image de couverture… Du coup, il me semble plus sage de rester sur ma première idée. Et puis, j’ai envie de me plonger dans un bon roman 😉

Douce nuit et à demain !

La suite, par ici : Jour 2 : Trop fastoche ! Enfin presque….

Jeûne : au commencement

🍃

Technique de l’Oil pulling
(Cliquez sur l’image pour l’agrandir)

Jeûne : au commencement

🍃

Optez pour un extracteur de jus !
(Cliquez sur l’image pour accéder au produit)

 

Jeûne : au commencement

🍃




 

🍃

Se nourrir en conscience – Dr. Gabriel Cousens
(Il semblerait que le livre ne soit plus disponible…)

Jeûne : au commencement

🍃

L’intégrale de la prophétie des Andes – James Redfield
(Cliquez sur l’image pour accéder au produit)

Jeûne : au commencement

🍃

About the Author

Semeuse de graines de bien-être !

  • Jordan D dit :

    C’est vraiment intérréssant de te suivre, et je dois avoué que j’ai tout de suite eu envie d’en savoir plus, de détails, de morceaux de toi…

  • J’aime ta manière de relater tes experiences de jeûne. Tu es étonnante courageuse et déterminée Tu dois avoir un réelle force de caractère.
    J’ai déjà vécu des jeunes plutôt un jeûne au bouillon puis à l’eau. Sinon je fais des cures de raisin à l’automne et je trouve que c’est un bon nettoyage .
    Génial les sesterces recommencent à tomber juste avant les cadeaux de Noël. Merveilleux non?
    Bises
    Armand

    • Philosophine dit :

      Merci pour ton message Armand !
      Les jeûnes et les cures sont vraiment excellents pour la santé. Actuellement je tente le jeûne de 36h par semaine et ça me réussit plutôt bien.
      Oui, les sesterces sont de retours (pas chez moi pour le moment mais j’ai à nouveau espoir ! 😀 )
      Bon week-end à toi. Bises

  • Alain dit :

    Merci pour ton partage d’expérience.
    Suivant depuis l’été 2014 les vidéos de Régénère, j’ai aussi pensé à tester le jeûne mais je fait également 53-54 kg pour 1m77 et donc, je n’ose pas trop me lancer pour le moment à ça. J’ai récemment fait un jour de mono-diète de carottes, j’en suis déjà fier ^^. Il y a des jours, surtout ces derniers temps ou je ressens moins l’envie de manger, c’est plus une envie psychologique qu’autre chose, j’essaie de m’adapter. J’éprouve aussi une fatigue constante malgré mes bonnes heures de sommeil, je n’ai même plus la motivation d’aller au sport comme habituellement à raison de 3x semaine. Je regarde aux divers causes possibles et j’essaie de calmer le jeu, c’est sans doute aussi lié au changement de saison, à la détox qui se fait petit à petit…

  • >