Détox & nostalgie #Parcours d’une apprentie régénérée

By Philosophine | Je me régénère

28 février 2015.

Il est temps d’entamer cette série d’articles. J’ai prévu d’y écrire quelques articles d’introduction afin de remettre le lecteur dans le contexte. Je les publierai d’ici peu. En attendant voici donc le tout premier article détox & nostalgie inaugurant la catégorie « Je me régénère ».

Le choc des cultures…

Cela fait maintenant plus d’un mois et demi que j’ai quitté ma région natale pour m’installer en colocation dans la grande ville qu’est Lyon. Une bien drôle d’idée pour se régénérer n’est-ce pas ? Les bruits, la foule, la pollution, les magasins, les stimuli, le manque de nature… bref. Je sais au plus profond de moi qu’il me faut passer par cette expérience là. Peut-être pour mieux apprécier la quiétude de la nature par la suite ? Peut-être pour mieux comprendre et appréhender ce que vivent quotidiennement les gens de la ville ? Peut-être aussi pour sortir de ma bulle ? Il est vrai que pour moi, c’est le « choc des cultures » et ça me fait bizarre. J’aurai l’occasion de vous en parler au fil de mes articles.

Aujourd’hui, c’est sous le ton de la nostalgie que je vous écris. Je suis confrontée à un monde bien différent du mien et jusqu’à présent, je prenais plaisir à l’observer, le découvrir, à m’en imprégner. Seulement, depuis quelques jours je ne suis pas au mieux de ma forme. En mode tristounette, nostalgique, hyper fragile, hyper sensible,. un peu décentrée aussi. Je me perds, je manque d’entrer chez le voisin au lieu de chez moi, j’oublie la casserole sur le feu. Déconnectée du présent. Je manque d’ancrage. Et ce monde dans lequel je vis me semble si loin de ce que à quoi j’aspire. Ce monde est fou, je me rendais pas compte du fin fond de ma Meuse qu’il y avait tant de boulot mais ce boulot passe avant tout par ma propre régénération.

Le BD et ses effets indésirables…

J’ai repris la pratique du bain dérivatif et comme à chaque reprise je me sens toute chamboulée de l’intérieur. Les effets indésirables sont bien là ou appelons cela « détox », c’est la même chose au final. Parmi mes symptômes habituels : tristesse, souvenirs qui remontent à la surface, dévalorisation, hyper sensibilité, un rien me chiffonne, cauchemars, maux de ventre, douleur et raideur dans le cou, retour de l’eczéma sur les mains, démangeaisons nocturnes de tout mon corps, douleurs aux surrénales et retard des règles. Ce dernier m’est très désagréable, je subis le syndrome prémenstruel depuis 11 jours maintenant. Bref. Je m’y attendais. Je persiste malgré tout car je sais Ô combien cette pratique m’est bénéfique sur le long terme.

Comme dit plus haut, je manque cruellement d’ancrage. L’ancrage est gouverné par le premier chakra (chakra de base) qui lui même est relié aux glandes surrénales. Ces fameuses glandes surrénales qui entre-autre interviennent sur le phénomène des règles….. Bref, tout est lié et j’aurai surement l’opportunité de développer cela dans de futurs articles. En attendant la régénération des surrénales – et du reste d’ailleurs – je compense avec des petits exercices tel que celui présenté dans cet article : Technique d’ancrage par la visualisation. Cela m’aide à me recentrer depuis quelques jours.

Help ! Je cherche une église en forme d’église pour me ressourcer !

J’ai besoin d’un lieu pour me ressourcer, une église, de vieilles pierres mais là où je suis, il n’y en a pas. C’est étonnant mais c’est ainsi… Il me faut aller dans le centre de la ville mais sans carte de transport, il m’est difficile de me déplacer – vous ai-je dit que j’étais dans la dèche ? lol – donc pour le moment je fais avec les moyens du bord, le temps que tout se mette en place. J’attends mon document d’ayant droit à la CMU pour bénéficier d’un tarif préférentiel. J’ai hâte, qu’est-ce que j’ai hâte…

Bref. Je suis encore en recherche d’équilibre au sein de cette nouvelle vie, de ses nouvelles habitudes et il me faut encore un peu temps pour que les choses se mettent en place. En attendant, je profite de la quiétude de notre appartement. Nicolas a vraiment bien choisi. Au calme, dans une résidence sécurisée, orienté plein sud, une vue pas trop désagréable, le métro à 10 minutes…. Nous cherchons à être le plus minimaliste possible pour éviter trop d’entretien, trop de stimuli ce qui m’aide aussi à me recentrer. J’aurais certainement l’occasion de vous parler de minimalisme qui m’aide beaucoup dans mon processus de régénération.

Je vais m’arrêter là pour aujourd’hui. Si vous souhaitez suivre l’intégralité de nos aventures, je vous invite à vous abonner à la page Facebook où je publierai régulièrement en plus des articles présents.

Je vous dis à bientôt ❤️

détox & nostalgie

⭐️

Le bain dérivatif de France Guillain

La méthode qui a changé ma vie !

(Cliquez sur l’article pour accéder au produit)

⭐️

 




 

⭐️

About the Author

>