113h de jeûne hydrique & facebookien

By Philosophine | Je me régénère

Ce n’était pas prémédité. Je n’avais pas prévu de faire 113h de jeûne hydrique & facebookien. Du moins pas dans l’immédiat. Un jour peut-être… J’ai toujours une bonne excuse pour ne pas le faire. J’y suis accro quoi…

Et puis ce jour là, un tsunami s’est déchainé en moi. Soit-dit en passant, je soupçonne le jus de feuilles d’aloé vera fraichement mixées qui, à tous les coups, a secoué mes intestins, comme en témoignent les bruits à l’intérieur de mon ventre. Soudaines réminiscences d’une époque de ma vie peu joyeuse que je relie aux événements du présent, sans fondement… Les émotions me submergent, je me sens envahie par ce défilé d’articles, de photos, d’informations en tout genre venant de personnes dont la plupart je ne connais autrement que virtuellement. Tout me ramène à ma condition actuelle et je perds espoir, je perds l’estime de moi, je ne me sens plus à ma place, j’ai envie de disparaitre là maintenant. Je ferme mon compte FB et disparais virtuellement. Ouf.

 

🌸

 




 

🌸

 

Il est 17h et quelques, je n’ai mangé que deux oranges et un pamplemousse depuis le matin et je n’ai pas faim. Alors je décide de ne plus manger jusqu’à nouvel ordre.

Je me raccroche à mon remède miracle qui marche à tous les coups : le lavement (ça peut sembler bizarre mais on comprend vite pourquoi lorsqu’on saisit le lien qu’il y a entre les intestins et le cerveau). Sauf que cette fois-ci, ça n’a pas fonctionné. Et bien on va retourner aux bonnes vieilles méthodes : respiration, méditation, lecture, lâcher prise…

Mon amie Clara m’a prêtée ce livre Méditer jour après jour de Christophe André, un très bel ouvrage illustré nous invitant à vivre des instants de pleine conscience, c’est le moment idéal de m’y plonger.

Les heures passent et j’ai la boule au ventre… je suis partie comme une voleuse, sans rien dire à personne. Je sais que certains vont s’inquiéter. Tant pis.

Jour 1

Après une nuit agitée, le réveil est difficile physiquement, moralement. Je retente un lavement devant les cours de Thierry Casasnovas – je n’ai jamais pris le temps de terminer le coffret de DVD, c’est le moment de me mettre à jour. La magie a opéré, enfin je me sens mieux. J’enchaîne sur une séance de sport sur mon tapis de yoga. Le sport, un autre de mes remèdes miracles auquel je devrais faire appel bien plus souvent 😛

Je réfléchis à ce que je peux modifier dans ma vie. Financièrement, ça coince en ce moment, un peu plus que d’habitude… et j’en viens à me dire que jeûner quelques jours m’aidera à m’en sortir ce mois-ci. Je vais devoir encore réadapter mon alimentation. Je n’avais pas ce souci là lorsque j’étais encore en transition, je mangeais des céréales, des pommes de terre, beaucoup de légumes. Désormais, mon corps me réclame de plus en plus de fruits et ça c’est le gouffre. Vivement l’été où l’on peut directement cueillir les fruits sur les arbres de mère nature !

L’alimentation c’est une chose mais il y a beaucoup d’autres paramètres qui entrent en ligne de compte. Je dois m’appuyer sur mes atouts et donc pour le moment me tourner davantage sur ce qui est gratuit ou peu couteux : sport, lavement, bain dérivatif, jeûne, temps pour moi, auto-massages, balade, respiration au grand air… Et pour l’alimentation, et bien faire de mon mieux avec les moyens du bord en essayant tant bien que mal de prendre en compte mes envies et besoins du corps.

Jour 2

Petit état de faiblesse au réveil mais largement supportable.

Je profite de cette pause du virtuel pour avancer dans le réel. Aujourd’hui, je m’occupe de mon dossier de renouvellement de CMU. Je suis en retard d’un an. Un an !!! Un an que je ne suis plus couverte ! Parce que la paperasse c’est chiant, c’est compliqué, parce qu’ils ont perdu mon dossier, parce que je n’ai plus d’imprimante et ne sais comment me procurer les photocopies des papiers qui sont dans mon ordi…

Je me rends au bureau de ma mutuelle demander un papier. Je me suis encore plantée d’organisme, la dame me réexplique le fonctionnement d’une mutuelle, d’une complémentaire, des différents organismes… je crois que je lui avais déjà fait le même coup l’année dernière. J’ai quand même eu mon papier, na.

Dans la foulée, je reçois un courrier du conseil général pour la mise à jour du dossier RSA. J’espère qu’ils ne vont pas m’embêter sur le fait que mon activité ne me rapporte rien pour le moment…

Le truc avec moi, c’est que je fais les choses non pas quand il faut les faire mais quand je me sens prête et ça peut parfois prendre un certain temps, beaucoup de temps. 😎

15h55 j’envoie un sms à Clara pour lui demander si je pourrai imprimer des documents chez elle. Son imprimante ne marchant plus, elle me propose de le faire depuis son boulot qu’elle s’apprête à quitter dans quelques minutes pour le week-end. Il était moins une…. je remercie mon intuition et ma clarté d’esprit particulièrement présents dans les périodes de jeûne.

Jour 3

Réveillée vers 8h30, je me repose jusqu’à 11h passées. Le bouquin que m’a prêtée Clara est super ! Chaque chapitre est introduit par l’analyse d’un tableau qui nous amène petit à petit au coeur du sujet. Je fais les petits exercices de pleine conscience, tranquillement dans mon lit, mon gros matou ronronnant sous la couette.

Je me lève super en forme. Le nettoyage a opéré durant la nuit. Quelques symptômes de détox, quelques kilos en moins mais en forme et je ne ressens pas spécialement l’envie de manger.

Je continue l’étude des cours des DVD de Thierry Casasnovas c’est juste passionnant et finalement beaucoup plus simple que ce qu’on peut l’imaginer. Les bases de la physiologie sont à la portée de tous, nous n’avons plus aucune raison d’ignorer notre responsabilité en terme de santé.

Le sevrage facebookien me fait un bien fou. Facebook me disperse, m’illusionne, m’éloigne de ce que je suis. J‘ai accepté beaucoup de demandes d’amitié de la part personnes en rapport avec le mouvement Régénère, l’alimentation crue etc… mais j’ai comme l’impression d’être enfermée dans une sorte de communauté à laquelle je me suis quelque peu identifiée, inconsciemment, et j’ai horreur de ça. Ce n’est pas moi.

Je retrouve espoir et confiance en moi. Je discute de projets, d’idées avec ma maman autour de l’entre-aide qu’on peut opérer autour de chez nous et des manières d’améliorer notre quotidien pour notre bien-être et celui d’autrui. Ma mère s’investit quotidiennement dans l’aide aux autres, des personnes rencontrées « par hasard » sur son chemin. Alors on discute de tout cela… Et on regarde les voitures aussi, parce qu’on a besoin d’urgence de retrouver une voiture fiable, la nôtre étant devenue un danger publique. C’est un gros projet mais qui pourrait tellement améliorer notre quotidien.

Jour 4 :

J’ai eu quelques difficultés à m’endormir, j’ai vu toutes sortes d’aliments défiler dans mon esprit, des physio et des beaucoup moins physio. A deux doigts de craquer sur une pomme, je repousse mes envies au lendemain matin.

Au réveil, beaucoup symptômes de détox. Enfin, ils arrivent ! De légères douleurs me traversent la tête, du mucus très épais descend du nez jusque dans la gorge, j’ai les yeux très secs et j’ai mal aux dents. La sphère cérébrale est mon point faible et la décongestion de cette zone est lente chez moi. Le système digestif est sollicité, ça travaille dans les intestins et dans le bas ventre. Mais à côté de ça, aucune sensation de faiblesse, pas d’étourdissement comme ça m’arrive fréquemment lorsque je jeûne plusieurs jours. Je me sens bien et le moral est au top.

Toujours en galère avec mes papiers, je m’aperçois qu’il me manque deux documents. Ca repousse l’envoi de quelques jours… Ils attendent depuis un an, ils ne seront pas à quelques jours près 😛 (j’ai honte ! )

Ca détox toujours…. évacuation par les intestins (moi qui croyais qu’ils étaient vides !), douleurs à la surrénale droite, puis gauche. C’est tellement amusant d’écouter et ressentir son corps.

Je termine ce dernier jour de jeûne par un grand verre de Quinton. Ah oui, j’ai oublié de préciser une chose : j’ai pris chaque jour un bon litre de tisane de plantes du Docteur Morse « Heal all Tea ». J’aime bien ce genre de tisanes, c’est très fort en goût mais je sens instinctivement que ça me fait du bien.

jour 5 :

Quelle surprise au réveil, il neige !! C’est beau ! Réveillée avant 7h en pleine forme, pas de faiblesse, pas de sensation faim. J’ai sué cette nuit, encore de la détox mais dans l’ensemble tout va bien.

C’est le jour de ma reprise alimentaire et de la réouverture de mon compte FB. J’appréhende un peu cette dernière. Je vais refaire du tri dans mes contacts et dans mes pages petit à petit. J’ai besoin que mon compte soit plus personnel, ne gardant que les personnes avec qui il y a des échanges, de réelles affinités ou dont les publications m’intéressent. Pour les autres, il y a mes pages FB.

Mes premières journées de reprises alimentaires ne sont en général jamais top en terme d’alimentation et celle-ci n’a pas échappé à la règle. Mais je l’accepte, je fais de mon mieux et c’est déjà pas mal.

Conclusion :

Au total, 113h de jeûne hydrique & facebookien, quelques kilos en moins que je vais reprendre très rapidement, des cours rattrapés, des papiers – presque – prêts à être envoyés, un livre bien entamé et des prises de conscience.

Je pense modifier petit à petit mon rapport à FB et au virtuel pour me préserver et avancer loin des distractions. Je suis quelqu’un qui observe beaucoup avant d’agir, trop même. C’est une qualité qui peut devenir un frein à l’action si on ne trouve pas le juste milieu. J’ai suffisamment observé, il est l’heure d’agir maintenant.

L’expérience du jeûne hydrique en elle-même a été d’une grande facilité à mon étonnement. C’est drôle, on ne peut absolument jamais prévoir la tournure d’un jeûne. Une semaine auparavant, je m’étais abstenue de nourriture pendant 36h comme je le fais régulièrement et ça c’était beaucoup moins bien passé.

Je n’ai pas souhaité aller plus loin à cause de mon poids relativement bas et mon système nerveux pas encore au top. Je préfère y aller doucement, étape par étape.

Dans l’ensemble, je suis très contente de cette expérience totalement inattendue.

On se retrouve bientôt j’espère pour la suite des aventures. 💓

Avant de vous quitter, quelques mots à propos de l’expérience de colocation puisque je n’ai pas repris le fil de ces articles depuis plusieurs mois. Elle s’est terminée cet été, un peu tragiquement bien que nous ayons échappés au pire. Nicolas a été hospitalisé durant plusieurs mois. Aujourd’hui il va mieux et poursuit son chemin…

🌸

aloe vera

🌸

Jus d’aloé vera :

  • Une demi feuille d’aloé vera fraîche et préalablement trempée
    (en vente chez Biovie)
  • 1 bon morceau de curcuma
  • Le jus d’un citron
  • 1 cuillère à soupe de miel

Le tout passé rapidement au blinder.

🌸

🌸

Méditer jour après jour
25 leçons et exercices pour vivre en pleine conscience

S’arrêter de faire, de remuer, de s’agiter. Se mettre un peu en retrait, se tenir à l’écart du monde.

jeûne hydrique & facebookien

🌸

Les animaux sont de merveilleux thérapeutes. L’on dit par exemple que les chats sont comme des éponges à émotions négatives et que lorsqu’un chat entre dans notre vie, c’est qu’on a besoin de lui en ce moment précis.
Moi, j’aime particulièrement les chats, et les oiseaux.

jeûne hydrique & facebookien

💓 Haziel, l’un de mes trois félins d’amour 💓

🌸

Les plantes de Papy Morse prises en tisane durant mon jeûne
à raison d’1 litre par jour.

jeûne hydrique & facebookien

Comment ?!! Vous ne connaissez pas Papy Morse ? 😱

Je vous propose de regarder cette vidéo, vous allez adorer ! Ou pas…

🌸

Paysage hivernal un matin de mars.
La neige se se fait de plus en plus rare chez moi…

jeûne hydrique & facebookien

🌸

 

Bon, après ces belles paroles, si on se retrouvait sur Facebook ? 😛
Pour suivre les actualités du site, c’est par ici :

jeûne hydrique & facebookien

🌸

 

 

About the Author

Semeuse de graines de bien-être !

>