Défi Minimalisme : dans la salle de bain

By Philosophine | Ma maison écolo

Le tri se poursuit. C‘est au tour du minimalisme dans la salle de bain ! Ce lieu de vie où l’on aime prendre un temps pour soi. Ma salle de bain précédente était si petite qu’il me fallait jouer les contorsionnistes pour ne pas me cogner en me déshabillant. Je l’appelais « le placard à douche ». L’avantage est qu’il a été nécessaire de faire un grand tri et de trouver des astuces pour optimiser le peu d’espace.

minimalisme dans la salle de bain

More...

Ma salle de bain actuelle mesure le double, soit 4 mètres carré avec les toilettes incluses. C’est peu mais elle est plutôt bien conçue.

N’ayant pas de meubles de salle de bain, j’y ai mis l’étagère qui me servait de meubles à chaussures. J’y ai ajouté une planche parce qu’une étagère à lattes, ce n’est pas ce qui a de plus pratique pour le rangement des produits ! 

​Tri des produits et recyclage des flacons vides

Je n’utilise plus de shampooing du commerce, je pratique No’poo depuis plusieurs semaines. Je me fais mon propre shampooing avec de la farine de pois chiche, du shikakai et quelques gouttes de H.E de Ylang ylang.

Il me reste des échantillons de shampooing bio que j’utilise comme gel douche. De même avec le gel douche, j’ai des flacons à terminer, un tube reçu en cadeau et des échantillons à utiliser avant de passer au rhassoul.

J’ai plusieurs huiles à terminer dont celle de macadamia. C’est de l’huile alimentaire que je n’ai pas aimée, elle finit donc sur ma peau et mes cheveux. Rien ne se jette, tout se récupère !

Quant aux flacons vides, je conservais les petits qui prennent peu de place lorsque je pars en voyage et les grands « au cas où ». Le « au cas où » révélant la peur du manque, j’essaie aujourd’hui de ne conserver que ce dont j’ai besoin.

Bye bye les flacons vides à l’exception des contenants de chez Lush qui je trouve, sont plutôt pratiques. Dans l’un, j’y ai mis mon dentifrice fait maison et dans l’autre le sel pour les bains de bouche quotidiens.

​De moins en moins de produits...

Au final j’ai très peu de produits, je me libère petit à petit de leur dépendance. Et ce, pour plusieurs raisons :

1/ Nous nous sommes créés des besoins. L’être humain qui a une alimentation physiologique et une bonne hygiène de vie n’a pas besoin de se décaper la peau et les cheveux quotidiennement. Ni de s’enduire de crème pour nourrir et hydrater, de mettre du déodorant ou parfum qui ne font que camoufler les mauvaises odeurs.

Cet état d’être régénéré vers laquelle je tends me permet petit à petit de diminuer mes besoins. Par exemple, j’utilise en guise de déo quelques gouttes d’eau floral quand cela est nécessaire (période de detox) et non quotidiennement.

Il en est de même pour l’hydratation. Les jus et le brossage me suffisent à avoir une belle peau et de beaux cheveux. Ce qui ne m’empêche pas d’appliquer de l’huile de temps en temps. ​

2/ Tous ces produits ont un coût non négligeable. D’autant plus si on opte pour des marques de qualité, aux ingrédients naturels et non testés sur les animaux.

3/ Le gain de place, le gain de temps, cette sensation de liberté ressentie sont les raisons qui me poussent à poursuivre la voix du minimalisme.

​N'avez-vous pas besoin d'une bouffée d'air frais dans votre vie ? Mettre un terme aux corvées ménagères, se libérer de tous ces objets qu'il faut entretenir, ranger, dépoussiérer, disposer de plus d'espace chez soi et de plus de temps pour soi... bref, se simplifier la vie, ça vous dit ?

minimalisme dans la salle de bain

​Mes futurs achats

  • Des gants de toilette : les miens sont vieux et usés
  • ​Un tapis moelleux pour poser mes petits ripatons à la sortie de la douche
  • ​Des crochets pour pendre les serviettes et mon crabe en éponge de douche qui gratte. Je ne m'en sers pas mais il est mignon alors je le gade pour la déco. 

Pour en revenir à mon tri du jour, j’ai retiré tout mon maquillage et les brosses qui iront désormais dans ma chambre. Il en est de même pour les produits « pharmaceutiques » qui ont quitté la salle de bain et ont pris place dans un tiroir du meuble du salon. 

A part des pansements et des morceaux de gaze, je ne consomme plus aucun médicaments. J’ai gardé une boîte de doliprane en dernier recours car il m’arrive d’avoir des maux de tête assez violents.

Je me suis également délestée de quelques accessoires dont je ne me servais pas ou que j’avais en double : miroirs, trousses de toilettes, etc.

La salle de bain étant terminée, je ne sais par quelle pièce vais-je continuer… En fait, il n’en reste que deux : ma chambre et le salon. En y réfléchissant, je crois que je vais opter pour le salon !

A la prochaine !

About the Author

  • Charline dit :

    Bonjour Philosophine,
    Je lis avec attention tous tes articles car je suis comme toi en mode « déménagement et désencombrement ». Je dois quitter un 160m2 (ou nous étions 3) pour un 40m2 (ou nous serons 2) : sacré défi. Je pratique quasiment la même hygiène de vie que toi. Quel bonheur de constater que je ne suis pas la seule au monde à revendiquer le minimaliste pour revenir à la simplicité et à la pleine santé.
    Je te souhaite une belle journée !

  • Martine dit :

    Bonjour Philosophine,

    Je pratique la même hygiène que vous. Par contre, je ne connais pas les bains de bouche à l’huile.

  • >