Category Archives for "Beauté Santé"

Bain dérivatif : effets indésirables ou crise de guérison ?

By Philosophine | Beauté Santé

Je reçois régulièrement de chouettes témoignages de personnes qui pratiquent le bain dérivatif avec succès. Si vous n’avez jamais entendu parler de cette méthode ancestrale, je vous conseille de consulter mon premier article sur le sujet : L’incontournable bain dérivatif. Il est l’un des articles les plus consultés sur le blog !

effets indésirables

Je reçois aussi beaucoup de questions, notamment sur les fameux effets indésirables. « Est-ce que tel symptôme peut être considéré comme un effet indésirable ? », « Combien de temps cela va-t-il durer ? », « Dois-je arrêter le BD ? »

Avant de répondre à ces questions, j’aimerais vous partager l’incroyable expérience que j’ai vécue l’été dernier.

Lire la suite...

Ma routine beauté/santé matinale & minimaliste

By Philosophine | Beauté Santé

J’ai envie de reprendre les articles sur le bien-être, santé, beauté au naturel, avec la dimension minimaliste que j’affectionne beaucoup. Mais aussi, en ajoutant un autre paramètre qui est celui de faire « avec ce que j’ai » ou « avec ce que je trouve ». Je me dis que ce n’est pas parce que mes finances sont basses actuellement que je dois  laisser tomber tous mes acquis et repasser sur un mode de vie malsain. J’ai de la chance d’avoir un magasin de liquidation près de chez moi avec de temps à autres l’opportunité d’y trouver des produits cosmétiques de qualité à moitié prix. Alors, à défaut de pouvoir acheter mes produits de base habituels j’en profite pour tester des nouveaux qui ne sont pas forcément 100% en accord avec mes valeurs mais cela m’apprend à relativiser.

Aujourd’hui, j’avais envie de vous partager ma petite routine beauté/santé matinale printanière et minimaliste. Bon ok, peut-être la trouverez-vous pas si minimaliste que ça. Chacun sa vision du concept après tout ! J’essaie dans la mesure du possible de limiter les produits et d’opter pour des petits gestes simples, gratuits et efficaces.

 

🌺

 

 

🌺

 

👅 Nettoyage de la langue avec un gratte-langue : 

Mon premier petit geste du matin avant d’avaler la moindre goutte d’eau est le nettoyage de la langue à l’aide d’un gratte-langue, ce petit accessoire en métal qui permet d’extraire les toxines accumulées sur la langue durant la nuit. Plus la digestion est difficile, plus vous êtes susceptible d’avoir un dépôt épais et jaunâtre qu’il est préférable de recracher plutôt que d’avaler. En Ayurvéda, on appelle cela Hrid Dhauti ou Jihva Dhauti.

🥥 Bain de bouche à l’huile de coco : 

Le deuxième petite geste que j’adore est l’oil pulling ou Gandouch en Ayurvéda. Cette pratique consiste à faire un bain de bouche avec de l’huile alimentaire de votre choix, l’huile de coco étant privilégiée. On fait circuler l’huile dans la bouche durant 15 à 20 minutes avant de recracher. L’oil pulling permet un nettoyage en profondeur de la sphère buccale sans perturber la flore buccale comme c’est le cas avec un bain de bouche traditionnel antiseptique classique.  

💦 Rinçage à l’eau salée 

Après le bain d’huile, un petit rinçage à l’eau salée permet d’éliminer les restes d’huile mais aussi de détoxiner les gencives. Si vous avez des problèmes dentaires, l’eau salée au sel marin est un excellent remède pour purifier et réduire l’inflammation. Après quoi, je brosse rapidement avant de rincer à l’eau claire et froide. 

🦔 Brossage à sec de la peau 

La peau est l’organe d’élimination des toxines le plus étendu du corps humain. Le brossage à sec de la peau est une manière efficace de soutenir l’élimination des toxines par la peau. Il stimule et draine la lymphe, illumine votre peau et la rend plus douce. Pour ce faire, j’utilise une brosse pour le corps et une petite brosse adaptée pour le visage et je fais des mouvement circulaires comme indiqué dans cette vidéo.

🙌🏼 Drainage et massage du visage

Si comme moi, votre lymphe a tendance à stagner au niveau de votre tête et que votre visage est gonflé au réveil, vous aurez tout intérêt à faire quelques exercices de drainage tels que présentés dans la vidéo de Beauté Pure : drainage lymphatique du visageJe poursuis avec quelques massages circulaires ou encore le yoga du visage pour détendre et faire travailler les muscles du visage. 

🌸 Soins de la peau 

Ensuite, je nettoie ma peau avec mon savon exfoliant du moment qui sent délicieusement bon le pain complet, et je la rince à l’eau froide. L’eau froide stimule et tonifie la peau et est un excellent anti-ride naturel. Puis j’applique un peu d’eau de rose quand j’y pense (rangée au réfrigérateur, elle n’est pas à portée de main), quelques gouttes d’huile de ricin – autre excellent anti-ride – autour des yeux et de l’huile d’argan sur le reste de mon visage. 

J’ai trouvé une recette ultra simple pour exfolier mes lèvres qui sont souvent un peu sèches : un petit gommage au sucre et au miel avant d’appliquer mon baume fait maison

Enfin, quand j’en ai envie, je complète par un petit maquillage léger avec mes produits chouchous de chez Couleur Caramel. Je vous les ferai découvrir une prochaine fois. 

😀 Des affirmations positives  

Maintenant que la routine soins et beauté est terminée, c’est l’heure de booster son mental. Se regarder dans le miroir et sourire à soi-même est excellent pour démarrer la journée sur une note positive. Y ajouter quelques phrases positives en tapotant sur des points d’acupuncture est une autre excellente idée. Pour ce faire, vous pouvez vous inspirez de la vidéo de Caroline Bachot : une séance d’EFT avec des affirmations positives. Résultats garantis ! 

🍋 Boire un grand verre d’eau chaude citronnée

Et pour finir cette routine, je prends un grand verre d’eau chaude avec 1/2 citron fraîchement pressé. Connu pour être un excellent détoxifiant, il apporte de nombreux bienfaits. Je continue avec quelques petites heures de jeûne avant de prendre mon premier repas.

🌺

 

🌺

Gratte-Langue en cuivre

(Cliquez sur l’image pour accéder au produit)🛁

routine beauté

🌺

Huile de coco 

(Cliquez sur l’image pour accéder au produit)

routine beauté

🌺

Brosse pour le visage 

(Cliquez sur l’image pour accéder au produit)

routine beauté 🌺

Huile de castor… euh de ricin ! 

(Cliquez sur l’image pour accéder au produit)

routine beauté

🌺

 

Je fais (enfin) du sport grâce à FizzUp !

By Philosophine | Beauté Santé

Le sport et moi n’avons jamais été très bons amis. Il faut dire que je suis sacrement nulle, gauche et totalement indisciplinée. Mais j’aime bien bouger, c’est déjà ça. 😎  J’ai toujours ressenti le besoin de m’y mettre, sans jamais savoir comment m’y prendre… Et comme je n’ai pas envie de faire du sport en dehors de chez moi (asociale en plus) et que mon objectif n’est pas de ressembler à Madame Muscle, j’ai cherché sur internet s’il existait un truc sympa, un truc qui changerait à jamais ma vie de sportive…

… et je suis tombée sur FizzUp !

(Clique ci-dessous pour découvrir ce fameux truc)

FizzUp, c’est une application smartphone simple et pratique pour ceux qui veulent faire du sport sans se prendre la tête. Il suffit juste de se laisser guider. Elle s’adresse à tous, quelque soit son niveau et même aux plus nuls dans mon genre. Les athlètes sont également les bienvenus même si je pense que lorsqu’on est « expert », on a pas vraiment besoin de ce genre d’application. Enfin, je crois… 🙄 

Mode d’emploi 

Une fois que vous avez téléchargé l’application, vous allez devoir entrer quelques informations personnelles et définir votre objectif parmi les options suivantes : être en forme, mincir, sculpter son corps, devenir un athlète ou se sculpter avec du matériel (haltère et/ou barre de traction).

J’ai opté pour sculpter son corps (sans matériel), mon but étant de me galber un peu, de manière à ne plus ressemblant à un squelette ambulant.  😎 

Présentation de FizzUp 

Déroulement d’une séance

Une séance classique pour sculpter son corps se déroule en 4 ou 5 étapes : échauffement, renforcement musculaire, cardio et/ou abdos et étirements avec des temps de pause entre chaque exercice. Ces séances permettent de passer d’un niveau à un autre. La durée d’une séance dépend de votre niveau et varie en fonction des exercices proposés. Quand j’ai démarré il y a 10 mois, mes séances duraient entre 10 et 15 minutes. Avec ma progression, elles tournent actuellement autour de 30 minutes. (Comment ça je progresse lentement ? 😯 L’important c’est de participer, non ? 😎 ) Les entrainements se font un jour sur deux afin de respecter un temps de repos pour la récupération. Ce qui fait au total 3 ou 4 séances par semaine. 

Evaluer son niveau et sa progression :

Au début de chaque niveau, FizzUp vous propose une séance pour évaluer votre forme physique et ainsi, adapter les exercices. Une seconde séance d’évaluation est programmée en fin de chaque niveau afin de déterminer votre progression avant de passer au niveau suivant. 

                                                    

Les options supplémentaires

Si vous êtes en super forme et super motivé (ça m’arrive aussi), les séances libres sont idéales pour atteindre plus rapidement votre objectif en plus des séances classiques. Vous pouvez les suivre à votre guise.

Focus & Challenges

Focus : ces séances de quelques minutes sont destinées à travailler sur une partie précise de votre corps selon vos besoins : fessiers, ventre, bras, poitrine…

Challenges : ces séances uniques de 5 à 15 minutes sont proposées à tous les membres, quelque soit leur niveau (pour les novices, ça devient un peu plus compliqué… 😛 )

Stretching & Méditation  :

FizzUp, vous propose des séances de Stretching par thématique (réveil matinal, gain de souplesse, yoga, étirements complets…) et ainsi que des séances de méditation. Ça c’est pas trop compliqué sauf… si on est hyperactif.  😆 

Alimentation :

Vos efforts seront sans aucun doute décuplés si vous alliez sport et alimentation. FizzUp vous offre des conseils, des recettes et même un espace pour planifier vos repas en fonction des recettes qui vous sont proposées. Personnellement, cette option ne m’est d’aucune utilité. Cependant, elle peut servir de transition pour aller vers une hygiène de vie plus saine si votre alimentation actuelle laisse à désirer. 

Les exercices 

Si vous avez opté pour la version sans matériel, les exercices proposés ne nécessitent rien de plus qu’une ou deux chaises de temps à autre. Là où ça se corse, c’est lorsqu’on a qu’une seule chaise à la maison (minimalisme oblige 😛 ), ne comptez pas sur le siège de bureau à roulettes pour vous sauver la mise. En revanche, le bureau lui-meme fait bien l’affaire.  😎 

Dips, crunch, squat, mouvement d’Arlaud… Ces termes vous sont inconnus ? Ne vous inquiétez pas, d’ici peu, ils n’auront plus de secret pour vous ! Chaque exercice est détaillé, on accède au descriptif en cliquant sur l’exercice en cours (je le précise car j’ai mis longtemps à découvrir cette astuce).

Les résultats… ?  

Vous l’avez compris, je ne suis pas une grande sportive, je démarre à un niveau bas, très bas. Il ne faut donc pas s’attendre à des miracles ! Cela dit, je constate une belle progression depuis le début que j’utilise cette application, c’est-à-dire depuis 10 mois. Je sens une facilité à faire certains exercices qui m’étaient difficiles au début. J’ai plus de force, plus d’endurance. Mon corps change et se galbe doucement mais surement. Et j’ai même pris 2 kilos ! Chose exceptionnellement rare chez moi, si bien que ça se fête.  🎉 Mais je ne suis pas sûre de savoir si mes deux kilos sont le résultats d’efforts acharnés où la conséquence d’une monodiète de crêpes au chocolat… 🤔

Bref, tout ça pour vous dire que je suis satisfaite de cette application et que je la recommande chaudement (d’autant plus si vous êtes nul en sport et asocial). Vous trouverez d’autres témoignages sur le blog FizzUp, notamment sur la perte de poids. 

Et le prix dans tout ça ?  

FizzUp existe en version gratuite (évidemment limitée) et en version Pro. La version gratuite vous donne droit à… ben je ne sais plus trop en faite, puisque j’ai la version Pro installée sur mon smartphone. Le mieux, c’est que vous la testiez par vous-même. Personnellement, ayant détecté le potentiel de cette application, je suis vite passée à la version Pro qui donne l’accès à plus d’options et plus d’exercices. 

Comptez 60 euros pour 6 mois, soit 10 euros par mois, soit 0,666 centimes par séances.

Pourquoi je préfère payer pour faire du sport

C’est bien connu, plus on paye quelque chose cher, plus on lui donne de la valeur et plus on va vouloir la rentabiliser. Cette application payante me pousse à garder la motivation. 60 euros pour six mois, c’est peu et beaucoup à la fois quand on a des petits moyens. Alors comme j’ai très très trèèèèèès envie de rentabiliser cet achat, je ne manque aucune de mes séances sauf cas exceptionnel (comme la fois où j’ai vomi toute la nuit 😥 ). Au pire, je les repousses d’un ou deux jours si je ne peux faire autrement. Dans ce cas, le coach vous rappelle à l’ordre. Ah oui, parce que je ne vous ai pas dit ! Il y a un coach qui se cache dans l’application et qui ne manque pas de vous féliciter en fin de chaque séance ou de vous réprimander si vous zappez quelques séances.  😎 

À qui s’adresse cette application ? 

À ceux qui ne veulent pas se prendre la tête, à ceux qui n’ont pas beaucoup de temps, à ceux qui ne veulent pas sortir de chez eux, à ceux qui ne savent pas comment s’y prendre pour faire du sport, à ceux qui veulent perdre du poids, à ceux qui veulent galber leur corps, à ceux qui veulent être en meilleure forme, à ceux qui veulent se réconcilier avec le sport parce qu’ils ont été traumatisés au collège, à ceux qui aiment les avant/après… 

Si vous vous reconnaissez dans l’une de ses affirmations, alors ne ratez pas la section suivante !

Parrainage 

FizzUp, c’est génial. Mais je dois vous avouer quelque chose. Cela fait maintenant 10 mois que m’entraine seule, sans amis pour m’encourager et ni personne à encourager… 😥   Alors, je m’adresse à toi qui me lis, toi qui rêves de faire du sport derrière ton écran, toi qui rêves d’avoir des amis virtuels pour t’encourager virtuellement… je peux  te parrainer et devenir ton amie ! 😍

Bon ok, c’est un peu intéressé… Sachez que si vous parrainez des amis qui optent pour la version Pro, à chaque fois que l’un d’entre eux accomplit une séance, vous gagnez une séance gratuite. Par conséquent, il vous suffit d’avoir quelques amis sérieux et assidus pour avoir accès à FizzUp gratuitement à vie. C’est cool non ?  

(Cliquez ci-dessous pour accéder à FizzUp)

FizzUp Designed by Freepik  

🏋🏻‍♀️

🏋🏻‍♀️

Les altères peuvent être utilisées…

(Cliquez sur l’image pour accéder au produit)

FizzUp

Ainsi qu’une barre de traction…

(Cliquez sur l’image pour accéder au produit) FizzUp

🏋🏻‍♀️

🏋🏻‍♀️

Evidemment, il vous faudra aussi un tapis,

de préférence non toxique :

Optez pour un tapis original !

Ou une jolie serviette de yoga

(à mettre sur votre tapis)

🏋🏻‍♀️

🏋🏻‍♀️

Ces articles pourraient vous intéresser : 

L’incontournable bain dérivatif

Un détraqueur dans mon ventre

Craquantes chips de chou kale 

Pâté végétal fermenté 100% cru 

Frites d’avocat

🏋🏻‍♀️

J’ai testé la marque Long Tall Sally pour les femmes de grande taille

By Philosophine | Beauté Santé , Vie collective

Aujourd’hui, nous allons aborder un sujet qui sort de la thématique habituelle du blog mais dont j’avais envie d’évoquer parce qu’il concerne un peu plus de 5% de la population féminine dont je fais partie : trouver des vêtements à sa taille quand on mesure plus d’1m75. 

Être à l’aise dans ses vêtements, c’est important tant pour le confort que pour la confiance en soi. S’il existe bien un rayon « grande taille » destiné aux femmes fortes dans la plupart des magasins, les femmes de grande taille sont, quant à elles, encore trop négligées. 

Bien que certaines enseignes aient fait l’effort de diversifier leurs longueurs de pantalon, le reste de la garde-robe est totalement oublié. Malheureusement, il ne suffit pas d’ajouter quelques centimètres aux extrémités. C’est le vêtement dans son entier qui doit être repensé pour que la taille soit à sa place, ainsi que les coudes, les genoux, réajuster la largeur des épaules et même celle des ourlets pour les filles qui ont des grands pieds ! Et oui ! 

Petite présentation de moi. 

Je culmine à 1m79 pour un poids plume de 52 kilos. Je taille du 36/38 pour une longueur d’entrejambe de 90 cm. Il faut compter une longueur de 67cm pour que les manches couvrent mes poignets.

Je n’aurai peut-être pas autant de difficulté si je n’étais pas si filiforme mais c’est mon tempérament. C’est pourquoi une taille S standard est beaucoup, beaucoup trop petite en longueur et qu’une taille L est certes un plus longue mais beaucoup beaucoup trop large… Alors je me résous à prendre entre les deux : un peu trop large et un peu trop court. Quoi que je porte, j’ai toujours cette sensation d’être fagotée comme l’as de pique.  

Et puis, histoire d’en ajouter une couche, je suis très sensible aux matières, au toucher. J’ai besoin de tissus doux, chauds, qui épousent parfaitement le corps et donnent l’effet d’une seconde peau. Je suis facilement gênée par les coutures, les élastiques, les ceintures, certains tissus synthétiques… Ainsi, porter des vêtements particulièrement féminins peut être un vrai calvaire, et d’autant plus s’ils sont mal ajustés.

Trouver des vêtements longs, confortables, jolis et féminins est un défi… de taille.  😎 

Et puis j’ai découvert Long Tall Sally… 

Cela faisait un moment que je scrutais le site de Long Tall Sally, une marque anglaise. Mais au vu de mon mini budget et parce que je déteste faire du shopping suite à mes nombreux échecs passés, j’hésitais… Et puis, après une période difficile, j’ai eu besoin de prendre soin de moi, de me chouchouter et j’ai eu envie de m’offrir ce qu’il y a de mieux pour mettre en valeur ma silhouette. Alors je me suis lancée. J’ai acheté 4 produits basiques profitant de quelques promotions : un legging basique, un haut à manches longues, un pantalon de sport et une longue chemise d’été. Des pièces abordables, histoire de tâter le terrain en douceur… 20 ans d’échecs vestimentaires, ça marque ! 

Le choix de la taille

En découvrant le guide des tailles de chez Long Tall Sally, j’ai été surprise de voir que ma morphologie correspondait à une taille XS. Le XS standard des magasins traditionnels est inenvisageable. Sceptique, j’étais curieuse de voir ce que ça allait donner… 

Après une semaine de doutes et d’excitation, j’ai reçu mon colis. À mon grand soulagement, tout me va comme un gant ! C’est une sensation très étrange d’avoir un legging qui non seulement galbe le corps mais en plus plisse sur la cheville tellement il est long ! Quant aux manches qui recouvrent mes poignets sans que ça flotte en dessous des bras… quel plaisir, quel confort ! 

Ce que j’ai aimé : 

  • les longueurs, des vêtements presque « faits sur mesure »
  • la qualité est relativement bonne sans être exceptionnelle
  • les finitions sont correctes
  • les promotions sont intéressantes et régulières.

Ce que je n’ai pas aimé : 

  • Pas assez de produits avec des matières naturelles, non synthétiques.
  • Un style un peu trop « classique » destinée davantage aux femmes mûres et féminines qu’à l’ado attardée que je suis 😎  Le jour où je pourrai réellement choisir mon style de vêtement, je serais aux anges ! Mais si on s’en tient aux basiques, on peut déjà trouver pas mal de choses.
  • Le prix ! Comptez en moyenne une centaine d’euros pour un jean, 80 euros pour un pull et… 72 pour un pyjama ! Ouille… ça fait mal  😛 

Les chaussures 

S’il est encore possible de retoucher un vêtement pour l’ajuster à sa taille, il n’en est point possible avec les chaussures. Long Tall Sally dispose d’une gamme bien fournie pour les grandes allant du 41 au 47. Bottes, converses, ballerines, sandales… Par chance, je n’ai pas le souci de devoir trouver des chaussures adaptées avec mon « petit » 38/39 (allez savoir pourquoi mes pieds n’ont pas grandi 🙄 ) donc je ne serais pas à en mesure de répondre à vos questions pour le domaine des petons. 

Mes envies 

Depuis cette découverte, j’ai envie de me faire plaisir, de rattraper ces années de frustration. Je regarde à nouveau les vêtements dans les magasins juste pour me donner une idée des styles. J’ai plus qu’à mettre de l’argent de côté pour petit à petit refaire ma garde-robe au complet avec quelques pièces maîtresses que je compte bien acheter chez Long Tall Sally.  Il y a tellement de vêtements « basiques » que j’ai toujours rêvé de porter mais qu’il m’était jusqu’à présent impossible de trouver à mes mensurations, telle qu’une simple chemise en coton, une veste d’entre-deux saisons, un pyjama long… 

Quelques unes de mes envies…

 

Et vous, connaissez-vous Long Tall Sally ? Si oui, qu’en pensez-vous ?  

Long Tall Sally

⭐️

Découvrez Long Tall Sally :

Long Tall Sally

⭐️

Altitudes

Altitudes est une association visant à réunir les personnes de grandes tailles dans le but d’échanger, de partager des astuces, des bons plans, d’organiser des rencontres, des sorties shoppings, etc…

⭐️

⭐️

Couture

Pour celles qui voudraient se mettre à la couture, voici un ouvrage qui m’a l’air sympa !  

⭐️

 

La continence des règles, expérience & hypothèses.

By Philosophine | Beauté Santé

Un jour, mon corps m’a fait découvrir un phénomène in-croy-able et totalement inconnu ! Enfin… jusqu’à ce que j’apprenne que ça n’avait rien d’extraordinaire et que j’étais loin d’être la seule à le vivre…(zut). Ça a même un nom, on appelle ça la continence des règles, flux instinctif libre ou encore free-flow instinct… in english. C’était tellement génial que j’ai voulu aborder le sujet sur les réseaux sociaux parce que quand un truc est génial, j’aime le partager avec la Terre entière et qu’à cette époque on en parlait très peu. Mais à la vue des réactions – principalement masculines 🙄 – « Hein ? Quoi ? Comment ? Mais ce n’est pas naturel 😯  » je suis encore passée pour la fille bizarre qui fait des trucs bizarres.




 

Heureusement, les choses ont changé.

Avant de poursuivre la lecture de cet article, sachez que ce n’est pas un truc bizarre, c’est tout à fait naturel et il n’y absolument rien à faire. Pas de rituel magique – ou satanique… ou de ce que vous voulez… – seulement se ré-approprier son corps et être à l’écoute de celui-ci. Oui c’est tout. Enfin presque…

🌸 Qu’est-ce que la continence des règles ?

La continence des règles, c’est pouvoir ressentir le moment où il y a nécessité d’évacuer ses règles et de les retenir le temps de se déplacer jusqu’aux toilettes. De la même manière qu’on peut ressentir et retenir une envie de faire pipi à une différence près : on ne retient pas aussi longtemps les règles qu’une envie de pipi d’après mes constats actuels. Mais sachez que je ne suis certainement pas arrivée au bout de mon expérience.

🌸 Quels sont les avantages ?

Lorsqu’on devient continente, la vision que l’on porte sur les règles est totalement différente. Elles ne sont plus perçues comme une contrainte mais comme un processus de nettoyage naturel voire même sacré du corps. Du moins c’est ce qu’il s’est passé pour moi. Ajouté à cela qu’on n’a plus besoin de protection outre éventuellement une petite serviette en tissu lavable pour éviter tout accident. C’est se sentir libre, tout simplement.

🌸 Comment fait-on pour « retenir » ses règles ?

En parcourant le net, j’ai découvert diverses méthodes permettant la continence des règles : muscler le périnée, habituer le corps à ne plus porter de protections, porter des vêtements amples, se faire confiance etc,. Je ne dis pas que ces techniques ne sont pas valables, elles fonctionnent parfaitement chez certaines femmes. Or, pour d’autres et notamment celles qui ont des règles abondantes voire douloureuses, pour qui cette période est un véritable calvaire, ces techniques ne suffisent pas. Auquel cas il peut s’ensuivre des sentiments d’impuissance et de culpabilité.

Avant de poursuivre et de vous donner quelques hypothèses & conseils, je vais vous raconter mon expérience.

🌸 Mon expérience personnelle de la continence des règles

Le bain dérivatif :

C’est au bout de quelques mois de pratique du bain dérivatif que le phénomène de la continence des règles est apparu. Avant cela, j’ignorais totalement son existence. Je remarquais à l’époque que la qualité de mes règles étaient totalement différente. Non seulement elles ne coulaient plus en continu, le sang semblait être moins liquide, d’une autre consistance de manière à former un block qui tombe au fond des toilettes et qui ne laisse quasiment aucune trace sur le papier, mais en plus je sentais venir le moment où il me faudrait « évacuer ». Si vous ne connaissez pas encore le bain dérivatif, je vous renvoie à cet article : L’incontournable bain dérivatif. En bref, c’est une méthode qui permet la remise en circulation et l’élimination des toxines du corps. Au-délà de ces deux fonctions, elle a un effet tonifiant sur les muscles et par conséquent sur le périnée.

Pour autant, je n’étais continente que les deux premiers jours de mes règles qui à l’époque pouvaient durer entre 5 et 7 jours. Il n’empêche que ça restait révolutionnaire pour moi. De plus, le syndrome prémenstruel dont je souffrais était atténué grâce au bain dérivatif que je pratiquais chaque matin. À l’inverse, lorsque j’étais moins assidue dans la pratique, le phénomène disparaissait malgré mes efforts pour le maintenir.

Hygiénisme & alimentation vivante :

Quelques années plus tard, j’ai découvert l’hygiénisme & l’alimentation vivante. Je me suis mise à manger beaucoup de fruits et légumes crus, à nettoyer mon organismes avec des cures de jus, des jeûnes, des lavements, etc. À cette époque je ne pratiquais plus le bain dérivatif ou ponctuellement. À mon grand étonnement, la continence des règles est réapparue de manière plus significative et s’est même vue être accentuée après un jeûne et plus surprenant encore, après une grande consommation de pastèques. Elle disparaissait à nouveau durant mes périodes de retour à l’alimentation non physiologique.

A l’heure actuelle, je ne suis pas encore continente à 100%. Cela varie d’un mois à l’autre selon mon hygiène de vie mais mes règles ne durent rarement plus de 4 jours et je n’ai plus aucune douleur. Pour autant, je ne saurais affirmer si elles sont plus ou moins abondantes qu’auparavant étant donné qu’elles ne s’écoulent plus du tout de la manière. Elles me semblent malgré tout relativement abondantes mais je dirais plus « concentrées » sur un court laps de temps.

🌸 Quelques informations & hypothèses…

Je ne vais pas vous faire un cours de physiologie détaillé. Honnêtement, je ne sais pas quels sont les mécanismes précis qui entrent en jeu dans ce phénomène. Cependant, je peux faire vous apporter quelques informations tirées de mes recherches et expériences.

Les règles et leur qualité sont directement reliées à l’état des glandes surrénales. Autrement dit, lorsque les glandes surrénales sont parfaitement détoxinées et régénérées, le cycle est régulier, sans douleur, avec un volume de sang normal. Je vous renvoie à l’extrait de vidéo de Thierry Casasnovas.

Si je fais le lien avec mon expérience, j’ai remarqué de manière récurrente une envie de pastèque quelques jours avant mes règles (la pastèque étant un bon détoxifiant du système rénal) avec comme conséquence une continence des règles plus accrue. Il en est de même après une cure de jus, un jeûne à l’eau ou un jeûne sec.

D’où l’importance de rétablir un terrain physiologique sain à l’aide d’une hygiène de vie et une alimentation adéquate. Pour cela, je vous renvoie au diverses vidéos d’introduction à droite de cet article.

Ceci étant fait, d’autres méthodes complémentaires pourront accroitre le phénomène de continence des règles comme le bain dérivatif par exemple.

🌸 De quelle manière agit le bain dérivatif ?

Le bain dérivatif favorise la remise en circulation et l’élimination des toxines et par conséquent participe à une meilleure qualité des règles. Pour autant, il ne fait pas tout. Rappelez-vous qu’il n’est qu’un outil parmi d’autres. Il ne remplace pas une hygiène de vie et alimentation physiologiques.

Il permet de maintenir les parties génitales au frais, reproduisant le phénomène de régulation de la température corporelle de l’homme a l’était primitif vivant sous la chaleur des tropiques. Le froid permettant la vasoconstriction des vaisseaux sanguins, on est en droit de se demander si la fraîcheur ne permettra pas le ralentissement de l’écoulement des règles.

Enfin, le bain dérivatif muscle le périnée pour un meilleur ressenti de l’instant où le corps s’apprête à évacuer les règles.

🌸 Quelques conseils pratiques en résumé.

  • Rétablir un terrain physiologique sain avec un bon fonctionnement rénal à l’aide d’une hygiène de vie & une alimentation adéquate.
  • Pratiquer le bain dérivatif pour favoriser l’élimination des toxines, maintenir une température physiologique du corps et muscler le périnée.
  • Porter des vêtements amples, en matière naturelle (coton, lin, soie, chanvre) toujours dans le but de maintenir une bonne température.
  • Muscler le périnée à l’aide de petits exercices.
  • Etre à l’écoute de son corps et apprendre à ressentir le moment où le corps s’apprête à évacuer.

🌸 Un petit mot sur les protections :

Les protections du commerce telles que les serviettes et les tampons sont toxiques et polluantes. Grâce à la continence des règles nous ne devrions plus en avoir l’utilité, exceptée une petite protection en tissu pour se protéger des éventuels traces ou accidents. Pour celles qui ont encore besoin de protections, optez pour des options saines et réutilisables telles que la coupe menstruelle ou les serviettes en tissu (vous trouverez quelques exemples à droite de cet article).

432022s1vheyatjs

À l’issue de cet article et de ses explications – non ésotériques -, je souhaite avoir pu vous aider, vous inspirer ! J’espère aussi que vous aurez compris que je ne suis pas une fille bizarre (quoique…) qui fait des trucs bizarres ! 😜 Comme toujours, n’hésitez pas à me faire part de vos remarques, de vos témoignages, de vos questions dans les commentaires ! Bye 😘

La continence des règles 1

Crédit photo : https://minasmoke.carbonmade.com

🌸

Les alternatives aux protections jetables :

La coupe menstruelle

Vous en trouverez différentes marques de différentes tailles.

(Cliquez sur l’image pour accéder au produit)

La continence des règles 2

🌸

Les serviettes en tissu

Plusieurs formats : de jour, de nuit, ou le simple protège slip qui suffit lorsqu’on est continente. Vous trouverez différents modèles chez Greenweez ou ailleurs. Celles que j’utilise sont en chanvre et coton : vous les trouverez ici.

(Cliquez sur l’image pour accéder au produit)

🌸

Changer son mode de vie et son alimentation de manière adaptée – Thierry Casasnovas

« Toutes les explications, l’accompagnement nécessaire pour changer son mode de vie et son alimentation à votre rythme, avec des critères d’évaluation et de choix … »

🌸

Cahier de transition alimentaire relatif à la vidéo que vous pouvez télécharger gratuitement :

transition alimentaire

🌸

Règles et glandes surrénales – Thierry Casasnovas :

« Une fois que les glandes surrénales sont vraiment profondément détoxifiées et régénérées, on retrouve une régularité, par contre pas de douleurs, un volume normal et une facilité. »

 

🌸

Articles annexes :

L’incontournable bain dérivatif

Adieu syndrôme prémenstruel

Un détraquer dans mon ventre, le nettoyage des intestins grâce aux lavements

Cure de jus – Printemps 2015

Défi : Jeûne alterné – Printemps 2016

J’ai testé la recette de baume à lèvres d’Antigone

By Philosophine | Beauté Santé

Je ne suis pas une grande amatrice de cosmétique – depuis le temps vous devez certainement commencer à me connaître – ce qui ne m’empêche pas d’aimer prendre soin de moi avec un minimum de produits bruts et naturels. J’adore faire mes petites tambouilles avec ce que je trouve au fond de mes placards. C’est gratifiant, économique et on sait ce qu’il y a dedans.

Cet hiver j’ai testé l’une des recettes de baume à lèvres d’Antigone, j’attendais d’avoir suffisamment de recul avant de vous en parler. Jusqu’à présent, j’achetais l’un des baumes à lèvres les plus chers que je trouvais en magasin bio, étant facilement sujette aux gerçures j’avais besoin de quelque chose de très protecteur. Jusqu’au jour où j’ai découvert l’huile de coco devenue mon huile chouchou que j’utilise partout partout partout (cheveux, peau, oil pulling, dentifrice etc…). 😀 Mais l’huile de coco n’a pas la texture d’un vrai baume et je trouvais que ce n’était pas suffisant au niveau efficacité.

Alors j’ai cherché et j’ai trouvé la recette d’Antigone dans son article très complet auquel je vous renvoie : Faire son baume à lèvres maison, c’est facile !

🌺




🌺

La recette de base à retenir est très simple, pour ce faire il vous faut :

  • un beurre végétal comme le karité ou le cacao
  • une huile végétale selon les propriétés recherchées
  • de la cire
  • de l’huile de germe de blé pour la conservation
  • un parfum (quelques gouttes d’H.E)
  • un colorant naturel pour les plus créatifs (facultatif)

J’ai opté pour le beurre de karaté, l’huile de noix de coco (of course !), de la cire de candelilla trouvée chez Aromazone, de l’huile de germe de blé et de l’huile essentielle de géranium. J’ai hésité entre vanille et géranium et c’est ce dernier qui l’a emporté pour ce premier test, sans regret.

Le prix de revient pour un baume d’une 15aine de grammes est de moins d’un euro et se conserve 10-12 mois.

J’ai récupéré des petits pots en verre de gelée royale de chez ma grand-mère, hyper trop mignons pour un rendu très naturel et authentique. Le seul petit inconvénient dû à la texture fait qu’il est difficile de le prendre avec le doigt, j’utilise donc un petit bâtonnet. Pour un rendu plus crémeux, il aurait fallu mettre un peu moins de cire. En revanche, idéal pour en faire un stick.

Niveau efficacité, c’est le top du top ! Validée également par ma maman qui a eu le droit à son petit pot 😉

 

🌺

La recette inspirée du baume à lèvres « Fleur » d’Antigone :

  • 5g de beurre de karité
  • 5g d’huile de noix de coco
  • 2g de cire candelilaa
  • 2 gouttes d’huile de germe de blé
  • 2 gouttes d’H.E de géranium

Faires fondre au bain-marie le beurre de karité, l’huile de coco et la cire de candelilla. Otez du feu puis ajoutez l’huile de germe de blé et l’H.E de géranium. Remuez avant de remplir le contenant de votre choix puis laissez refroidir.

🌺

🌺

Fabriquer soi-même son mascara & son eye-liner !

By Philosophine | Beauté Santé

Hey ! Aujourd’hui on va fabriquer soi-même son mascara & son eye-liner avec quelques ingrédients seulement ! Vous allez voir, c’est super simple et ça fait son effet. Bon j’avoue, je ne suis pas une grande fan de cosmétiques et donc je peux difficilement faire de comparaison avec les produits du commerce que je n’achète pas, ou très peu. Cela dit, ça fait quelques mois maintenant que j’utilise ces deux produits faits maison et ils me conviennent très bien. J’espère que vous aimerez aussi !

En plus d’ajouter une touche de féminité, ils sont de véritables soins. Tant qu’à faire… autant joindre l’utile à l’inutile (je sais, c’est bizarre ce que je raconte mais je me comprends 😛 ).

 

🌸

 

🌸

Pour ce faire, vous aurez besoin de quelques ingrédients que l’on trouve facilement en boutique bio, pharmacie ou sur le site Aroma-zone (vous trouverez également les contenants vides) ou sur Amazon :

  • Deux contenants vides spécifiques et un compte-gouttes.
  • De l’huile de ricin. Une véritable panacée pour les cheveux et les poils, elle augmente et épaissit la pilosité, accentue la pousse. Vous pouvez donc l’utiliser dans vos masques pour les cheveux. Favorisant l’élimination des déchets, elle est très utilisée en cataplasme sur un organe défaillant ou toute zone à traiter. Egalement bon pour la peau, en masque, en massage. C’est un produit incontournable que nous devrions tous avoir chez soi. Seul inconvénient, sa texture très visqueuse.
  • De l’aloe vera. Excellent hydratant pour la peau et les cheveux, vous pouvez ajouter de l’aloe vera dans vos masques, vos shampooings et tous vos soins pour la peau. Egalement utilisée en interne, elle protège des infections, renforce le métabolisme et stimule le système immunitaire.
  • Du miel. Excellent hydratant, idéal pour les soins de la peau et des cheveux.
  • Du charbon végétal actif en guise de colorant noir. Excellent détoxifiant, il peut se prendre en complément pour nettoyer votre corps, notamment la sphère intestinale.
  • De l’huile de germe de blé qui vous servira pour la conservation de toutes vos cosmétiques.

Comment procéder :

J’ai eu quelques soucis avec mon pot de charbon impossible à ouvrir. Probablement un défaut de fabrication. J’ai dû massacrer le couvercle à coups de ciseau pour en venir à bout. Seulement voilà, le charbon sous forme de poudre fine est très très trèèèèèèèèès volatile. J’en ai foutu partout. Mais c’était plutôt rigolo (cf photo à droite 😀 ).

Les contenants ayant de petites ouvertures, l’opération « remplissage » est délicate. C’est pourquoi je l’ai faite avec un compte-gouttes. J’ai prélevé les ingrédients un par un et les ai mis dans le contenant. Puis j’ai secoué pour obtenir une texture homogène. Vous pouvez également préparer votre mixture dans un bol, mélanger puis remplir votre petit contenant au compte-gouttes mais la première solution reste la plus rapide.

Résultat : je vous ai dit plus haut que l’huile de ricin permettait la pousse et l’épaississement des poils. Et bien oui, ça marche ! Depuis que j’utilise mon mascara, disons 2 à 3 fois par semaine voir même moins souvent, j’ai constaté en quelques semaines que mes cils étaient plus épais, plus noirs, plus longs ! Quand je vous disais que ces recettes étaient de véritables soins 😀

Alors, ça vous tente ? Tout ceci m’a donné une idée…. j’ai bien envie d’essayer de fabriquer mon propre kajal indien à base de camphre et du charbon…. Affaire à suivre !

fabriquer soi-même son Mascara & son eye-liner

🌸

Ce qu’il vous faut….

Pour le eye-liner :

🌸

Pour le Masacara :

🌸

🌸

 

No’poo, un an après : compte rendu de mon défi

By Philosophine | Beauté Santé

Il y a un an, rappelez-vous, je décidais de stopper l’utilisation de shampoings et autres produits capillaires. On appelle ça « no’poo ». Bien qu’ayant une démarche naturelle avec mes cheveux depuis une bonne dizaine d’années, l’idée de ne plus dépendre d’aucun produit m’attirait fortement, en accord avec mon mode de vie minimaliste. Je consacrais alors un article expliquant ma démarche Comment et pourquoi je ne me lave plus les cheveux, et me lançait un défi que vous avez pu suivre mois après mois sur la page du défi.




 

Un an s’est écoulé, où en suis-je aujourd’hui ? Ai-je relevé le défi de ne plus dépendre d’aucun produit ?

Hmmmm non 😇 Mais… ce n’est pas pour autant que j’ai raté mon défi, bien au contraire. Revenons quelques moins en arrière.

En septembre 2014, je commence par espacer les shampoings (Lush à l’époque). Un mois plus tard, je bannis le shampoing pour passer aux poudres lavantes (pois chiche & shikakai). Je découvre par la même occasion les shampoings secs, les wo (lavages à l’eau seulement), le brossage intensif quotidien, les cures de sébums et autres soins.

Les shampoings secs (farine, cacao etc….) :

Honnêtement, je n’aime pas ça du tout. D’une, je ne trouve pas ça pratique à appliquer. De deux, il est difficile de s’en débarrasser. Mes quelques expériences ne m’ont pas convaincue même en dépannage. J’ai donc laissé tomber.

Les poudres lavantes :

J’ai utilisé la farine de pois chiche dans un premier temps mélangé à de la poudre de shikakai jusqu’au jour où j’ai testé le… rhassoul ! Mon coup de coeur qui rend les cheveux doux et brillants. Actuellement j’alterne entre shikakai (parce que j’aime bien aussi le shikakai qui donne du volume à mes cheveux) et le rhassoul avec du miel et quelques gouttes d’huile essentielle d’Ylang-Ylang. Le henné peut également servir de poudre lavante en plus d’être un excellent soin colorant.

J’ai remarqué que les besoins évoluaient au fil du temps et donc les recettes aussi. Une recette qui marchait très bien au début peut ne plus du tout convenir au fil de la régénération des cheveux. C’est pourquoi il n’y a pas de recette « miracle ».

Les WO (water only) :

Mes premiers WO furent un désastre et laissaient mes cheveux poisseux. Dénutri, déstructuré par des produits décapants (qu’ils soient chimiques ou naturels), il faut un certain temps avant que le cheveu ne retrouve sa texture d’origine. Sans parler de la production de sébum entravée par les produits agressifs mais également par l’alimentation. Nous verrons cela plus tard. Un des moyens efficaces pour réguler la production de sébum est d’arrêter tout produit (même les poudres) durant un mois et ne faire que des WO, le moins possible. On appelle ça « le mois sans rien ». J’ai tenu 26 jours mais cela a suffit pour constater une nette différence qui m’a permis d’espacer les lavages.

Le brossage :

Je reconnais que dans mon cas, le brossage a été d’une importance capitale pour espacer les shampoings. Il permet de répartir le sébum jusqu’aux pointes et par conséquent d’éviter les racines grasses et de nourrir les longueurs. Pour un résultat optimum, il est important de nettoyer régulièrement la brosse avec de l’eau, du savon et du bicarbonate.

La cure de sébum :

La cure de sébum consiste à ne pas se laver les cheveux, ni même à l’eau durant trois semaines, un mois ou plus afin que de produire suffisamment de sébum pour le répartir sur l’ensemble de la chevelure et nourrir les cheveux en profondeur. J’en ai fait deux, la première en mars, la seconde en octobre dernier. Je n’ai pas réussi à aller au delà de 16 jours mais j’ai obtenu malgré tout des effets incroyables. Même si ce n’est pas le soin le plus facile à mettre en pratique d’un point de vue social, il reste l’un des meilleurs et des plus naturels selon mon expérience.

Les soins :

Outre les cures de sébum, j’essaie d’appliquer régulièrement des masques sur les longueurs qui ont encore tendance à être un peu sèches. Mon but étant de laisser grandir mes cheveux d’une vingtaine de cm, il est donc important de les nourrir et de les protéger. J’aime particulièrement utiliser l’huile de coco. D’une parce qu’elle est très efficace et de deux parce que je l’utilise quotidiennement dans mon alimentation et mes autres cosmétiques. Comme je n’aime pas avoir 36 produits différents chez moi, je m’en tiens donc à l’huile de coco.

Il m’est arrivé d’improviser quelques recettes à base d’oeufs ou d’avocat avec des restes de la cuisine mais j’avoue être un peu trop faignasse pour le faire régulièrement. 😛 Et puis je préfère rester dans la simplicité. J’applique de temps à autre de l’aloé véra en soin après le lavage, idéal pour l’hydratation.

Pour déterminer quel type de soin est le plus adapté à vos cheveux, je vous recommande le Test de porosité des cheveux.

Le henné :

C’est un soin colorant que j’aime beaucoup. Il renforce et protège le cheveu, lui donne du volume et colore de manière naturelle. Ma recette est toujours la même : henné du Rajasthan + poudre d’indigo. Cela permet d’obtenir une couleur très foncée, proche de ma couleur naturelle, à laquelle je rajoute un peu de poudre de sidr pour fixer la couleur. Vous trouvez la recette ainsi que toutes les informations pratiques dans la colonne de droite.

Les rinçages :

Il m’est arrivé de faire quelques rinçages au vinaigre de cidre lorsque l’eau du robinet est trop calcaire mais ça reste exceptionnel – j’ai horreur de l’odeur du vinaigre – même si je reconnais ses vertus.

L’alimentation :

L’alimentation est un facteur non négligeable voire même plus important que n’importe quel soin externe. Mon alimentation se compose de 90% de fruits & légumes fruits (dont 70% de cru), il m’arrive parfois de faire des petits écarts sans conséquence et parfois de gros écarts avec des conséquences désastreuses sur mon corps et mes cheveux n’y échappent pas : perte massive, cheveux secs et ternes etc…. Mêmes conséquences lors des périodes de détox comme cet été par exemple où j’ai mangé beaucoup trop de fruits, délaissant les légumes et les jus verts riches en minéraux alors que mon corps n’est absolument pas prêt à assimiler exclusivement des fruits.

La réajustement de mon alimentation ainsi qu’une petite cure de sébum en ce mois d’octobre m’ont permis de retrouver de beaux cheveux vigoureux.

En bref, une alimentation alcalinisante, riche en minéraux est indispensable. Je vous renvoie à la vidéo de Thierry Casasnovas que vous trouverez dans la colonne de droite dans laquelle il parle d’alimentation mais aussi de soins permettant de décongestionner la zone du crâne.

Conclusion

Je ne suis pas encore prête à lâcher mes poudres pour le 100% WO et ce n’est au final, plus mon but premier. L’objectif étant de retrouver de beaux cheveux à l’état naturel sans dépendre de produits au quotidien. Défi réussi ! Je peux désormais me limiter à un lavage par semaine voire tous les 10 jours avec des poudres. Le reste du temps à l’eau seulement.

Petit à petit, j’ai retrouvé la véritable nature et texture de mes cheveux. Ce fut quelque peu déroutant au début au niveau du toucher. Les cheveux me semblaient totalement différents, beaucoup plus épais, plus robustes et moins lisses qu’avec les produits décapants. Néanmoins, on finit par s’habituer et même par apprécier cette belle masse de cheveux. Pour la couleur, je ne peux guère me prononcer puisque je les colore au henné. Mais il me semble malgré tout que ma couleur naturelle a légèrement foncé ou du moins est moins terne qu’avant – je le constate au niveau des racines lorsque mes cheveux repoussent.

Ce fut donc une expérience très positive, sans grande difficulté, sans découragement contrairement à ce que je peux lire parfois sur les groupes consacrés au No’poo. Cela demande tout de même de la patience, de la confiance et un peu de courage notamment lors du mois sans rien et des cures de sébum car socialement ce n’est pas ce qui a de plus facile à gérer. Mais le résultat en vaut la peine !

Merci

Je vous remercie de m’avoir suivie – ou pas 😎 – tout au long de ce défi et on se retrouve bientôt pour de nouvelles aventures !

Comme toujours, si vous avez des questions, des remarques ou que vous souhaitez témoigner, les commentaires sont ouverts !

Portez-vous bien ❤️

 

no'poo

🌸

Articles précédents :

Comment et pourquoi je ne me lave plus les cheveux

No-poo….. le défi

🌸

Résultat en photos ! (septembre 2015)

 

🌸

Ma recette du moment :

no'poo

Rhassoul ou shikakai
Miel

H.E Ylang-Ylang

🌸

no'poo

Brosse de chez Tek en poil de sanglier.

🌸

Soins :

J’utilise l’huile de coco de quantité crue quotidiennement dans mon alimentation et mes cosmétiques. Une pure merveille ! 

🌸

Henné :

no'poo

J’achète mes poudres colorantes chez Henné et soins d’ailleurs, les produits sont d’excellente qualité.

Ma recette du moment (pour des cheveux jusqu’à la taille) :

100g de henné du Rajasthan
200g de poudre d’Indigo (pour foncer la couleur)
2 cuillères à soupe de sidr (permet de fixer la couleur)

🌸

Questions de cheveux, Thierry Casasnovas

 

🌸

 

Les bains de bouche à l’huile en résumé – Oil pulling

By Philosophine | Beauté Santé , Je me régénère

oil pulling

 

La santé commence dans la bouche….

Aujourd’hui, je vous présente en résumé l’une de mes pratiques quotidiennes : le bain de bouche à l’huile, également appelé oil pulling ou gandush. Outre ses bienfaits bucco-dentaire, elle a de nombreux effets bénéfiques sur la santé en général. Pour d’amples informations, je vous renvoie à cet article : le bain de bouche à l’huile

Chaque matin, c’est l’une des premières choses que je fais au réveil en même temps que ma séance de bain dérivatif. Accompagnée d’un bon livre, impossible de trouver le temps long. Je peux parfois garder l’huile en bouche une trentaine de minutes – encore plus si je fais de longues séances de BD ou si ma lecture est passionnante  😎  ). 

Cela fait bientôt un an que je pratique l’oil pulling à l’huile de noix de coco – la seule que j’arrive à garder en bouche – quotidiennement. Si mes dents sont assurément plus blanches et plus propres, j’attends encore des résultats quant aux potentielles caries dont je suis très facilement sujette et qui me posent à l’heure actuelle de gros problèmes. C’est pourquoi j’ai crée la page de La régénération des dents sur laquelle vous pourrez y puiser des infos pertinentes puisées à droite à gauche ainsi que les actions que je tente de mettre en place pour ma propre régénération. 

J’attends avec impatience vos témoignages ! 

 




Mon dentifrice reminéralisant.

By Philosophine | Beauté Santé , Je me régénère

Dans le cadre de mon défi de la régénération des dents, je me suis concocté un dentifrice reminéralisant, une recette faite à partir de différentes sources trouvées sur le net. Cette recette contenant plusieurs poudres abrasives alors si vous souhaitez l’utiliser, évitez le brossage intensif. Privilégiez un bain de bouche et un brossage doux.

🍃



🍃

dentifrice reminéralisantL’huile de coco :

Anti-bactériennne, elle est très appréciée des adeptes de l’oil pulling (bain de bouche à l’huile), elle fait une excellent base de dentifrice et favorise une bonne hygiène dentaire. Vous trouverez l’huile de coco en boutique bio, privilégiez-la crue. Grande consommatrice de coco, j’achète la mienne en pot d’1L sur le site Keimling*. La qualité est excellente.

*Edit : Hélas, Keimling n’exporte plus en France… snif.

🍃

dentifrice reminéralisant Le carbonate de calcium :

Reminéralisant. Abrasif, il permet d’éliminer les impuretés et la plaque dentaire. On le trouve pour quelques euros dans certaines pharmacies (celles qui font des préparations) ou en ligne.

🍃

 

dentifrice reminéralisant Bicarbonate de soude

Abrasif, il permet d’éliminer les impuretés et le plaque dentaire. Il a aussi pour avantage de neutraliser l’acidité. (Attention ! Vérifiez que votre bicarbonate est « alimentaire » et non « technique » comme celui de la photo.)

🍃

 

dentifrice reminéralisant Terre de diatomée :

Reminéralisante grâce à la silice et aux oligo-éléments qu’elle contient. Egalement abrasive. Vous la trouverez en boutique bio, disponible aussi en ligne.

🍃

 

dentifrice reminéralisant Xylitol :

Issu de la sève de bouleau, le xylitol est un édulcorant naturel. En plus de son pouvoir sucrant, le xylitol aurait les propriétés de prévenir et même de guérir les caries. Je vous invite à lire cet article « Le xylitol, un sucre miracle pour les dents ? ». On le trouve en boutique bio, également sur en ligne.

🍃

dentifrice reminéralisant H.E de Tea Tree :

Anti-bactérien, elle participe à l’hygiène buccale et permet le blanchissement des dents. Quelques gouttes d’huile essentielle de Tea Tree suffiront pour parfumer naturellement votre dentifrice.

🍃

dentifrice reminéralisant

🍃

Ingrédients :

5 portions d’huile de coco
5 portions de carbonate de calcium
2 portions de bicarbonate de soude
1 portion de terre de diatomée
3 portions de poudre de xylitol
Quelques gouttes d’huile essentielle de Tea Tree

🍃

Ustensiles :

Un bol 1 cuillère Un petit pot

Dans un bol, versez chacun des ingrédients, mélangez jusqu’à ce que la préparation soit homogène. Puis versez dans un petit pot hermétique.

🍃

Comment je l’ai évoqué en début d’article, il est recommandé d’éviter le brossage intensif et de privilégier le bain de bouche avec brossage doux.

Dans le cadre de mon défi de la régénération des dents, je commence l’utilisation de ce dentifrice dès aujourd’hui, soit le 8 mai 2015. Le goût n’est pas désagréable, attention toutefois à l’huile essentielle de Tea Trea qui parfume un peu trop à mon goût, j’en mettrais moins la prochaine fois !

🍃

 

 

>