Je me suis achetée des vêtements et ça me plait ! #défides100jours

By Philosophine | Défi des 100 jours

J’ai fait une folie. Une grosse folie ! J’ai dépensé de l’argent pour acheter des vêtements neufs. Oh peut-être que pour vous, cela semble anondin… mais pour moi c’est un événement.

Mes économies de l'année

Je n’ai pas fait cela sur un coup de tête, le projet était mûrement réfléchi. Tout au long de l’année 2017, j’ai mis 5 euros par semaine dans un pot, dans le but d’avoir de l’argent au moment des fêtes. Soit pour passer Noël plus sereinement, soit pour un projet spécifique. 

acheter des vêtements neufs

More...

J’ai récolté 265 euros. 

En décembre dernier, je vous avais fait part de la marque Long Tall Sally, spécialisée dans les vêtements pour femmes de plus d’1m73. Après maintes hésitations, je m’étais décidée à faire une commande « test » de quelques habits classiques et financièrement abordables. Car ça reste une marque assez onéreuse pour quelqu’un qui est au RSA. Ces habits se sont révélés être totalement à ma taille et tellement confortables que je portais mon nouveau pyjama nuit et jour…

cagnotte

Alors avec mes 265 euros, je voulais renouveler l’expérience mais cette fois en m’achetant les vêtements du quotidien qui me posent vraiment problème tels que vestes, hauts à manches longues, vêtements de sport et de randonnée… dans le but de me créer un choc, un déclic, une abondance de bien-être.

Mes difficultés à acheter du neuf

Pendant des années, je ne me suis pas ou très peu autorisée à acheter des vêtements neufs parce que quoique j’achètais, rien ne m’allait parfaitement bien. Rien n’était à ma taille, rien n’était confortable, rien ne me couvrait suffisamment pour que je n’ai pas froid, rien n’était conçu pour que je ne sente pas les coutures, la taille au mauvais endroit, ou ne bloque mes mouvements. 

Alors tant qu’à acheter des vêtements mal ajustés, autant les acheter d’occasion. C’était inimaginable pour moi de mettre plus de quelques euros pour des vêtements dans lesquels, à coup sûr, je me sentirai mal ou moyennement bien dedans et qui risquaient de rester au fond du placard. Parce qu’au final, je portais toujours mes vieilleries les plus confortables, que je n’avais pas vraiment choisies et qui ne me mettaient guère en valeur.

J'ai acheter des vêtements neufs ! 

Dès le début du défi des 100 jours, j’ai profité des soldes pour me lancer. Parce que je savais que cet événement pourrait potentiellement changer ma vie. Et ça n’a pas loupé.

Au final, ce n’est pas 265 euros que j’ai dépensés mais 365 !  Soit l’équivalent d’un euro par jour pendant un an, donc pas grand chose ! (Relativisons !)

Cela dit, je ne sais pas si je me serais laissée aller à dépenser 100 euros de plus que prévu si ça n’avait pas été dans le cadre du défi des 100 jours…

J’ai acheté un deuxième pyjama d’hiver (méga long et confortable), une veste polaire cintrée pour les randos, une veste en jean pour le printemps (j’en suis trop fan), une chemise cintrée (la première de ma vie !), un cardigan, un sweat de sport, et des hauts simples à longues manches. Je n’ai pas encore osé me lancer dans les jeans et les pantalons car je ne sais pas de quelle manière les choisir. Pas grave, ce n’est pas le plus urgent. Tant que j’ai mes grandes bottes pour masquer les longueurs trop courtes, ça va.

Si tu souhaites te lancer dans l’aventure, je t’invite à commander le cahier d’exercices de Lilou et Christian. Il sera ton guide durant les 100 prochains jours.

Un confort de vie inestimable

Depuis que j’ai reçu ces vêtements qui mettent en valeur ma silhouette, en plus d’être à l’aise, mon regard sur moi-même a changé. J’accepte beaucoup mieux ma taille et ma minceur, pour ne pas dire maigreur. Et même que j’arrive à me trouver jolie ! Je ne suis pas en train de dire que les vêtements déterminent la beauté d’une personne mais que des habits bien ajustés mettent quiconque en valeur, quelque soit sa morphologie. Ce qui  peut grandement contribuer à la confiance en soi.

Le confort de vie que j’ai gagné grâce à ces quelques vêtements est inestimable. Avant cela, j’appréhendais de devoir m’habiller au moment de sortir parce que ça m’empêchait d’être à l’aise dans mon corps. Les personnes présentant des troubles du spectre autistique ont généralement plus de difficultés à s’habiller à cause d’une grande sensibilité sensorielle. D’où peut-être ces sensations de mal être amplifiées chez moi.

Sortir des habitudes et des croyances

Ma manie à vouloir n’acheter que l’essentiel m’empêchait de voir qu’avoir des vêtements ajustés était une nécessité et non quelque chose futile. Peu importe le prix.

Je suis contente d’avoir osé franchir ce pas, d’avoir osé investir dans quelque chose qui n’est pas en adéquation avec mon budget en sachant que cela va réellement m’apporter du confort à long terme et participer à un réel changement de vie. Je suis contente de m’avoir fait ce cadeau et de me dire que je le mérite.

J’imagine ces petites choses anodines en apparence qui amélioreraient ma vie de façon spectaculaire avec plus de moyens financiers. Et ça me donne d’autant plus envie de dénouer ces blocages liés à l’argent et à l’abondance en général. 

J »ai déjà hâte de sentir ce que ça fait de porter un pantalon – long !! – de chez LTS et de me délecter de ce confort et de ce bien-être.

Et vous, quelle folie avez-vous faite dernièrement ? Dites-moi tout !

Dans le prochain article, nous ferons un bilan des 25 premiers jours.

About the Author

Semeuse de graines de bien-être !

  • Eddga dit :

    Bonjour Philosophine !
    Je suis content que tu ais pu te faire plaisir, si ça contribue à améliorer ton confort et ton image de toi alors tu as vraiment eu raison d’avoir sauté le pas. Comme dans tout il ya un juste milieu à trouver, savoir améliorer son quotidien sans tomber dans de la surconsommation.
    Moi aussi j’ai fais qq folie, un casque audio sans fils et une radio 🙂

    • Philosophine dit :

      Voilà, il faut savoir s’offrir un minimum de confort. D’ailleurs, je me suis offert le premier pyjama dont je parle dans l’article grâce aux généreux dons reçus durant le calendrier de l’Avent 😀 C’est ça qui a été un déclencheur. Hi hi ^_^

      Ravie que tu te sois fait plaisir aussi avec des achats utiles !

      Au plaisir de te lire 🙂

  • sahracroft dit :

    J’ai adoré lire cette article 🙂 et ressentir ta joie 🙂
    Merci.
    J’ai le même probleme vestimentaire, depuis petite, depuis toujours en fait, c’est la croix et la bannière pour m’habiller… je ne supporte pas les matières des vêtements, les coutures, le cintré, les boutons, les braguettes, les élastiques (jamais porté de soutif sauf pour le sport et c’était terrible pour moi…) Les vêtements sur mon corps c’est un enfer, et je me roulais en hurlant sur mon lit quand ma mere le matin avait le malheur d’essayer de m’enfiler un jean ou des collants etc…
    Ca n’a pas changé, et je n’ai jamais compris pourquoi j’ai ce malêtre alors que les gens autour de moi semblent ne ressentir aucuns malaises au contact de leurs vêtements sur leur peau.
    Depuis toujours je m’habille en survêtement, et haut en coton 🙂 plus c’est large, plus on se sent comme dans un pyjama ( au lit j’enleve tout !! lol c’est encore mieux sans rien ahahah) et mieux c’est. Si j’ai le malheur de me forcer à porter quelque chose de beau mais de désagréable sur le corps je ne peux me concentrer sur rien !!! je fais que me gratter, je marcherai presque comme un robot pour éviter le contact lol c’est terrible 🙂
    Bonne journée à toi 🙂

  • >