La continence des règles, expérience & hypothèses.

Un jour, mon corps m’a fait découvrir un phénomène in-croy-able et totalement inconnu ! Enfin… jusqu’à ce que j’apprenne que ça n’avait rien d’extraordinaire et que j’étais loin d’être la seule à le vivre…(zut). Ça a même un nom, on appelle ça la continence des règlesflux instinctif libre ou encore free-flow instinct… in english. C’était tellement génial que j’ai voulu aborder le sujet sur les réseaux sociaux parce que quand un truc est génial, j’aime le partager avec la Terre entière et qu’à cette époque on en parlait très peu. Mais à la vue des réactions – principalement masculines 🙄  – « Hein ? Quoi ? Comment ? Mais ce n’est pas naturel 😯  » je suis encore passée pour la fille bizarre qui fait des trucs bizarres. 




 

Heureusement, les choses ont changé. 

Avant de poursuivre la lecture de cet article, sachez que ce n’est pas un truc bizarre, c’est tout à fait naturel et il n’y absolument rien à faire. Pas de rituel magique – ou satanique… ou de ce que vous voulez… – seulement se ré-approprier son corps et être à l’écoute de celui-ci. Oui c’est tout. Enfin presque…

🌸 Qu’est-ce que la continence des règles ? 

La continence des règles, c’est pouvoir ressentir le moment où il y a nécessité d’évacuer ses règles et de les retenir le temps de se déplacer jusqu’aux toilettes. De la même manière qu’on peut ressentir et retenir une envie de faire pipi à une différence près : on ne retient pas aussi longtemps les règles qu’une envie de pipi d’après mes constats actuels. Mais sachez que je ne suis certainement pas arrivée au bout de mon expérience. 

🌸 Quels sont les avantages ?

Lorsqu’on devient continente, la vision que l’on porte sur les règles est totalement différente. Elles ne sont plus perçues comme une contrainte mais comme un processus de nettoyage naturel voire même sacré du corps. Du moins c’est ce qu’il s’est passé pour moi. Ajouté à cela qu’on n’a plus besoin de protection outre éventuellement une petite serviette en tissu lavable pour éviter tout accident. C’est se sentir libre, tout simplement.

🌸 Comment fait-on pour « retenir » ses règles ?

En parcourant le net, j’ai découvert diverses méthodes permettant la continence des règles : muscler le périnée, habituer le corps à ne plus porter de protections, porter des vêtements amples, se faire confiance etc,. Je ne dis pas que ces techniques ne sont pas valables, elles fonctionnent parfaitement chez certaines femmes. Or, pour d’autres et notamment celles qui ont des règles abondantes voire douloureuses, pour qui cette période est un véritable calvaire, ces techniques ne suffisent pas. Auquel cas il peut s’ensuivre des sentiments d’impuissance et de culpabilité.

Avant de poursuivre et de vous donner quelques hypothèses & conseils, je vais vous raconter mon expérience. 

🌸 Mon expérience personnelle de la continence des règles

Le bain dérivatif

C’est au bout de quelques mois de pratique du bain dérivatif que le phénomène de la continence des règles est apparu. Avant cela, j’ignorais totalement son existence. Je remarquais à l’époque que la qualité de mes règles étaient totalement différente. Non seulement elles ne coulaient plus en continu, le sang semblait être moins liquide, d’une autre consistance de manière à former un block qui tombe au fond des toilettes et qui ne laisse quasiment aucune trace sur le papier, mais en plus je sentais venir le moment où il me faudrait « évacuer ». Si vous ne connaissez pas encore le bain dérivatif, je vous renvoie à cet article : L’incontournable bain dérivatif. En bref, c’est une méthode qui permet la remise en circulation et l’élimination des toxines du corps. Au-délà de ces deux fonctions, elle a un effet tonifiant sur les muscles et par conséquent sur le périnée. 

Pour autant, je n’étais continente que les deux premiers jours de mes règles qui à l’époque pouvaient durer entre 5 et 7 jours. Il n’empêche que ça restait révolutionnaire pour moi. De plus, le syndrome prémenstruel dont je souffrais était atténué grâce au bain dérivatif que je pratiquais chaque matin. À  l’inverse, lorsque j’étais moins assidue dans la pratique, le phénomène disparaissait malgré mes efforts pour le maintenir.

Hygiénisme & alimentation vivante :

Quelques années plus tard, j’ai découvert l’hygiénisme & l’alimentation vivante. Je me suis mise à manger beaucoup de fruits et légumes crus, à nettoyer mon organismes avec des cures de jus, des jeûnes, des lavements, etc. À cette époque je ne pratiquais plus le bain dérivatif ou ponctuellement. À mon grand étonnement, la continence des règles est réapparue de manière plus significative et s’est même vue être accentuée après un jeûne et plus surprenant encore, après une grande consommation de pastèques. Elle disparaissait à nouveau durant mes périodes de retour à l’alimentation non physiologique. 

A l’heure actuelle, je ne suis pas encore continente à 100%. Cela varie d’un mois à l’autre selon mon hygiène de vie mais mes règles ne durent rarement plus de 4 jours et je n’ai plus aucune douleur. Pour autant, je ne saurais affirmer si elles sont plus ou moins abondantes qu’auparavant étant donné qu’elles ne s’écoulent plus du tout de la manière. Elles me semblent malgré tout relativement abondantes mais je dirais plus « concentrées » sur un court laps de temps. 

🌸 Quelques informations & hypothèses…

Je ne vais pas vous faire un cours de physiologie détaillé. Honnêtement, je ne sais pas quels sont les mécanismes précis qui entrent en jeu dans ce phénomène. Cependant, je peux faire vous apporter quelques informations tirées de mes recherches et expériences.

Les règles et leur qualité sont directement reliées à l’état des glandes surrénales. Autrement dit, lorsque les glandes surrénales sont parfaitement détoxinées et régénérées, le cycle est régulier, sans douleur, avec un volume de sang normal. Je vous renvoie à l’extrait de vidéo de Thierry Casasnovas. 

Si je fais le lien avec mon expérience, j’ai remarqué de manière récurrente une envie de pastèque quelques jours avant mes règles (la pastèque étant un bon détoxifiant du système rénal) avec comme conséquence une continence des règles plus accrue. Il en est de même après une cure de jus, un jeûne à l’eau ou un jeûne sec. 

D’où l’importance de rétablir un terrain physiologique sain à l’aide d’une hygiène de vie et une alimentation adéquate. Pour cela, je vous renvoie au diverses vidéos d’introduction à droite de cet article.

Ceci étant fait, d’autres méthodes complémentaires pourront accroitre le phénomène de continence des règles comme le bain dérivatif par exemple. 

🌸 De quelle manière agit le bain dérivatif ? 

Le bain dérivatif favorise la remise en circulation et l’élimination des toxines et par conséquent participe à une meilleure qualité des règles. Pour autant, il ne fait pas tout. Rappelez-vous qu’il n’est qu’un outil parmi d’autres. Il ne remplace pas une hygiène de vie et alimentation physiologiques. 

Il permet de maintenir les parties génitales au frais, reproduisant le phénomène de régulation de la température corporelle de l’homme a l’était primitif vivant sous la chaleur des tropiques. Le froid permettant la vasoconstriction des vaisseaux sanguins, on est en droit de se demander si la fraîcheur ne permettra pas le ralentissement de l’écoulement des règles.

Enfin, le bain dérivatif muscle le périnée pour un meilleur ressenti de l’instant où le corps s’apprête à évacuer les règles. 

🌸 Quelques conseils pratiques en résumé. 

  • Rétablir un terrain physiologique sain avec un bon fonctionnement rénal à l’aide d’une hygiène de vie & une alimentation adéquate.
  • Pratiquer le bain dérivatif pour favoriser l’élimination des toxines, maintenir une température physiologique du corps et muscler le périnée.
  • Porter des vêtements amples, en matière naturelle (coton, lin, soie, chanvre) toujours dans le but de maintenir une bonne température.
  • Muscler le périnée à l’aide de petits exercices.
  • Etre à l’écoute de son corps et apprendre à ressentir le moment où le corps s’apprête à évacuer.

🌸 Un petit mot sur les protections : 

Les protections du commerce telles que les serviettes et les tampons sont toxiques et polluantes. Grâce à la continence des règles nous ne devrions plus en avoir l’utilité, exceptée une petite protection en tissu pour se protéger des éventuels traces ou accidents. Pour celles qui ont encore besoin de protections, optez pour des options saines et réutilisables telles que la coupe menstruelle ou les serviettes en tissu (vous trouverez quelques exemples à droite de cet article).

432022s1vheyatjs

À l’issue de cet article et de ses explications – non ésotériques -,  je souhaite avoir pu vous aider, vous inspirer ! J’espère aussi que vous aurez compris que je ne suis pas une fille bizarre (quoique…) qui fait des trucs bizarres ! 😜 Comme toujours, n’hésitez pas à me faire part de vos remarques, de vos témoignages, de vos questions dans les commentaires ! Bye 😘

La continence des règles 1

Crédit photo : https://minasmoke.carbonmade.com

🌸

Les alternatives aux protections jetables :

La coupe menstruelle 

Vous en trouverez différentes marques de différentes tailles sur le site Greenweez. Je ne suis pas la mieux placée pour vous conseiller laquelle choisir, ayant très peu utilisé la mienne (Mooncup).

La continence des règles 2

🌸

Les serviettes en tissu 

Plusieurs formats : de jour, de nuit, ou le simple protège slip qui suffit lorsqu’on est continente. Vous trouverez différents modèles chez Greenweez ou ailleurs. Celles que j’utilise sont en chanvre et coton : vous les trouverez ici

la continence des règles 3

🌸

Changer son mode de vie et son alimentation de manière adaptée – Thierry Casasnovas 

« Toutes les explications, l’accompagnement nécessaire pour changer son mode de vie et son alimentation à votre rythme, avec des critères d’évaluation et de choix … »

🌸

Cahier de transition alimentaire relatif à la vidéo que vous pouvez télécharger gratuitement  : 

transition alimentaire

🌸




 

🌸

Règles et glandes surrénales – Thierry Casasnovas : 

« Une fois que les glandes surrénales sont vraiment profondément détoxifiées et régénérées, on retrouve une régularité, par contre pas de douleurs, un volume normal et une facilité. »

 

🌸

Articles annexes : 

L’incontournable bain dérivatif 

Adieu syndrôme prémenstruel 

Un détraquer dans mon ventre, le nettoyage des intestins grâce aux lavements

Cure de jus – Printemps 2015

Défi : Jeûne alterné – Printemps 2016

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

snowflake snowflake snowflake snowflake snowflake snowflake snowflake snowflake snowflake snowflakeWordpress snowstorm powered by nksnow