Défi minimalisme : le tri dans le salon

By Philosophine | Ma maison écolo

​Je vous retrouve aujourd’hui pour la suite de mes aventures en « terra minimalista » (expression qui vient de surgir dans ma tête) avec le tri du salon.

Comme pour la salle de bain, le tri du salon a commencé il y a plusieurs mois dans mon ancien appartement. En effet, une grosse tornade a emporté canapé, bureau, siège, télévision, lecteur DVD, gros PC me laissant… parterre.

tri dans le salon

​Je vous rassure, je n’ai pas été cambriolée, c’est un choix personnel. J’ai eu envie de faire l’expérience de vivre au sol.

J’ai investi dans une jolie table ronde, achetée d’occasion autour de laquelle j’ai disposé poufs et coussins. La loveuse en arrière plan a été trouvée sur le trottoir il y a quelques années à poximité des poubelles. Ma mère l’a garnie à l’aide d’une couette découpée et recouverte d’un tissu de matière brute. Un petit banc de méditation serait également le bienvenu ainsi qu’un ou deux gros coussins de plus.

Mon but est de faire de cette pièce un lieu calme, reposant, ressourçant. Un lieu où on aime se poser pour lire, pour méditer, se détendre mais aussi pour recevoir les amis, la famille et partager un moment convivial autour d’une tasse de thé – ou d’un bon jus frais.

​Les livres & CDs

​J’aime beaucoup les livres et j’ai beaucoup de mal à m’en délester. J’aime avoir mes livres à porter de mains. J’ai toujours une ou deux infos à y vérifier, ne serait-ce que pour écrire mes articles.

Par contre, si j’ai un certain nombre de livres « pratiques », j'ai très peu de romans. Pour les romans, outre mes préférés – généralement des romans initiatiques que je conserve précieusement car j’aime les relire à des moments clés de ma vie – j’aime les voir passer de main en main. J’aime l’idée de faire voyager les livres.

Le tri des livres a donc été rapide.

Quant aux CDs, le peu de musique que j’écoute je la trouve sur internet. J’ai conservé uniquement mes quelques CDs préférés que j’aime mettre en bruit de fond dans le salon comme le son du OM ou des musiques relaxantes.

​Les albums photos

J’avais besoin de faire le grand ménage dans mes photos datant d’avant l’aire du numérique. J’y ai retiré toutes les photos floues, mal cadrées, en double ou quasi similaires; la plupart des photos de paysages dont j’ai conservé les plus beaux parce qu’au final ce ne sont généralement pas ces photos que nous aimons revoir des années après.

J’ai également jeté celles qui me rappelaient des mauvais souvenirs. Le but étant d’en garder quelques unes, de préférence les plus belles, pour chaque événement. Après cela, je les ai classées par ordre chronologique dans différents albums. Ce fut un travail long et fastidieux mais je me sens beaucoup mieux à présent.

J’ai enchainé avec le tri de mon courrier, des vieilles lettres de mes amis d’enfance, de mes cousines, de ma nièce et de mon papa décédé. Je n’ai gardé que les plus belles, celles qui me touchent. Il faut se sentir prêt pour faire un tel tri car cela peut faire surgir des tas d’émotions.

​À l’heure où j’écris cet article, je suis encore toute chamboulée par la relecture de certaines lettres, par des photos, au point de m’en être rendue malade. Un choc émotionnel qui passera d’ici un jour ou deux. Cela dit, c’est tout de même une sensation de libération que je viens de vivre

tri dans le salon

​La  déco

Je n’ai pas encore songé à la déco, le tri étant ma priorité. Il me faudra trouver des rideaux, un lustre, une lampe d’ambiance en plus de ma lampe de sel. J’aimerais une grande lampe de style orientale qu’on pose à même le sol.

J’ai une jolie tenture jaune/orangé qui apporte une belle touche de gaieté et quelques petites babioles avec lesquelle j’ai bien envie de m’amuser, comme ces cailloux et ce petit écureuil sur la photo à droite.

J’aime aussi que tout soit mouvant, c’est à dire que rien n’ait une place bien définie, les meubles, les coussins, les objets, les cailloux… pour donner d’avantage de vie à la pièce. J’aimerais y mettre pas mal de bougies pour une ambiance chaude et tamisée.

​Ne sommes-nous pas trop matérialistes ? Avons-nous vraiment "réussi nos vies" parce que nous avons une grande maison ? Le vrai bonheur ne résiderait-il pas dans notre espace intérieur ? Comment vivre pleinement le moment présent sans se soucier des biens matériels ? La vie ne serait-elle pas plus simple si nous nous défaisions de tout ce qui nous encombre ?

tri dans le salon

Le tri avance, l’aménagement aussi. La prochaine étape concernera ma chambre, cet espace de vie où règne un bordel pas possible entre les vêtements que je ne sais pas encore comment ranger, les cartons à moitié déballés, mes peintures et pinceaux qui menacent de tomber à chaque fois qu’un de mes chats grimpe sur ma petite étagère…. bref ! Il y a du boulot !

On se retrouve bientôt pour la suite de l’aventure ! En attendant, portez-vous bien et bon tri ! 

About the Author

Semeuse de graines de bien-être !

  • bernieshoot dit :

    article très intéressant .. j’aime cet esprit minimaliste ..
    vivement de nouveaux articles

    • Philosophine dit :

      Merci Bernie ! Moi aussi j’ai hâte de faire de nouveaux articles sur le sujet, sauf qu’entre-temps j’ai déménagé en colocation avec une personne certes, plutôt minimaliste mais pas très écologique. Le temps de prendre mes marques et je serai de retour pour de nouveaux articles 🙂 A bientôt !

  • Laure dit :

    Pour ma part, j’ai décidée du minimalisme quand ma vie a pris un nouveau tournant. Juillet 2014. Jusqu’à présent je vivais beaucoup avec le passé et/ou les objets. Et là en prenant un nouveau logement avec mes 2 enfants, j’ai décidé qu’on vivrait avec le strict minimum. Résultat au salon : un meuble et sa télé, l’imprimante, téléphone fixe, la box, un canapé, une table basse et un pot de fleur en décor dessus. Et c’est tout. Je pense à deux petits coussins à l’avenir. Mais je suis pas sûre.
    Je confirme pour ma part. Quand la maison est épurée de meubles ou autres, le courant ou l’énergie, circule mieux. Et moi je me sens bien.

  • Valérie dit :

    Je suis, par goût, adepte du minimalisme. On s’y sent mieux, c’est également très joli. Mon rêve: une pièce tout en blanc, parquet brut, un ou deux meubles, des plantes et beaucoup de lumière…Hélas, je vis dans une maison très encombrée, un mari qui garde TOUT, des enfants bordéliques mais heureusement, il y a mon bureau un espace préservé!

    • Philosophine dit :

      Aïe, pas facile lorsque le conjoint n’est pas sur la même longueur d’onde….. se créer un espace propre à soi pour s’y ressourcer 😉
      Je vis actuellement en colocation et je connais aussi ce genre de problème, pas le choix que de s’adapter 😉

  • Olivier dit :

    Je suis content d’être tombé sur ton site web 🙂
    Je viens d’emménager hier après plusieurs années de rénovation et je suis justement en train de ranger mes affaires. Je redécouvre les objets que l’on m’a offert, les doublons,… et je me pose la question de mes réels besoins.
    J’ai également entamé une démarche de régénération et il n’est pas toujours facile de savoir ce dont je n’aurais plus besoin à l’avenir (ustensiles de cuisine, d’hygiène corporelle, etc.).
    Tes articles donnent des idées et c’est chouette de les avoir partagées!
    Merci à toi 🙂

    • Philosophine dit :

      Encore une fois merci 🙂

      Je vais certainement continuer la série d’articles sur le minimalisme parce qu’au fil de mes déménagements et de ma régénération, je me rends compte que j’ai de moins en moins besoin de choses matérielles au profit d’une autre forme d’abondance. Affaire à suivre. Bon tri à toi et au plaisir de te lire !

  • David dit :

    Bonjour,

    Je pense que tu n’a pas fait d’article sur le rangement de ta chambre.

    Dommage cela m’aurait peut être aider, je souhaite ranger les chambres de mes enfants, en particulier en virant des grosses armoires, mais cela pose un problème pour la gestion des habits. Je pensais peut être à des portants, je ne sais pas réellement.

    Bien à toi..

    • Philosophine dit :

      Bonjour David,

      Effectivement les articles à propos du rangement et minimalisme ont été interrompus parce que j’ai déménagé plusieurs fois j’avoue n’avoir pas trop avancé ces derniers mois par manque de moyens… Pour le moment je mets mes vêtements sur de simples étagères en bois avec une penderie… et quelques panières pour les sous-vêtements. Ce qui m’embêtent un peu c’est que tout est visible et prend facilement la poussière. Mais je sais qu’il existe des housses de protection pour ces étagères. Dans tous les cas, ça reste plus facile à déménager que de grosses armoires… 🙂

      J’espère pouvoir continuer cette série d’articles lorsque j’aurai de meilleurs conditions de vie, ça viendra !

  • Carole dit :

    Hey! Je sais pas où tu en es mais si tu cherches encore des moyens pour ranger/plier tes vêtements je te conseil de la technique de pliage de Marie Kondo (tu as des vidéos sur YouTube). Moi ça m’a beaucoup aidé!

    • Philosophine dit :

      Bonjour Carole,

      Merci du conseil ! J’ai déjà entendu parler de cette méthode sans avoir eu l’occasion de m’y intéresser. Je viens de visionner quelques vidéos sur le pliage des vêtements, c’est sympa en effet ! Je suis en pause côté minimalisme suite à plusieurs déménagements successif, je m’y remettrais sérieusement lorsque j’aurai mon propre appartement ! 😉

  • >