Défi minimalisme : l’alimentation

By Philosophine | Ma maison écolo

Aujourd’hui, un sujet d’une grande importance : le minimalisme dans l'alimentation !

Que l’on prenne le temps de cuisiner ou non, se nourrir accapare une grande partie de notre précieux temps quotidien : faire les courses, préparer les repas, manger, faire la vaisselle, digérer….

minimalisme dans l'alimentation

More...

​Lors de mon tout premier jeûne, je fût surprise de constater que mes journées me semblaient beaucoup plus longues sans les multiples interruptions par les repas.

J’avais alors plus de temps et d’énergie à dépenser dans d’autres activités. Ce qui me plaisait beaucoup ayant l’impression d’être momentanément libérée de la dépendance d’un système dans lequel nous mangeons trois fois par jour – généralement à heure fixe – une quantité de nourriture déterminée en fonction de nos besoins journaliers basés la plupart du temps sur de fausses croyances.

Cuisiner n’est pas l’activité que j’aime le plus. Compter les calories, encore moi. Je reste malgré tout une grande gourmande adepte de l’alimentation saine et du fait maison. Alors pendant de nombreuses années, j’ai tenté de concilier nourriture saine, simple et rapide jusqu’au jour où j’ai découvert l’alimentation crue.

Non seulement le cru est l’alimentation la plus physiologique pour l’homme mais en plus, je trouve que ce régime alimentaire colle parfaitement bien avec le minimalisme tel que je le conçois !

  • Peu ou pas de cuisson, gain de temps pour faire les repas sauf pour les recettes plus élaborées nécessitant un temps de déshydratation.
  • Besoin de peu d’ustensiles, casseroles et vaisselles puisque les fruits & légumes peuvent être mangés à la croque
  • Peu ou pas d’emballage, quelques sacs en papier tout au plus
  • Nécessite moins de temps digestion
  • Testé et approuvé lors de mes séjours en extérieurs que ce soit à l’hôtel, au camping, en randonnée : pas besoin de réchaud, de four, de casseroles etc… de partir en quête d’un restaurant pour manger « chaud » le soir. J’emporte une grosse salade dans mon bento, des fruits et parfois une bouteille de jus.

​Mon alimentation de base :

Voici donc les principaux aliments que je mange actuellement bien que mon alimentation fluctue et évolue sans cesse avec les temps, les besoins, les expériences...

  • Des fruits (en jus, en smoothie, à la croque)
  • ​Beaucoup de légumes (crus, en salade, en jus, cuits à  la vapeur douce)
  • ​Des graines & des graines germées
  • Quelques oléagineux (noix, amandes, noisettes, cajous...)
  • ​Des purées d'oléagineux pour faire des sauces tel que le tahin
  • ​Des dattes de temps à autres
  • Les laits végétaux lorsque j'ai envie d'un bon chocolat chaud
  • ​Des oeufs
  • ​Beaucoup d'herbes et d'épices
  • ​De l'eau de mer (Quinton)
  • ​Du pain des fleurs avec tartinade ou fauxmage fait maison

​Les repas sont simples et rapides, jus, smoothies, salades, fruits à la croque, je ne cuisine pas dans la journée. Cuit-vapeur le soir et occasionnellement un plat plus élaboré lorsque j’ai envie de cuisiner.

minimalisme dans l'alimentation

Graines & Oléagineux

pastèque

Pastèque

fauxmage

crakers & fauxmage

noisettes

Noix / noisettes

​Le tri ​dan​s mes étagères

Venons-en au thème initial de cette série d’article : le tri et le minimalisme dans l'alimentation.

Il me restait encore des aliments que je ne consomme quasiment plus ou seulement de temps en temps. Tels que céréales sans gluten (riz, farine, pâte…), légumineuses mais aussi quelques produits absolument pas physiologiques à base de gluten et de lait. Durant ces dernières semaines, avec le stress du déménagement, j’ai remangé n’importe quoi, n’importe comment.

Aujourd’hui je paye les conséquences : fatigue, troubles ORL, conjonctivites, douleurs au ventre, constipation, confusion mentale…. bref, tout ce qui s’était envolé grâce à l’alimentation en partie crue est revenu au galop ! D’où l’urgence de faire le tri dans ma cuisine et de repartir sur de bonnes bases.

Adieu produits contenant du gluten. J’ai gagné un magnifique panier gourmand au magasin bio dans lequel il y avait quelques paquets de gâteaux. Comme j’étais dans ma période « craquage », je ne me suis pas privée. Ils n’en reste plus.

Soirée pancakes ! Avec le reste des farines sans gluten, du sucre roux, d’un fond de caramel, de sachet de levure, de sucre vanillé, de purée de noisette… enfin bref, de tout les restes trouvés dans ma boîte à pâtisserie, j’ai fait un saladier géant de pâte à pancake que nous avons mangé durant deux soirs de suite. Et il en reste encore ! 

La pâte à tartiner au lait de vache. Reçue en cadeau dans mon panier gourmand…. hmmm un délice mais le lait de vache ne me réussit pas, vraiment pas ! lol Elle fut tout de même la bienvenue pour manger avec les pancakes.

Le dhal indien, un de mes plats favoris. ​Idéal pour liquider mon reste de lentilles corail et de sarrasin.

Les épices & condiments. Les épices périmées ont été jetées, celles dont je ne me sers quasiment jamais ont été données à une amie qui aime cuisiner, d’autres attendent d’être liquidées.

Quant au sel, il fait de moins en moins partie des repas et finira par quitter la table lui aussi.

cacao cru

Cacao cru

minimalisme dans l'alimentation

Kaki

graines germées

Graines germées

bettes

Bettes

​Quelques ustensiles indispensables

  • L'extracteur de jus Oméga 8006 pour les jus de fruits et/ou légumes, les lait végétaux, les sorbets de fruits.
  • Le blender pour les smoothies
  • Le petit robot mixeur que nous avons depuis des années servant pour les purées, tartinades et fauxmages
  • ​Un petit couteau de cuisine en céramique dont je ne peux pas me passer
  • ​Une cocotte en fonte ainsi qu'une marguerite en inox pour la cuisson à la vapeur.
  • ​Un Déshydrateur que j'utilise plus rarement mais pratique pour sécher les fruits, faire des bases pour des pizzas crues, pour  les crackers etc...
minimalisme en cuisine
minimalisme dans l'alimentation

​Le miam des chats ! 

Pour finir cet article, parlons de l’alimentation de nos chers animaux qui est primordiale si on les veut en bonne santé. J’ai toujours donné des croquettes à mes chats tout en ne sachant lesquelles choisir (Lauviah, ma tigresse ayant fait des réactions à plusieurs reprises) je savais que ce n’était pas le top pour eux.

Honnêtement, ça me faisait mal au coeur de les voir manger tous les jours la même chose : soit des restes de carcasses d’animaux, des déchets en tout genre, des céréales, des additifs. Si le sujet vous intéresse, je vous recommande cet article : Ce poison nommé croquette.

C’est par le biais d’une amie (merci Isa) qu’est venue cette merveilleuse et simple idée de cuisiner nous même l’alimentation des chats. Au menu : du poisson, de la macédoine de légumes, du riz et…. de la viande ?

Je vous avoue que l’idée de cuisiner de la viande ne m’emballe pas…. et je ne suis pas sûre d’être capable de le faire – en faite, je crois que je n’ai jamais cuisiné de viande de ma vie – seulement, le chat est un carnivore et on ne peut aller contre sa nature…. Pourquoi n’ai-je pas une passion pour les lapins moi ?!

Haziel & Lauviah

Haziel & Lauviah

Sur ce, je vous laisse pour aujourd’hui. Ma cuisine n’est pas encore parfaite – il manque un plan de travail adapté, des nouveaux torchons, un « truc » pour rendre plus pratique le robinet qui a été installé trop près du bord, c’est une horreur pour faire la vaisselle – mais nettement plus agréable ! Une petite touche de déco pour égayer ce lieu de vie et tout sera parfait ! Ou presque….

About the Author

  • Laurence dit :

    Bonjour Philo 🙂 Qu’appelles-tu fauxmage ?

  • Aly dit :

    Bonjour..très chouette article! Par contre, tu parles des bienfaits de l’alimentation crue pour l’homme…alors pourquoi vouloir cuisiner de la viande pour tes chats? Dans la nature, les animaux ne mangent pas d’aliments cuits…à méditer! 🙂

  • >